Observatoire des résiliations des abonnements à Internet

0

Si le nombre d'abonnés recruté est une donnée importante pour un fournisseur d'accès à Internet (FAI), les causes de résiliations le sont tout autant. Une analyse de ces données permet à un fournisseur de s'améliorer.

Le site Ariase (Analyse des réseaux Internet) lance un observatoire sur les causes de résiliation des principaux opérateurs. Et classe pour chacun d'entre eux si le déménagement ou la fin d'engagement est un critère important. Quels sont les chiffres pour Free ?

Pour 40 % (39,53% exactement) des résiliations de freenautes étudiées, c'est le déménagement qui vient en premier lieu. Chiffre assez étonnant, à moins que l'ex-freenaute satisfait ne se réabonne pas à une offre ADSL. C'est également 40% pour l'opérateur Noos, plus facilement explicable car toutes les villes ne sont pas câblées. 

Ensuite, pour 20% c'est « autre ». 18 % et 8 % sont respectivement à cause de problèmes techniques et pas de connexion sous 30 jours. Lassés d'attendre une connexion ou la résolution d'un problème, c'est assez compréhensible de quitter son opérateur. A noter que Free affiche le plus mauvais score (le pourcentage le plus important) pour la partie « pas de connexion sous 30 jours ». Pour cette partie, c'est Orange qui l'emporte avec un tout petit 0,56 %. Des efforts sont donc à faire de ce côté-ci.

13 % (12,85 %) sont pour un départ à la concurrence. Un très bon chiffre puisque Free a le taux le plus bas (Orange a le taux le plus élevé avec 44%, suit Télé2 : 43%, Neuf est à 24%, …).

En dernier point, à 0,95 % c'est la fin d'engagement. Peut-être que ceux qui ont répondu ne savait pas quoi mettre et ne souhaitaient pas mettre 'autre' ? Car il n'y a pas d'engagement chez Free.

Source : ARIASE

Partager

A propos de l'auteur

Bougnat pure souche, connecté en réseau salers. Ne risque pas d'avoir la fibre optique ("nom di diou").

Les commentaires sont fermés.