Le parti pirate français aux élections législatives

0

Euh…

Si les partis pirate ont le vent en poupe en Europe, notamment en Suède où le Piratpartiet a obtenu un siège au Parlement lors des dernières élections européennes, grâce à 7% des suffrages, mais également en Allemagne avec un député au Bundestag, il n’en est pas de même en France où le parti pirate local reste relativement méconnu.

Il faut dire que jusqu’à présent, celui-ci ne s’était pas encore présenté à une élection… C’est désormais chose faite avec la présentation d’un candidat aux élections législatives partielles de la 10ème circonscription des Yvelines (78) : Maxime Rouquet.

En quête de crédibilité après quelques sombres affaires de scission, le parti expose ses motivations, communes à tous les partis pirates : « la protection des droits des citoyens et notamment le respect de leur vie privée, la libération de la culture et en particulier son accès gratuit pour tous, et enfin la réforme des systèmes basés sur les brevets qui favorisent les monopoles privés, nuisibles à notre société ».

Le parti pirate se focalise donc sur les problématiques liées aux nouvelles technologies et à l’informatique, se posant ainsi en opposant des projets de loi Hadopi et Loppsi. Néanmoins, il ne se prononce pas sur d’autres sujets politiques d’importance…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.