La Poste rattrape son retard dans la livraison par drone

0

Le groupe La Poste et par extension la France rattrapent leur retard au niveau de ce service de livraison en ouvrant une 2ème ligne destinée aux zones montagnardes.

C’est la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) qui a donné son accord pour autoriser La Poste a établir cette seconde ligne.
Elle va servir à relier les 2 villages Fontanil-Cornillon et Mont-Saint-Martin. Si la distance à vol d’oiseau n’est que de 3 km, elle est bien différente lorsque l’on utilise la route : chaque livreur parcourt 20 km, ce qui lui prend 30 minutes en ne comptant pas le temps de livraison.

Le drone ne va pas effectuer de livraison à domicile mais au sein d’un entrepôt. C’est ensuite un employé de mairie qui se chargera de récupérer les colis et les distribuer dans les villages.

Le drone utilisé par La Poste dispose d’une capacité de vol sur 15 km et peut transporter un colis pesant 2 kg au maximum. Un parachute automatique est prévu en cas d’obstacle ou de dysfonctionnement pendant la traversée dans la montagne. L’appareil possède une vitesse de croisière de 30 km/h.

La 1ère ligne de drone avait vu le jour dans le Var et existe depuis décembre 2016. Elle comptabilise à ce jour 190 vols avec 95% de réussite, les 5% restants sont dus aux mauvaises conditions climatiques.

Pour le moment, la livraison par drone s’effectue uniquement pour les zones montagnardes difficiles d’accès pour les facteurs et livreurs :

Nous n’avons pas vocation à distribuer de colis par drone en zones urbaines. Nous considérons que le drone est utile pour livrer des zones difficiles d’accès, en montagne ou en zones rurales où le trajet en voiture est long.

La Poste

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum