Hotlines : terminé les 08 surtaxés ?

30

Les hotlines moins chères, pour plus de pouvoir d’achat

Les numéros surtaxés des hotlines, en 08… ont marqué toute une génération. Cette mauvaise réputation du numéro ’8’ a d’ailleurs posé quelques problèmes à la démocratisation de la téléphonie sur IP, initiée par les Fournisseurs d’Accès à Internet au travers de leurs offres multi-play, puisque les numéros alors attribués aux abonnés commençaient par 08… tout comme les hotlines.

Pour l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes), ce sera bientôt du passé…

Les opérateurs ont jusqu’à Septembre pour remplacer leurs services de support, surtaxés en 08… par des numéros ordinaires (géographiques, donc gratuits ? :)). En tout cas, le temps d’attente avant d’avoir un téléconseiller en ligne devra être gratuit.

Si la nouvelle semble bonne a priori pour les consommateurs, les coulisses sont tout autres, et il n’est pas impossible que le coût supplémentaire engendré par cette procédure encourage les délocalisations, augmentation des prix pratiqués sur les abonnements, etc…

Lire l’article sur le site du premier ministre de la république Française.

Partager

A propos de l'auteur

30 commentaires

  1. Oui, je pense que la nouvelle est bonne. Il n'était pas normal que les abonnés, victimes de dysfonctionnements, soient pris pour des vaches à lait pour engraisser des actionnaires. Maintenant, on nous parle des risques de délocalisations que cela risque d'engendrer alors que bon nombre de hotlines sont installées depuis belle lurette à Tombouktou (avec la qualité qui va avec en plus !), cela me fait bien rire, à défaut d'en pleurer...

  2. +1 et ca ne va rien délocaliser au moins pour free, qui ouvre des tas d'assistances de proximité...à moins que cela soit de la sous traitance de sous traitance de sous traitance :)

  3. Pour les numéro en 08, oki, mais qu'en est-il des numéros spéciaux comme le 3244 par exemple ? (numéro bien connu des freenautes) Seront eux aussi "détaxés" ou ben uniquement les numéros en 08 ?

  4. Et quid des numéros réduits du genre 3244, dont on entend pas parler, mais qui n'en sont pas moins taxés à 0.34 €uros la minute ? Il est une chose que j'aimerais bien que l'on m'explique : J'ai connu, dans la Région Parisienne, les numéros du genre ANJ XX XX, TUR XX XX, PER XX XX, BRO XX XX, donc à 7 chiffres ou lettres. Et puis, en raison de la saturation à laquelle allaient arriver ces n°S, on les a passés à 8 Chiffres en y ajoutant devant, soit 1,2,3,4 ou 5, puis, au nom de la sacro-sainte saturation, ils sont maintenant à 10 chiffres. Comment imaginer qu'avec 4 chiffres ( voir ci-dessus ) un appel puisse aboutir ? Comment un réseau peut-il être saturé en composant 10 chiffres, alors qu'il ne l'est pas en en composant que 4 ? Alternative : 1- Je suis béotien, 2 -Ne serait-ce pas une question de pognon ? :mad: Mince, Flocool, tu m'as coiffé sur le poteau !

  5. Un petit bout de la décision de l'ARCEP: " enfin, compte tenu des dispositions introduites par l'article 16 de la loi n° 2008-3 précitée, les numéros d'assistance opérateur de la forme 10YT et les numéros de la forme 3BPQ (B différent de 0 et de 1) ne peuvent pas être surtaxés dès lors qu'ils sont utilisés pour fournir un « service après-vente, un service d'assistance technique ou tout autre service chargé du traitement des réclamations » ". Exit donc les 32xx surtaxés, s'ils sont utilisés en SAV... Mais gageons que nos FAIs préférés trouverons une solution "élégante"...

  6. Narbe1 a écrit :
    Et quid des numéros réduits du genre 3244, dont on entend pas parler, mais qui n'en sont pas moins taxés à 0.34 €uros la minute ? Il est une chose que j'aimerais bien que l'on m'explique : J'ai connu, dans la Région Parisienne, les numéros du genre ANJ XX XX, TUR XX XX, PER XX XX, BRO XX XX, donc à 7 chiffres ou lettres. Et puis, en raison de la saturation à laquelle allaient arriver ces n°S, on les a passés à 8 Chiffres en y ajoutant devant, soit 1,2,3,4 ou 5, puis, au nom de la sacro-sainte saturation, ils sont maintenant à 10 chiffres. Comment imaginer qu'avec 4 chiffres ( voir ci-dessus ) un appel puisse aboutir ? Comment un réseau peut-il être saturé en composant 10 chiffres, alors qu'il ne l'est pas en en composant que 4 ? Alternative : 1- Je suis béotien, 2 -Ne serait-ce pas une question de pognon ?
    Il ne faut pas tout confondre. C'est pas parce que tu as un numéro en 3244 que les numéros finissant par 3244 seront tous appelés. Les numéros à 4 chiffres n'ont rien à voir avec ceux à 10. Ce que tu cites (le glissement vers des numéro de téléphone à 10 chiffres) c'est ce qui s'applique à toute les lignes fixes, pour ne pas allouer des numéro à longueur variable aux abonnés. Maintenant, les numéros à 4 et 5 (et 6 ?) chiffres sont en plus des numéros classiques à 10 chiffres. Le pognon n'a rien à voir là dedans, tout est question de logique...

  7. L'article complet, intégré dans la Loi Châtel, est disponible sur le site de l'ARCEP. cf ce petit extrait : A compter de cette date, les services après-vente des opérateurs pourront donc notamment utiliser : - les numéros à dix chiffres commençant par 09 - les numéros à dix chiffres commençant par 080 - les numéros à quatre chiffres commençant par 30 ou 31 - les numéros à quatre chiffres commençant par 10, 32, 36 ou 39 dans la mesure où ils suivent une tarification libre-appel ou non-surtaxée Donc pour les n° courts (3244 par exemple), il devront être remplacé par du 30xx (gratuit) ou 31xx (local). pour répondre à Narbe1 : on est passé du 8 à 10 en ajoutant un préfixe opérateur (le 0 le plus utilisé) et un préfixe régional (1 à 5). L'intérêt de cela, au dela de la saturation, a été de permettre l'arrivée des autres en préselection (préfixe 7 ou 2 ... même si un peu dépassé aujourd'hui avec le DP), et permis de mieux réguler le traffic (routage des appels en fonction des régions)

  8. Reste que la gratuité va avoir un impact immédiat sur l'encombrement des lignes et que le régulateur n'a pas fixé de délai maximum d'attente !

  9. je vois bien une chose, la prise en compte de l appel des les premieres sonneries, puis le hotliner vous fera patienter pour des soit disantes recherches d information...je le vois gros comme une maison, et ce temps, meme s il est un temps d attente ne sera pas pris en compte tel quel...

  10. Bonjour, Si la hotline n'est pas surtaxée, je ne vois pas en quoi patienter serait utile à autre chose qu'à réellement chercher des informations ou effectuer des vérifications... En ce qui concerne le risque de délocalisation, il est bien réel... Chez FREE donc Iliad, les secteurs d'activité sont séparés : Free, Freebox, Proxad, Centrapel.... Les services techniques sont effectués par centrapel, de la hotline aux techniciens itinérants en passant par l'assistance de proximité et les interventions sur le réseau. Etant séparés, ces services sont actuellement déficitaires. (logique, puisqu'ils ne génèrent pas de profit). Le problème est qu'une hotline française, surtout basée à Paris dans le 08°, coutera alors au minimum 2 fois plus cher au groupe... Et vu les investissements donc Iliad va avoir besoin à court et moyen terme ( 3G, Alice, Fibre Optique, Wimax ) il y a fort à parier qu'ils se verront obligé de "tailler" dans nos effectifs dans le meilleur des cas. Personnellement, oui je crains ce qui va arriver et reste en attendant très perplexe. D'autant qu'il va y avoir une répercussion immédiate : Nous allons recevoir beaucoup plus d'appels en masse, dont une plus grande proportion que maintenant sera surement erronée. Cela veut dire qu'il va falloir embaucher un grand nombre de nouveaux conseillers. Croyez-vous vraiment qu'il seront embauchés à Paris ? Ce que je crains c'est que petit à petit Paris ne soit plus le plateau principal... (si si il l'est encore actuellement !) Enfin je suis Freenaute et consommateur, il est vrai que pour l'abonné ceci sera une très bonne chose. A condition que le service continue à suivre derrirèe... Cordialement, CyberWeb

  11. Réagir sur le forum