Déploiement 4G : Free a véritablement accéléré le mouvement en novembre selon l’ANFR

0

C’est ce que l’on retire de l’observatoire publié par l’Agence Nationale des Fréquences pour le mois de novembre 2019, avec pas moins de 1 225 antennes soit 218 sites supplémentaires mis en service dans le cadre du déploiement de ses réseaux de téléphonie mobile.

Un résultat qui place Free en léger retrait par rapport à l’opérateur historique qui aligne sur la même période 245 sites supplémentaires mais loin devant Bouygues et SFR.

Source ANFR – Exemple de visualisation des données de l’agence, avec l’observatoire 2G, 3G, et 4G

Pour l’ANFR cependant, cette accélération de 0,9% pour l’ensemble des opérateurs, est moins flagrante que celle évaluée le mois dernier à 1,2 %.

Au total, ce sont donc à l’heure actuelle, 43 960 sites tous opérateurs confondus , qui sont recensés sur l’ensemble du territoire, où pour mémoire, 5 bandes de fréquences permettent de fournir un service 4G soit :

  • 19 610 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 700 MHz (+ 9,0% sur un mois);
  • 40 477 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 1,1% sur un mois) ;
  • 41 640 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 1800 MHz (+ 1,0 % sur un mois) ;
  • 18 611 sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,1 GHz (+ 1,9 % sur un mois) ;
  • 32 800  sites sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 0,8 % sur un mois). 

Un bilan encourageant et qui permet d’évaluer la capacité de déploiement des opérateurs préalablement à celui qui doit être engagé pour la 5G, pour laquelle 15 nouvelles stations expérimentales ont été autorisées par l’ANFR sune une période identique dans la bande 3,5 GHz soit un total de 437 stations autorisées.

Source ANFR.

Partager

A propos de l'auteur

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Les commentaires sont fermés.