ADSL : vers une extinction progressive du réseau cuivre

7

Pour faciliter la transition vers le très haut débit, le réseau téléphonique historique (lignes de cuivre) sera progressivement désactivé dans les zones couvertes par la fibre optique.

La mission chargée de réfléchir à l’extinction du réseau cuivre, créée en 2013 et menée par Paul Champsaur (ex-président de l’ARCEP) a rendu son verdict : comme initialement envisagé, le réseau national de l’ex-France Télécom connaîtra une extinction progressive, par zones, en fonction du déploiement de la fibre.

Concrètement, le rapport propose la création d’un statut « zone fibrée », qui sera décerné aux communes dès lors qu’elles seront 100% couvertes en fibre optique. Dès qu’une zone est concernée, le réseau cuivre pourra alors y être désactivé. Les utilisateurs seront alors contraints de basculer vers une offre fibre, y compris s’ils souhaitent conserver uniquement une ligne téléphonique fixe. Il s’agit également d’un bon moyen de contraindre les opérateurs à accélérer le pas sur la fibre ; en effet, en se reposant trop sur ses acquis, un opérateur risquerait de perdre gros en n’étant pas prêt le jour de l’extinction du cuivre dans une zone donnée.

Le rapport ne définit pas de calendrier précis pour cette transition. Néanmoins, le plan Très Haut Débit national mise sur une couverture intégrale du territoire en fibre optique d’ici 2022 ; si ce délai est maintenu, il s’agira donc de la date d’extinction finale du cuivre en France. Rappelons toutefois qu’au rythme actuel de déploiement FTTH, cet objectif semble extrêmement ambitieux, pour ne pas dire irréalisable…

Photo : PhotosNormandie (sous licence Creative Commons BY-SA 2.0)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

7 commentaires

  1. Ma ville CACHAN est à l'heure actuelle fibrée par orange, d'après ce que j'avais cru comprendre, ce fibrage devait être mutualisé à condition que d'autres opérateurs le demande !
    J'attends toujours que FREE se manifeste.
    Je suis donc toujours en ADSL car je ne veux pas d'Orange.
    Si le réseau cuivre est supprimé cela veut dire que je serais obligée d'avoir la fibre avec Orange ce que je ne veux absolument pas.
    Où sera le choix du consommateur ? Le réseau fibre devrait obligatoirement être mutualisé.

  2. Mais il faut que Free ait un NRO dans le coin pour profiter de cette mutualisation, ce qui est loin d'être le cas dans beaucoup d'endroits. Free a un gros retard dans le déploiement de la fibre, et la mise en place de NROs, même s'il a renoncé à fibrer "verticalement", pour se raccrocher à Oran,ge, comme dans l'ADSL (boucle locale), et le mobile (itinérance 2G/3G).
    Free a pris beaucoup de retard et devra faire un gros effort dans le domaine de la fibre. Il n'est absolument pas normal que des abonnés éligibles, avec un NRO dans leur zone, attendent un raccordement (la jarretière...) pendant des mois, voire des années pour certains, et que le 3244 ne semble avoir aucune communication avec Free-infra.
    Orange (et SFR) avancent vite dans le câblage vertical, et si Free n'est pas présent, ils risquent de perdre beaucoup d'abonnés, surtout s'il y a extinction du cuivre. Mais Free semble conscient du danger, puisqu'une accélération sur la fibre a été annoncée ces derniers jours. Voir l'excellent reportage dans un NRO Free réalisé par le site Lafibre.info :
    https://lafibre.info/free-la-fibre/nro-free/
    La technologie utilisée ne serait plus du P2P, comme annoncé depuis le début, mais du WDM-PON (multiplexage en longueur d'onde), c'est à dire faire passer plusieurs abonnés sur la même fibre (32 ?), en leur allouant à chacun des fréquences différentes.

  3. Quelqu'un sait de quelles offres fait allusion l'article, concernant ceux qui voudraient garder une offre simple de téléphonie fixe ?
    Quel matériel également ?

  4. Réagir sur le forum