Une mission sur l’extinction du cuivre début juillet

12

Le réseau cuivre (déployé par l’opérateur historique, utilisé pour la téléphonie puis pour les actuels technologies xDSL) pourrait faire prochainement l’objet d’une extinction progressive, par territoires, pour forcer la transition vers le FTTH (fibre optique) et éviter la cohabitation de deux réseaux aux vocations similaires.

L’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) s’est déclarée favorable à une telle extinction planifiée sur un horizon de 10 à 15 ans, en novembre dernier.

Le gouvernement a décidé de nommer une mission, chargée de définir et d’encadrer les modalités d’extinction du réseau cuivre en France. Cette mission débutera ses travaux début juillet. Celle-ci sera présidée par Paul Champsaur, un ex-président de l’Arcep, et rassemblera des sénateurs, députés, économistes et autres personnalités de l’industrie (parmi lesquels Franck Esser, ex-PDG de SFR).

La nouvelle est saluée par l’Avicca (Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel) qui rappelle, en citant les propos de Fleur Pellerin (ministre déléguée à l’Économie numérique), que « la coexistence prolongée de réseaux à haut débit et à très haut débit est susceptible, à court et moyen termes, de freiner la progression du très haut débit » alors même que « la boucle locale cuivre montre aujourd’hui ses limites et ne semble pas à même de répondre aux besoins croissants en débit de la population, ni de soutenir le développement de l’économie et tout particulièrement de l’économie numérique ».

À l’heure où les opérateurs semblent consacrer plus d’efforts au déploiement du VDSL2 (qui utilise toujours le réseau cuivre et ne concerne qu’une très faible proportion de lignes sur le territoire), l’Avicca juge nécessaire cette mission d’encadrement sur l’extinction programmée du cuivre.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

12 commentaires

  1. b10489 a écrit :

    il y a besoin d'une mission pour savoir?
    combien ça va couter....
    pour écrire le cuivre est vieux......


    Ça coutera le prix de la technologie alternative au cuivre  ;)

  2. PoilàGratter a écrit :

    Ça coutera le prix de la technologie alternative au cuivre  ;)

    Oui, mais... Au prix actuel du cuivre... Détrompez_moi...
    Avec 39 000 000 de lignes, dont la longueur moyenne en France est de 2500m, si l'on part de l'hypothèse que toutes les lignes sont en 4/10, on a donc pour une ligne en sachant que le m de cuivre en 4/10 est à peu près de 1,121g un poids par ligne de plus de 2,8kg de cuivre... En multipliant par le nombre de lignes, on atteint les 109200 tonnes de cuivre... Une bricole! Je vous laisse calculer au cours du cuivre chez le ferrailleur... Pas étonnant que certains s'en prennent au 224 paires en fourreau dans des lieux isolés... :(

  3. PoilàGratter a écrit :

    Ça coutera le prix de la technologie alternative au cuivre  ;)

    et surtout l'abonné devra mettre la main au portefeuille pour recâbler son chez soi (cela dépend bien entendu de la configuration du chez-soi en question)

  4. Saxophile a écrit :

    et surtout l'abonné devra mettre la main au portefeuille pour recâbler son chez soi (cela dépend bien entendu de la configuration du chez-soi en question)


    on peut penser que dans les nouvelles habitations, on installe une configuration fibre et plus cuivre, le réseau se renouvellera au gré des travaux et nouvelles maisons


    Fansat70 a écrit :

    Oui, mais... Au prix actuel du cuivre... Détrompez_moi...
    Avec 39 000 000 de lignes, dont la longueur moyenne en France est de 2500m, si l'on part de l'hypothèse que toutes les lignes sont en 4/10, on a donc pour une ligne en sachant que le m de cuivre en 4/10 est à peu près de 1,121g un poids par ligne de plus de 2,8kg de cuivre... En multipliant par le nombre de lignes, on atteint les 109200 tonnes de cuivre... Une bricole! Je vous laisse calculer au cours du cuivre chez le ferrailleur... Pas étonnant que certains s'en prennent au 224 paires en fourreau dans des lieux isolés... :(


    faut juste trouver le ferrailleur qui achète 109200 tonnes  ;)

  5. pioup a écrit :

    on peut penser que dans les nouvelles habitations, on installe une configuration fibre et plus cuivre, le réseau se renouvellera au gré des travaux et nouvelles maisons


    faut juste trouver le ferrailleur qui achète 109200 tonnes  ;)

    Bah... Si on ramène tout cela sur 15 ans, à environ 230 jours ouvrés par an, c'est jouable, non? Surtout quand on répartit sur l'ensemble des ferrailleurs "honnêtes" du territoire... Finalement peanuts par jour... ;) ;)

  6. Fansat70 a écrit :

    Bah... Si on ramène tout cela sur 15 ans, à environ 230 jours ouvrés par an, c'est jouable, non? Surtout quand on répartit sur l'ensemble des ferrailleurs "honnêtes" du territoire... Finalement peanuts par jour... ;) ;)


    faut voir si ça coute pas + cher de le retirer, sinon c'est une bonne idée effectivement

  7. Fansat70 a écrit :

    Oui, mais... Au prix actuel du cuivre... Détrompez_moi...
    Avec 39 000 000 de lignes, dont la longueur moyenne en France est de 2500m, si l'on part de l'hypothèse que toutes les lignes sont en 4/10, on a donc pour une ligne en sachant que le m de cuivre en 4/10 est à peu près de 1,121g un poids par ligne de plus de 2,8kg de cuivre... En multipliant par le nombre de lignes, on atteint les 109200 tonnes de cuivre... Une bricole! Je vous laisse calculer au cours du cuivre chez le ferrailleur... Pas étonnant que certains s'en prennent au 224 paires en fourreau dans des lieux isolés... :(


    Eh oui  :(

    En complément:

    La boucle locale cuivre, c'est environ 440 000 Km d’artères de Génie Civil, 18 millions de poteaux, 110 millions de paires Km de câbles, 39 millions de lignes cuivre sur 13 000 répartiteurs NRA.

    (Chiffres d'il y a 5 ans)

  8. Réagir sur le forum