Point sur le dégroupage : Mars 2008

0

Un premier lundi du mois qui suit un premier avril, ça n'en reste pas moins un premier lundi du mois. Enfin, sauf si ledit premier avril était un lundi, bien sûr, mais tel ne fût pas le cas cette année.

C'est donc aujourd'hui la chronique du premier lundi du mois. À fin mars 2008 l'avancement du dégroupage de Free, donc…

Un mois de mars très calme, qui fait suite à deux mois déjà calmes, ce qui nous donne in fine un premier trimestre 2008 bien calme. Pas de nouveau département au moins partiellement dégroupé en ce mois de mars.

Soit toujours un total de quatre vingt départements au moins partiellement dégroupés, donc, et vingt et unes régions au moins partiellement dégroupées (ne manque que la Corse).

Douze d'entres elles ont tous leurs départements au moins partiellement dégroupés (l'Alsace, la Basse-Normandie, la Bourgogne, la Bretagne, la Champagne-Ardenne, la Haute-Normandie, l'Île-de-France, le Nord – Pas-de-Calais, les Pays de la Loire, la Picardie, le Poitou-Charentes et Rhône-Alpes).

En terme de couverture (i.e., le nombre de lignes dégroupables par rapport au nombre de lignes total de la région**), cela nous donne :


Couverture du dégroupage, par région, au 31 mars 2008

Alsace 64,11 %
Aquitaine 43,08 %
Auvergne 15,17 %
Basse-Normandie 26,36 %
Bourgogne 45,65 %
Bretagne 31,82 %
Centre 41,16 %
Champagne-Ardenne 45,43 %
Corse 0,00 %
Franche-Comté 39,74 %
Haute-Normandie 49,66 %
Île-de-France 97,05 %
Languedoc-Roussillon 44,01 %
Limousin 30,31 %
Lorraine 35,86 %
Midi-Pyrénées 37,32 %
Nord – Pas-de-Calais 67,75 %
PACA 66,04 %
Pays de la Loire 40,84 %
Picardie 46,04 %
Poitou-Charentes 31,19 %
Rhône-Alpes 60,85 %


Pour donner des chiffres plus « bruts », en ce mois de mars 15 nouveaux DSLAM sont entrés en production et 3 nouveaux répartiteurs ou sous-répartiteurs ont vu leurs premières connexions dégroupées effectives. Soit un total de 3447 DSLAM en production, localisés dans 1519 répartiteurs ou sous-répartiteurs. Soit, sur le trimestre, 125 nouveaux DSLAM entrés en production et 53 nouveaux sous-répartiteurs ou répartiteurs ayant vu leurs premières connexions dégroupées effectives. Presque pile poil la moitié de l'évolution observée au premier trimestre de l'année passée.

Pour ce qui est de la qualité de service, maintenant, en mars 2005 le taux de joignabilité mesuré était de 99,81 % (i.e., une injoignabilité de près de 3 minutes par jour en moyenne, mais bien sûr pas répartie de manière homogène).

En mars 2006 cette joignabilité était de 99,92 % (i.e., une minute et 10 secondes par jour d'indisponibilité en moyenne, mais là encore pas répartie de manière homogène non plus, bien sûr).

En mars 2007, c'était 99,97 % (i.e., une injoignabilité d'environ 26 secondes par jour en moyenne).

Et en mars 2008, le taux de joignabilité mesuré a été de 99,98 % (soit 17 secondes d'indisponibilité par jour en moyenne, mais toujours bien sûr pas répartie de manière homogène).

C'est par là pour voir les choses en temps réel et plus encore : Frimousse.org.

Voilà, c'est fini pour cette fois. Si vous avez des commentaires ou des suggestions, n'hésitez pas à nous en faire part.

Les données utilisées pour élaborer cette rubrique proviennent de francois04.free.fr, de France Télécom et de frimousse.org.

Carte de dégroupage
La carte des départements présente la capacité maximale de connexion ramenée à la population, par département. Il convient à chacun d'apprécier ce taux en fonction des critères recherchés (nombre des ménages, taux d'équipement, etc.), ce type d'analyse sortant du cadre de ce décompte de l'avancée du dégroupage.

Le taux de joignabilité est déterminé en testant la joignabilité de chaque DSLAM en production toutes les 15 minutes sur la période considérée.

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum