Le Haut Débit continue la réforme du PIF

3

Comme chaque trimestre, l'observatoire de l'autorité de régulation publie un ensemble d'information résultant du dernier trimestre observé. Le dossier du 30 avril fait l'état des lieux pour le 4ème trimestre 2006.

Les abonnements haut-débit augmentent, les services ajoutés également, les revenus des opérateurs suivent. Le haut débit continue la modification du paysage internet français.

Le nombre d'abonnement à une ligne fixe augmente de 4,9 % au profit de la voix sur IP et au détriment des abonnements « classiques » (-4,7 % sur un an). La voix sur IP connait d'ailleurs une augmentation et représente de plus en plus de trafic. Sans surprise, les revenus engendrés par la téléphonie fixe classique baissent et ce, en dépit des hausses du tarif de l’abonnement souligne le régulateur.

Concernant le dégroupage, 2,2 millions de lignes sont totalement dégroupées et 1,8 millions sont encore en dégroupage partiel. Ceci dit, l'ARCEP note une décroissance plus forte au 4ème trimestre du nombre d'abonnés de ce type. Et en contrepartie, ils sont de plus en plus nombreux à vouloir garder leur numéro géographique.
 
Il y a 15,3 millions d'abonnement à Internet. Cela représente une manne d'un milliard d'euros. Le haut-débit favorise la croissance : +34,4% d'abonnements sur un an, +30,7% d'augmentation de revenus. Derniers chiffres, le haut débit représente 83% des accès internet (avec une grande majorité pour les technologies xDSL) et 85% des revenus. 
 
Source : ARCEP

Partager

A propos de l'auteur

Bougnat pure souche, connecté en réseau salers. Ne risque pas d’avoir la fibre optique (« nom di diou »).

3 commentaires

  1. Une baisse de revenue pour FT, c'est noté. FT va donc réhausser son abonnement, ce qui va faire chuter le nombre d'abonné et ainsi de suite jusqu'à ce que l'abonnement FT nu soit à 29.99€. :lol:

  2. Réagir sur le forum