Fibre noire de FT : précisions

0

 

Comme nous l’avons vu dans la news « Dégroupage épisode 2 : le cuivre a de beaux jours devant lui, grâce à la fibre« , la nouvelle mise à disposition de fibre noire par France Télécom devrait relancer énormément le dégroupage de la boucle locale en France. En effet le réseau de fibre optique de France Télécom est le plus grand réseau de fibre optique en France et il offre une capillarité importante. Concrètement la fibre noire permet à Free de proposer l’ensemble de ses services triple-play sur les zones desservies.

En plus de permettre à Free de pouvoir étendre énormément la couverture de son réseau dégroupé de DSLAM Freebox qui permettent d’accéder à l’ensemble des services de l’offre Free ADSL, une augmentation du nombre de NRA dégroupés permet de dégrouper des abonnés qui étaient jusque là en zone non dégroupée avec les problèmes et les coûts que l’on connais. Ainsi les Freenautes en zone dégroupée peuvent profiter pleinement de leur connexion, souvent dans de biens meilleures conditions qu’en zone non dégroupée.

Cependant le dégroupage des NRA ne se résume pas seulement à relier les équipements xDSL (DSLAM) à la fibre optique mais aussi et notamment à trouver un endroit pour implanter ces équipements ce qui peut prendre beaucoup de temps. En effet, les petits répartiteurs téléphoniques (NRA) ne permettent souvent pas l’ouverture d’une salle de dégroupage et il faut ainsi implanter un NRA outdoor qui demande un temps de mise en place beaucoup plus important.

Les effets de la disponibilité de la fibre noire de France Télécom à des prix intéressants, ne seront très certainement pas ressentis avant plusieurs mois voir une année pour les NRA outdoor.

Comme vous avez pu le lire précédemment (ou non), c’est donc une excellente nouvelle pour Free et pour la concurrence au niveau du dégroupage de la boucle locale après plusieurs années à demander la disponibilité d’une telle offre. Free ayant jusqu’ici, l’habitude de passer par des opérateurs câbleurs comme Neuf Cegetel ou Completel (ou encore par des DSP) qui offrent une couverture beaucoup moins importante en terme de nombre de NRA (répartiteur téléphonique) desservis par leurs fibres optique. « L’apparition » d’un nouvel acteur permet de garder une situation de concurrence. Cependant France Télécom proposant une couverture bien plus importante que celle des autres prestataires, on peut se poser des questions sur la situation de concurrence.

A ce sujet, Jérôme de Vitry (CEO de Completel) déclarait récemment à VNUnet.fr, à propos des réseaux de fibre optique : « Tous les opérateurs sont à égalité sur les startings-blocks. Que le meilleur gagne ». Quand on compare l’étendue du réseau fibre de France Télécom et celle des réseaux de fibre optique des opérateurs alternatifs, on peut se poser des questions. Cela ne semble pas inquiéter Jérôme de Vitry puisqu’il déclare également : « A mon avis, le retour d’un éventuel monopole de France Télécom sur la fibre optique est une vision pessimiste. Des opérateurs comme Colt ou Completel prouvent qu’il est possible de développer des activités rentables dans la fibre ». Cette vision, comme l’on remarqué certains, a été largement évoquée dans la précédente news. Les avis divergent donc sur le sujet.

Mais à la question « Estimez-vous que l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) devrait intervenir davantage sur la régulation du déploiement de la fibre optique par France Télécom ? », Jérôme de Vitry déclarait avant le 27 février 2006 :  » Je reconnais que France Télécom dispose d’un réseau plus étendu et qu’il est nécessaire de maintenir des gardes-fous vis-à-vis de possibles comportements prédateurs de l’opérateur historique. Mais des mesures de régulation anticoncurrentielle suffisent largement… ».

Sources : VNUNet.fr, Freenews, site Free.fr, Cartes ORTEL 2005

Merci à Alec.

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.