Valse-hésitation de SFR sur ses titres de presse

1

SFR envisage de se séparer d’une partie des titres de presse qu’il a acquis, au mois d’avril, de sa maison-mère Altice. Une hésitation stratégique perceptible, difficile à comprendre.

Après avoir mis les voiles tous azimuts vers l’édition de presse, avec son option SFR Presse, SFR semble faire demi-tour. L’opérateur pourrait être amené à rationaliser son portefeuille de journaux, a indiqué Michel Combes, directeur général d’Altice, aux Échos. Cela signifie que SFR pourrait être amené à acquérir, mais surtout à céder, plusieurs journaux.

Aucun titre n’est à l’abri, à part « L’Express » et « Libération »

Toujours selon Les Échos, sur les quelques 25 titres que détient SFR, seuls « L’Express » et « Libération » sont à l’abri. SFR n’a aucune intention de se débarrasser de ces deux journaux majeurs, précise le quotidien économique.

Ailleurs, tout est permis : on parle notamment d’une cession de « L’Étudiant » et « Point de vue », deux magazines pour lesquels Le Figaro aurait manifesté son intérêt. Et ce n’est pas tout : SFR détient encore « Stratégies », « Cosmétiquemag », « Le journal des télécoms » et de nombreux autres titres spécialisés très variés, qui pourraient rapidement trouver repreneur.

En coulisse, il se murmure qu’Alain Weill, PDG de NextRadioTV bombardé patron de la nouvelle entité Altice Média, privilégie la production audiovisuelle. Mais ce revirement n’est pas forcément le signe que SFR tient à renoncer à son offre SFR Presse : il peut tout à fait continuer à proposer certains titres qu’il ne détient plus, ou continuer à assurer le service avec un catalogue plus restreint.

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. Réagir sur le forum