Un procès contre Numericâble

0

Bonjour madame, c’est pour le câble… Je peux entrer ?

Numéricâble use souvent de techniques loufoques pour augmenter leur part de marché. Envoyer des commerciaux à domicile, à l’instar d’Alice… c’est déjà efficace, mais comme il n’est pas possible de slammer les abonnés (comme en téléphonie), certains techniciens vont parfois plus loin, et certaines pratiques flirtent avec le sabotage…

C’est ce que dénonçaient, entre autres problèmes de support technique, des abonnés à l’opérateur Numéricâble, devant le tribunal correctionnel de Meaux. En vain.

Le câblo-opérateur, représenté par l’ancien directeur de Noos (Philippe Besnier) et le directeur américain de la branche française d’UPC (Jack Mikaloff), s’en tirerait avec une petite fessée de 180.000€ (une broutille dans le secteur), tandis que la partie civile indignée, revendiquait plus de 4000 plaignants, et certains cas litigieux particulièrement tordus.

Numericâble est un opérateur telecom qui propose un service d’accès à Internet et un bouquet de chaînes TV en utilisant un réseau câblé, dans certaines villes françaises. Il est en phase d’acquérir l’opérateur ADSL Alice, et se rapproche aujourd’hui de la téléphonie mobile grâce à Bouygues Telecom, pour ajouter une nouvelle corde à son arc.

Source : Le Parisien

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.