Stéphane Richard (Orange) accuse Bruxelles de privilégier la “concurrence sauvage”

14

Dans une interview consacrée au Figaro, Stéphane Richard, le PDG d’Orange, est revenu sur les perquisitions de l’UE dont sa société et d’autres opérateurs européens ont été l’objet.

Bruxelles enquêtait alors sur les pratiques des principaux opérateurs et leurs relations avec Cogent, un prestataire de transit américain, suite à une plainte de ce dernier devant la Commission européenne. Cogent s’estime victime de la politique tarifaire des opérateurs qui, eux, réclament une contribution financière à ce dernier pour lui permettre d’acheminer son trafic dans les meilleures conditions.

Stéphane Richard raconte la perquisition : « Bruxelles a envoyé chez Orange vingt-et-un agents pendant quatre jours. Ils sont allés dans quatre de nos sites. Ils ont saisi mes ordinateurs et ont perquisitionné mon bureau ». Malgré cela, il affirme : « ils n’ont rien trouvé ».

Alors qu’Orange a déjà obtenu gain de cause face à Cogent auprès de l’Autorité de la concurrence française, Stéphane Richard tance vertement l’enquête de Bruxelles : « il est stupéfiant que la Comission se fasse ainsi la complice d’un acteur américain contre des entreprises européennes qui emploient et investissent massivement en Europe ». Selon lui,« depuis vingt ans, Bruxelles ne sait faire qu’une seule et unique chose : de l’antitrust (…) dans le transport aérien, l’énergie, les télécoms, Bruxelles fait de la concurrence sauvage l’alpha et l’oméga de la politique économique. Cette idéologie a provoqué beaucoup de dégâts ».

Pour lui, les opérateurs, « trop affaiblis », sont victimes de la politique menée par l’Union ; il cite notamment le déploiement de la fibre optique, où ils ne peuvent pas investir autant qu’ils le devraient (« au rythme où l’on va, il y en a pour quatre-vingt-dix ans », grince-t-il) ou même la régulation des prix de l’itinérance en Europe (roaming) où les baisses de prix imposées par l’UE fragilisent les opérateurs et où, selon lui, « il serait de bon sens de mettre en place un moratoire sur les baisses de prix du roaming ».

Il enfonce le clou en appelant à la mise en place d’un « régulateur unique européen » et à un rapprochement global des télécoms en Europe : « 150 opérateurs pour 28 pays c’est beaucoup trop ».

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. " il cite notamment le déploiement de la fibre optique, où ils ne peuvent pas investir autant qu’ils le devraient (« au rythme où l’on va, il y en a pour quatre-vingt-dix ans », grince-t-il) "

    Bruxelles empercherait Orange de mettre 20 milliard sur la table pour fibrer tout le pays d'ici 5 ans ?  :o

  2. babar75 a écrit :

    " il cite notamment le déploiement de la fibre optique, où ils ne peuvent pas investir autant qu’ils le devraient (« au rythme où l’on va, il y en a pour quatre-vingt-dix ans », grince-t-il) "

    Bruxelles empercherait Orange de mettre 20 milliard sur la table pour fibrer tout le pays d'ici 5 ans ?  :o


    Pas si les marges sont grèvées par des décisions de régulation.


  3. "Bruxelles a envoyé chez Orange vingt-et-un agents pendant quatre jours. Ils sont allés dans quatre de nos sites. Ils ont saisi mes ordinateurs et ont perquisitionné mon bureau ». Malgré cela, il affirme : « ils n’ont rien trouvé »."


    [center]Et, concernant les magouilles dans l'affaire arbitrage/Tapie? ils n'ont rien trouvé non plus?[/center]

  4. Makaveli a écrit :

    Pas si les marges sont grèvées par des décisions de régulation.

    Il y a plusieurs façons de "marger"... Par augmentation des recette ou par réduction des dépenses...
    Et dans chaque thème, on peut être inspiré ou "conservateur" (pour ne pas dire stupide...)
    Dans l'utilisation des marges, on a le choix: Arroser les actionnaires, ou investir intelligemment...
    Arroser les actionnaires n'a pas jusqu'ici bien réussi à l'Agrume, le niveau de l'action restant bien en deçà de ce qu'il devrait être, s'il était vraiment "dynamique"...
    Quant aux dépenses, soit on a un modèle de rente obsolète, soit on a un modèle de gestion stricte...
    Après, c'est vous qui voyez... Y'en a qui ont essayé...


  5. [center]dixit le comique Stéphane Richard: « 150 opérateurs pour 28 pays c’est beaucoup trop ».[/center]



    Stéphane Richard le libéral.... mais pas trop... faut quand même pas déconner.

  6. babar75 a écrit :

    " il cite notamment le déploiement de la fibre optique, où ils ne peuvent pas investir autant qu’ils le devraient (« au rythme où l’on va, il y en a pour quatre-vingt-dix ans », grince-t-il) "

    Bruxelles empercherait Orange de mettre 20 milliard sur la table pour fibrer tout le pays d'ici 5 ans ?  :o


    Non, d'ailleurs Bruxelles n'empêche aucun opérateur fixe français de mettre 20 milliards d'euro sur la table comme tu dis.

  7. babar75 a écrit :

    " il cite notamment le déploiement de la fibre optique, où ils ne peuvent pas investir autant qu’ils le devraient (« au rythme où l’on va, il y en a pour quatre-vingt-dix ans », grince-t-il) "

    Bruxelles empercherait Orange de mettre 20 milliard sur la table pour fibrer tout le pays d'ici 5 ans ?  :o


    rêve pas trop, Orange n'ira sûrement pas fibrer tout le pays même s'il en a les moyens.

    pourquoi me demanderas-tu ?

    et bien de toute logique, si tu possédais tout le réseau cuivré de France, penses-tu que tu irais le remplacer par un autre réseau si ce dernier te fait gagner beaucoup d'argent en le louant ?

    ca m'étonnerait... c'est pour ca que la fibre avance pas bcp en France... car la majorité des français possèdent un abonnement ADSL qui ne nécessite pas des usages à court ou moyen terme d'avoir plus de débit...
    donc si la majorité n'a pas le besoin... nul besoin d'investir dans la fibre...

    j'aimerais bien que la commission européenne mettent des amendes à tous ces opérateurs en "retard" par rapport à la moyenne européenne... là ca les ferait peut être bouger lol

    bon moi si Numéricable passerait par chez moi (Lesquin) je le prendrais direct... car un peu marre du cuivre qui plafonne à 10 mégas / 1 mégas dans mon patelin.

    Et puis le cable ca répond plus vite ;-)

    PS : 1% des connexions internet en france passent par la fibre optique alors que la moyenne des pays de l'OCDE se situe à 14% :
    http://www.numerama.com/magazine/23959-la-france-parmi-les-mauvais-eleves-de-la-fibre-optique.html

  8. Fansat70 a écrit :


    Dans l'utilisation des marges, on a le choix: Arroser les actionnaires, ou investir intelligemment...



    Quand les actionnaires sont majoritaires ( cas d'Orange ) , ce n'est plus un choix.

    Une boite comme Apple qui à longtemps refusé de redistribuer ses marges aux actionnaires , a du cédé récemment, sous le poids de ces mêmes actionnaires qui commençaient a s'impatienter et dont certains menaçaient même de se regrouper pour entamer une action.

    D'un autre coté sans l'argent des actionnaires , Orange ne serait jamais arrivé a 200 millions de clients et 45 milliards de CA par an

    Donc comme beaucoup de choses il y a souvent des contreparties a la stratégie que l'on a choisie.

  9. Parker_ a écrit :



    j'aimerais bien que la commission européenne mettent des amendes à tous ces opérateurs en "retard" par rapport à la moyenne européenne... là ca les ferait peut être bouger lol



    Entièrement d'accord  :)

  10. Réagir sur le forum