Stéphane Richard devrait se maintenir à la tête d’Orange

4

La mise en examen de Stéphane Richard, DG d’Orange mis en cause dans le cadre de l’arbitrage Tapie pour son rôle en tant que directeur de cabinet de Christine Lagarde, ne devrait pas lui empêcher de conserver son poste.

Alors qu’un conseil d’administration extraordinaire devra se réunir ce lundi à 15h30 pour statuer sur l’avenir de Stéphane Richard à la tête de l’entreprise, son maintien ne semble guère faire de doute.

Bénéficiant du soutien des principaux administrateurs d’Orange, Stéphane Richard pourra également compter sur le support de l’État, dont le pouvoir de vote au sein de l’entreprise est conséquent. Le président de la République, François Hollande, l’a lui-même confirmé lors de l’émission Capital, diffusée hier soir sur M6 en direct : « tant qu’il peut être dirigeant sans que la procédure judiciaire ne l’entrave, il restera », a-t-il affirmé.

De toute évidence, le bon bilan de Stéphane Richard à la tête de l’opérateur historique devrait l’aider à conserver sa place ; c’est d’ailleurs « l’intérêt de l’entreprise » que met en avant le président de la République pour justifier son choix.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. J'adore la notion "d'intérêt de l'entreprise" comme si le sort de orange dépendait d'un seul homme qui, il ne faut pas l'oublier, va certainement être très occupé à préparer sa défense suite à sa mise en examen...où va-t-il trouver le temps ?
    Quelques éléments de réflexion : http://communication.blogs.liberation.fr/politique/2013/06/st%C3%A9phane-richard-le-contre-effet-de-largumentation-gouvernementale.html?xtor=rss-450

  2. Je sens bien que tu n'as jamais eu affaire ni à la justice ni à un avocat....
    Une défense c'est du boulot car il faut donner de la matière à son représentant,c'est du stress....

  3. Réagir sur le forum