SFR soupçonné d’entretenir la confusion entre 3G et 4G

15

L’opérateur SFR est accusé par une association de consommateurs (Familles Rurales) d’avoir entretenu, dans ses publicités, une confusion volontaire entre les technologies 3G+ et 4G.

« Le flou entretenu entre technologies 3G+ et 4G, l’absence de date de passage à la 4G et le manque de pourcentage de clients éligibles ont conduit Familles Rurales à mettre cet opérateur en demeure », explique l’association dans un communiqué.

On imagine que celle-ci fait notamment référence à une série de publicités dans lesquelles SFR vantait les mérites de son réseau 3G H+ Dual Carrier sous l’appellation “4G Ready” :

Encore peu connue, Familles Rurales s’appuie sur la volonté du gouvernement de réguler plus strictement les débits annoncés par les opérateurs pour dénoncer, d’une manière générale, la confusion existant entre les débits proposés et ceux réellement rencontrés par les utilisateurs. Pour une même offre commerciale, les écarts de débits sont souvent trop importants et mériteraient une différenciation plus marquée dans les communications des opérateurs : le haut débit varie ainsi de 512k à plus de 20 Mbps (sans compter l’arrivée récente du VDSL2), tandis qu’on parle de très haut débit de 30 Mbps jusqu’à 1 Gbps…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

15 commentaires

  1. "Encore peu connue, Familles Rurales ..."

    Familles Rurales est l'une des plus grosses confédérations nationales d'associations familiales. Elle est reconnue d'utilité publique. Elle existe depuis bientôt 70 ans et regroupe des milliers associations et près de 180000 membres.

    C'est effectivement peu connu.


  2. n'empeche que depuis que sfr a lancé son réseau 4G les débits et la qualité de son réseau 3G  a considérablement baissé !
    je me demande si on va pas assister a une dégradation volontaire de la 3G pour pousser les gens vers la 4G... ça serait pas étonnant de la part de ces malhonnêtes.

  3. mdmx a écrit :

    n'empeche que depuis que sfr a lancé son réseau 4G les débits et la qualité de son réseau 3G  a considérablement baissé !
    je me demande si on va pas assister a une dégradation volontaire de la 3G pour pousser les gens vers la 4G...
    non, ils oseraient ?!?

  4. mdmx a écrit :

    n'empeche que depuis que sfr a lancé son réseau 4G les débits et la qualité de son réseau 3G  a considérablement baissé !
    je me demande si on va pas assister a une dégradation volontaire de la 3G pour pousser les gens vers la 4G... ça serait pas étonnant de la part de ces malhonnêtes.


    Heu si mon opérateur me proposaient des débits pourris en 3G , il pourrait être sur que je ne prendrais pas la 4G chez lui , donc drôle de stratégie si toutefois c'est une stratégie...

  5. mdmx a écrit :

    n'empeche que depuis que sfr a lancé son réseau 4G les débits et la qualité de son réseau 3G  a considérablement baissé !
    je me demande si on va pas assister a une dégradation volontaire de la 3G pour pousser les gens vers la 4G... ça serait pas étonnant de la part de ces malhonnêtes.


    Ce serait se tirer une balle dans le pied, vu que le mode repli de la 4G LTE est précisément la couche 3G Dual Carrier 42 Mbps !

  6. PoilàGratter a écrit :

    Ce serait se tirer une balle dans le pied, vu que le mode repli de la 4G LTE est précisément la couche 3G Dual Carrier 42 Mbps !

    [humour lourd]
    Obsolescence programmée des équipement 3G... Au niveau d'un matériel pro,ce serait, comment dirais-je... Amusant??? Ou alors, du matériel Alcatel-Lucent, avec des performances alignées sur le cours de l'action???
    [/humour lourd]
    Il n'est pas impossible que l'abonné qui a à souffrir de ce manque de performance soit sur une borne avec un émetteur subissant un problème, ou que le nombre utilisateurs augmentant, le débit s'en ressente.
    Ou c'est peut-être le mobile lui-même qui peut avoir un souci...
    Sur le fond, la "course" en avant des débits, via la 3G et maintenant la 4G a un effet très pernicieux: Les opérateurs  visent de plus en plus les zones hyper-rentables, donc hyper denses, et l'on est en train de s'apercevoir que la fameuse "couverture" des X, Y ou Z villes par les opérateurs n'est qu'une opération marketing de plus, celles-ci étant systématiquement en réalité en partie couvertes (on parle bien des villes elles-mêmes!). C'est peut-être le problème des 2100 MHz... Et on ne parle pas des fameuses zones "prioritaires" en 800 Mhz qui seront couvertes (j'en suis intimement persuadé) avec un "large retard" par rapport aux exigences de l'ARCEP, ceci malgré les sanctions théoriques prévues en cas de non respect de ces obligations...

  7. Fansat70 a écrit :

    [humour lourd]
    Obsolescence programmée des équipement 3G... Au niveau d'un matériel pro,ce serait, comment dirais-je... Amusant??? Ou alors, du matériel Alcatel-Lucent, avec des performances alignées sur le cours de l'action???
    [/humour lourd]
    Il n'est pas impossible que l'abonné qui a à souffrir de ce manque de performance soit sur une borne avec un émetteur subissant un problème, ou que le nombre utilisateurs augmentant, le débit s'en ressente.
    Ou c'est peut-être le mobile lui-même qui peut avoir un souci...
    Sur le fond, la "course" en avant des débits, via la 3G et maintenant la 4G a un effet très pernicieux: Les opérateurs  visent de plus en plus les zones hyper-rentables, donc hyper denses, et l'on est en train de s'apercevoir que la fameuse "couverture" des X, Y ou Z villes par les opérateurs n'est qu'une opération marketing de plus, celles-ci étant systématiquement en réalité en partie couvertes (on parle bien des villes elles-mêmes!). C'est peut-être le problème des 2100 MHz... Et on ne parle pas des fameuses zones "prioritaires" en 800 Mhz qui seront couvertes (j'en suis intimement persuadé) avec un "large retard" par rapport aux exigences de l'ARCEP, ceci malgré les sanctions théoriques prévues en cas de non respect de ces obligations...


    Dans tous les pays, les opérateurs de téléphonie mobile, s'ils n'étaient pas contraint par les obligations de leurs Licences, ne couvriraient que les zones densément peuplées !  ;)
    Comment leur jeter la pierre ?: Ils souhaitent rentabiliser au plus vite leurs investissements d'infrastructure, lesquels sont fort lourds.

    Concernant la couverture 3G versus celle en 4G LTE (quelles que soient les fréquences):
    L'ingénierie radio de la première est un casse-tête et un compromis difficile (couverture/coût, notamment), en raison de la respiration de cellule. Environ un tiers de "Cell breathing" pour la 3G, contre à peine 4 à 5% pour la 4G LTE.
    Ça oblige l'opérateur à créer un recouvrement de cellules 3G voisines assez important, donc un nombre de sites plus important que pour --par exemple-- la même couverture en techno 2G, pour une capacité donnée.

    Obsolescence des matériels chez O-F, SFR et B-T: La mise à niveau est réalisé en permanence. Les opérateurs y consacrent une part importante de leurs investissements annuels.
    L'obsolescence des équipements de type informatique est de l'ordre de 2 à 3 ans, et celles des équipements radio de l'ordre de 5 à 6 ans. Sans surprise, ça correspond sur le plan comptable aux amortissements. Les infrastructures physiques des réseaux d'O-F, de SFR et B-T n'ont plus rien à voir avec ce qu'ils étaient au début de leurs ouvertures commerciales initiales.

    Je vous rejoins sur les conséquences d'un non-respect des couvertures radio réglementaires: Il n'y a jamais eu ni sanctions ni pénalités dans le passé de l'ex-ART/ARCEP, seulement des rappels à l'ordre. Et je doute que ça change.
    La couverture en 800 MHz des "Zones Prioritaires" est un défi considérable: Certaines des communes dénombrées ont une ou deux centaines d'âmes, et implanter un site radio relai (avec ses liens fibre etc ...) n'est pas rentable du tout. Même pas à long terme. A suivre ...

  8. Dans les zones dépeuplées, utiliser des liaisons hertziennes au lieu de la fibre est certainement le meilleur choix. L'autorisation de Free pour le WImax pourrait être mis à profit dans le cadre d'une mutualisation.

  9. Réagir sur le forum