SFR s’attaque à la «fibre» FTTB de Bouygues Telecom

0

Pour une fibre pure et sans additifs

SFR a porté plainte contre Bouygues Telecom auprès du Tribunal de commerce de Paris pour « concurrence déloyale ». En cause : l’utilisation de la dénomination « fibre optique » pour des offres où la fibre ne va pas toujours jusqu’à l’abonné (FTTH) mais s’arrête parfois au pied de l’immeuble (FTTB).

SFR demande l’interdiction des termes commerciaux « fibre », « très haut débit » et « jusqu’à 100 mégas » pour désigner l’offre FTTB de Bouygues Telecom, utilisant le réseau Numericable. Les quelques mètres restants, dans le bâtiment, sont raccordés en câble (coaxial).

Numericable, qui utilise une variété importante de technologies fibre sur son propre réseau (FTTLA, FTTB, FTTH), n’y voit aucun inconvénient : « que la fibre arrive au pied de l’immeuble ou jusqu’à l’abonné ne change rien. Les deux technologies ont les mêmes capacités de débit », assurait il y a quelques jours Eric Denoyer, PDG de Numericable.

De son côté, Bouygues s’est contenté de faire référence à une affaire similaire ayant opposé Orange à Numericable, en 2008 ; l’opérateur historique s’en prenait à l’offre fibre du câblo-opérateur, qui n’amenait en réalité pas la fibre jusqu’à l’abonné. Les juges avaient finalement estimé qu’il « n’est pas avéré que Numericable vante l’accès direct de l’utilisateur final à la fibre optique de bout en bout. Mais que si Numericable vante le « raccordement » à la fibre optique, ceci est exact ».

Il faut rappeler qu’en plus de la location du réseau fibre de Numericable en marque blanche, Bouygues Telecom tente de déployer son propre réseau fibre, en FTTH cette fois. Il s’appuie pour cela sur des accords de co-investissement conclus avec Orange mais aussi… SFR !

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.