SFR revendique la primeur de la technologie EAP-SIM en France : vraiment ?

28

Journalistes, relayez la bonne parole

Suite au lancement de FreeWiFi Secure, permettant aux abonnés Free Mobile (forfait illimité) de disposer d’une connexion WiFi automatique partout où le réseau FreeWiFi est disponible, l’opérateur SFR est intervenu auprès de la plupart des journalistes pour faire entendre sa voix…

Pas content. Le service presse de SFR n’aura pas tardé à contacter les rédactions des différents sites web ayant relayé la nouveauté de Free — même s’il n’a (étrangement) pas joint Freenews, et nous comprenons pourquoi.

SFR tient à faire savoir que Free n’est « pas le premier opérateur » à proposer l’EAP-SIM en France ; l’opérateur au carré rouge met en avant un service maison similaire, baptisé Auto-Connect WiFi.

Nous nous permettrons juste de rappeler à SFR que son Auto-Connect WiFi n’est disponible qu’en phase d’expérimentation (ou “beta”) auprès d’un parc restreint d’abonnés, là où FreeWiFi Secure est d’ores et déjà disponible pour l’intégralité des clients Free Mobile dotés d’un forfait illimité. Iliad indique bien qu’il est le « 1er
opérateur à lancer commercialement »
un tel service en France.

Dans un récent communiqué, SFR indiquait qu’Auto-Connect WiFi serait lancé commercialement, auprès de l’ensemble des abonnés donc, à la mi-juin 2012. A-t-il la mémoire courte ?

Finalement, SFR se défend en indiquant être à l’origine de l’intégration du support EAP-SIM dans les systèmes d’exploitation iOS et BlackBerry OS. L’opérateur explique avoir travaillé de concert avec Apple et RIM, et accuse Free d’avoir simplement profité de ce travail effectué en amont. De telles accusations étant pour le moins difficiles à vérifier, on se contentera de croire ce que l’on voit aujourd’hui : Free a doublé SFR à quelques mètres de la ligne d’arrivée, et cela semble déplaire fortement à ce dernier…

via Numerama

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

28 commentaires

  1. C'est facile de taper sur SFR, mais au moins eux par une vrai phase "beta-test" alors que free utilise l'ensemble de ses clients comme bêta testeurs.
    Donc disons qu'ils en sont au même point.

  2. Je suis client Free depuis qu'ils existent, et a chaque nouveau services il y a des problèmes. Le moindre firmware apportant une nouveauté et suivi 2 ou 3 jours après par un correctif car il y a des bugs, voir même souvent des régressions.
    Donc peut-être que la phase de béta-test de sfr est trop longue, mais Free ne teste clairement pas assez ses développements. (J'ai même souvent qu'il mes testent pas du tout vu les énormités qu'ils sortent régulièrement; le lancement de free mobile est un très bon exemple).
    Alors si l'eap-sim est l’exception qui confirme la règle et que tout fonctionne du premier coup j'en serrais ravis, mais ça me surprendrais fortement.

  3. C'est drôle dans le document de 2006 décrivant EAR-SIM je ne vois aucune trace de SFR ????
    mais juste Cisco et Nokia
    http://www.ietf.org/rfc/rfc4186.txt

  4. Heuuu ca me fait rire quand je vois comment les français ont tendance à avoir la mémoire courte.
    Le lancement de Free Mobile n'est en rien un exemple du manque de tests de Free.
    Lancer un réseau mobile en partant de zéro est un processus très complexe avec de nombreux paramètres plus ou moins prévisibles. Et je pense que si on se remémore rapidement le lancement des 3 autres opérateurs qui fanfaronnent sur la qualité de leur réseaux aujourd'hui on peut pas dire qu'il y a 15 ans ils étaient des modèles de perfection à leur lancement.
    Donc comparer des réseaux mobiles aguerris de 15ans avec un nouvel entrant d'à peine quelques mois c'est un peu gonflé.
    Pi on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre non plus.
    Quand on accepte de participer au lancement d'un nouvel opérateur on se doute bien que les débuts seront pas tous roses. Donc râler maintenant parce que tout marche pas parfaitement...fallait y penser avant, le prix payé implique un certain nombre de concessions.
    Si on veut un truc parfait on va chez les 3 autres qui ont 15 ans d'ancienneté et on accepte d'y payer le prix ou alors fallait s'abonner chez Free Mobile passé le cap des 3 millions d'abonnés...

  5. Réagir sur le forum