SFR renonce à ses services de télé payants au profit de Canal+

2

L’opérateur SFR va arrêter l’édition de ses services de télévision payante et de VOD par ADSL, afin de proposer à ses abonnés des services édités par Canal+.

Selon BFM TV, SFR aurait décidé de se désengager largement de l’édition de services de télévision payante pour se consacrer à son activité principale : celle de fournisseur d’accès Internet et d’opérateur mobile.

SFR renoncera à l’édition de ses bouquets payants (comme “Sélection” ou “Grand Spectacle”), ainsi qu’à son offre de vidéo à la demande, mais conservera la mainmise sur l’édition de son bouquet télévision de base (gratuit) ainsi que sur la vente de chaînes à l’unité.

Concrètement, sur ses propres box, SFR proposera donc les services payants d’un partenaire, qui sauf grosse surprise, sera Canal+ (l’accord « reste encore à signer »). Les clients SFR auront donc directement accès aux offres Canal+ et Canalsat habituelles du groupe de télévision cryptée ; en échange de cette visibilité accrue, ce dernier devrait verser une somme significative à l’opérateur au carré rouge.

En pratique, les actuels abonnés aux bouquets payants de SFR ne devraient pas être automatiquement transférés vers le parc d’abonnés Canal+ ; leur offre sera maintenue, mais la marque les incitera fortement à migrer vers les nouveaux bouquets de Canal+ (peut-être à coups d’offres commerciales). Canal+ tient à éviter tout rachat direct du parc d’abonnés de SFR, pour éviter un passage devant les autorités concurrentielles.

À une autre échelle, Canal+ a déjà procédé à une opération similaire chez Free ; le service Free Home Video, directement édité par Free, a fermé ses portes il y a quelques mois. L’ancien canal correspondant à FHV renvoyait alors vers le service de VOD illimitée Canalplay Infinity, tandis que les anciens abonnés étaient incités à migrer. Un échange de bons procédés, contre lequel le groupe Canal+ aurait tout de même versé la modique somme de 10 millions d’euros à Free…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Il n'y a absolument rien d'étonnant à cette annonce.

    Vivendi détient Canal+ et SFR. Or il veut revendre SFR. Donc il a intérêt à arrêter chez SFR tout ce qui pourrait concurrencer Canal+.

    Résultat SFR "externalise" ses activités bouquet et VOD à Canal qui gagne des clients. Pour Vivendi, cela reste à peu prêt opération blanche tant qu'il n'a pas vendu SFR. Mais en revanche, cela lui permet de gonfler le nombre d'abonné Canal, abonnés qui resteront après la vente de SFR.

  2. Réagir sur le forum