SFR promet une refonte de ses offres ADSL pour septembre

0

Probablement opérateur le plus touché par l’arrivée de Free sur le mobile, SFR est également handicapé par ses mauvais recrutements sur le marché du fixe : au 1er trimestre 2012, il affichait un recrutement négatif, soit 25 000 abonnés nets perdus…

Jeudi, lors d’une rencontre organisée avec la presse, Frank Cadoret, directeur général de SFR, a fait son mea culpa : « nous nous sommes endormis sur nos lauriers, nous n’avons pas été assez agressifs », estime-t-il. « Orange a baissé ses prix, Free a bradé les siens sur Venteprivée.com, nous nous sommes plus concentrés sur la qualité de service ».

Néanmoins, pour Jean-Bernard Lévy, président du directoire de Vivendi, « la situation est sous contrôle ». Selon lui, les recrutements sont de nouveau à la hausse sur le fixe depuis le mois d’avril.

Malgré tout, l’opérateur au carré rouge, qui a récemment rebaptisé sa Neufbox au travers d’une nouvelle campagne marketing, annonce de nouvelles mesures destinées à rendre son offre plus attractive dès le mois de septembre : « tous les abonnés ADSL SFR, quelle que soit leur box auront l’interface 3D de la box Evolution », annonce Frank Cadoret, qui anticipe également « une refonte totale des offres et des prix » sur le fixe, le même mois.

Interrogé finalement sur le déploiement de la fibre, il a estimé que la situation réglementaire dans les immeubles (nécessitant l’accord du syndic avant tout déploiement) rendait particulièrement difficile la percée de la fibre en France : « c’est infernal, c’est ce qui plombe les déploiements verticaux et donc les abonnements. Tout Paris est par exemple fibré en horizontal. On marche sur un tas d’or qui dort, qui n’est pas utilisé. Il faudrait changer cette règle qui n’existe pas dans de nombreux pays ». Il concède également l’existence d’un « vrai problème de communication de la part des opérateurs pour vendre de la fibre optique auprès des consommateurs ».

Et de terminer en glissant un léger tacle en direction de Free : « Free ne déploie plus dans les immeubles. C’est un choix. Le problème c’est que Free vient dans les immeubles que nous avons fibré, à travers la mutualisation permise par la réglementation, et ne fibre pas les immeubles sur lesquels ils se sont positionnés »

Source : ZDnet

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.