SFR prévoyait de supprimer des postes bien avant l’arrivée de Free Mobile

11

SFR se servirait-il de l’arrivée de Free Mobile sur le marché comme d’un prétexte pour faire passer un plan de restructuration prévu de longue date ? C’est en tout cas ce qu’affirme le syndicat CFE-CGC de l’opérateur…

Le syndicat des cadres, qui remarque que la situation actuelle ne justifie pas une réduction d’effectifs (les bénéfices de SFR n’ayant baissé que de 10% au premier semestre), est clair : « Free ne peut plus être un prétexte crédible eu égard à la profitabilité persistante de SFR ».

SFR, qui pourrait supprimer jusqu’à 2000 emplois, a toujours avancé l’excuse de Free Mobile pour justifier une telel décision. Un motif qui ne tiendrait pas, selon le CFE-CGC : « d’après nos sources, la société Algoé (un cabinet de conseil en management) travaillerait depuis 18 mois sur un accompagnement des salariés en vue de la réorganisation de SFR, bien avant l’arrivée des premières offres de Free Mobile ».

Pour le syndicat, il ne fait aucun doute que SFR avait prévu une telle restructuration avant l’arrivée de Free Mobile. Les suppressions d’emploi prévues auraient en réalité pour objectif de rendre l’opérateur plus attrayant, en vue d’une éventuelle vente : « toutes ces gesticulations sont peut-être à destination de la bourse avec la volonté de Vivendi de rendre la mariée SFR plus belle pour une éventuelle vente ». D’ores et déjà, le CFE-CGC fait savoir qu’il dénoncera tout licenciement boursier.

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Comme quoi toutes les CFE-CGC ne se ressemblent pas. Comme je l'ai tjs dit: " Il n'y a pas de mauvais syndicats mais de mauvais syndicalistes"
    Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, ce syndicat de cadres en est la preuve. Je m'excuse d'avoir pu dire du mal de cette organisation, je sais très bien, pour le vivre dans mon entreprise, que certains encadrements sont près des salariés et ne sont pas toujours d'accord avec leur hiérarchie.  :(

  2. Une rumeur encore. J'ai du mal à croire que Vivendi puisse vendre SFR après avoir déboursé des milliard pour acquérir 100% de l'entreprise.
    Et le vendre à qui ?



  3. Cela ne m'etonne pas de SFR de mauvaise foi je ne regrette pas de partir bientot de chez SFR

    A la place de FREE je proterais plainte pour mensonge

  4. jonesindiana a écrit :

    Comme quoi toutes les CFE-CGC ne se ressemblent pas. Comme je l'ai tjs dit: " Il n'y a pas de mauvais syndicats mais de mauvais syndicalistes"

    On a eu la même réflexion.
    - chez Orange on accuse Free de tous les maux, en y consacrant des newsletter entières pleines de contre-vérités,
    - chez SFR on reproche à la direction de se servir de Free comme d'alibi en mettant en avant ses mensonges.

    C'est vraiment deux fonctionnements opposés ;)

  5. En substance c'est ce que nous avions tous déduit ici, à part quelques irréductibles à la contre-vérité bien accrochée...le bateau  :) commençe à prendre l'eau...

  6. A mon avis, SFR prévoyat des suppressions de postes pas à cause de Free et pas pour la bourse mais plutôt parce que une fraude doit un jour s'arrêter. Ils ne pouvaient pas arnaquer les clients indéfiniment et, voyant le vent tourner, voulaient supprimer les postes inutiles pour être en correlation avec le coût réel des services rendus.
    Le prétexte de Free était trop beau à saisir pour se blanchir tout en enfonçant son concurrent.

  7. Lors d'une précédente news, il se disait qu'Illiad pouvait techniquement acheter Bouygues Télécom. J'imagine que Free pourrait racheter des parts à hauteur majoritaire pour racheter SFR. Là tout le monde serait heureux et on aurait une super (relativement) couverture... c'est beau de rêver.

  8. Yoann Ferret a écrit :

    On a eu la même réflexion.
    - chez Orange on accuse Free de tous les maux, en y consacrant des newsletter entières pleines de contre-vérités,
    - chez SFR on reproche à la direction de se servir de Free comme d'alibi en mettant en avant ses mensonges.

    C'est vraiment deux fonctionnements opposés ;)

    Et on s'étonne de l'inefficacité des syndicats français!
    Dans la même boutique, 2 positions diamétralement opposées...
    Et ce syndicat est censé représenter l'encadrement... Qui devrait logiquement (!?!) comprendre des "têtes pensantes"!
    Là, on a un splendide copu de pied de recentrage, qui prouve qeu l'imbécilité est très égalem,nt répartie d

  9. Fansat70 a écrit :

    Et on s'étonne de l'inefficacité des syndicats français!
    Dans la même boutique, 2 positions diamétralement opposées...
    Et ce syndicat est censé représenter l'encadrement... Qui devrait logiquement (!?!) comprendre des "têtes pensantes"!
    Là, on a un splendide copu de pied de recentrage, qui prouve qeu l'imbécilité est très égalem,nt répartie d

    Juste une petite remarque Fansat, il s'agit de 2 "boutiques" différentes. L'une, la CFE-CGC-UNSA (qui s'est rattachée à l'UNSA pour l'histoire des 10% et de sa représentativité dans l'entreprise) chez Orange et l'autre, la CFE-CGC chez SFR, manque juste celle de Bouygues. ;D
    Donc 2 syndicats différents, avec des "chefs" différents.
    Le "patron" de la CFE-CGC/UNSA d'Orange:
    Sébastien Crozier!
    Poste actuel
    International Business Development chez Orange
    Directeur de la Stratégie et de l'Innovation - CCS chez Orange Business Services
    Président chez CFE-CGC/UNSA France Télécom-Orange
    Postes précédents:
    Directeur Projet Mobiles chez France Télécom
    Président du Directoire (CEO) chez Internet Télécom
    Directeur Associé chez Axidium Publicité
    Directeur Commercial Projet Ventes On Line chez France Télécom Multimédia - VTCom
    Avec un pareil CV, je ne crois pas qu'il soit SMICAR  8)

  10. Réagir sur le forum