SFR prévoyait de supprimer des postes bien avant l’arrivée de Free Mobile

0

SFR se servirait-il de l’arrivée de Free Mobile sur le marché comme d’un prétexte pour faire passer un plan de restructuration prévu de longue date ? C’est en tout cas ce qu’affirme le syndicat CFE-CGC de l’opérateur…

Le syndicat des cadres, qui remarque que la situation actuelle ne justifie pas une réduction d’effectifs (les bénéfices de SFR n’ayant baissé que de 10% au premier semestre), est clair : « Free ne peut plus être un prétexte crédible eu égard à la profitabilité persistante de SFR ».

SFR, qui pourrait supprimer jusqu’à 2000 emplois, a toujours avancé l’excuse de Free Mobile pour justifier une telel décision. Un motif qui ne tiendrait pas, selon le CFE-CGC : « d’après nos sources, la société Algoé (un cabinet de conseil en management) travaillerait depuis 18 mois sur un accompagnement des salariés en vue de la réorganisation de SFR, bien avant l’arrivée des premières offres de Free Mobile ».

Pour le syndicat, il ne fait aucun doute que SFR avait prévu une telle restructuration avant l’arrivée de Free Mobile. Les suppressions d’emploi prévues auraient en réalité pour objectif de rendre l’opérateur plus attrayant, en vue d’une éventuelle vente : « toutes ces gesticulations sont peut-être à destination de la bourse avec la volonté de Vivendi de rendre la mariée SFR plus belle pour une éventuelle vente ». D’ores et déjà, le CFE-CGC fait savoir qu’il dénoncera tout licenciement boursier.

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.