SFR condamné à démonter une antenne

17

Tchin Tchin

Le tribunal de Carpentras vient de condamner l’opérateur SFR à démonter une antenne de téléphonie mobile. Le lieu n’est pas anodin puisqu’il s’agit de Chateauneuf-du-Pape (84) mondialement connu pour son vin.
L’antenne qui est située à 135 mètres d’exploitants agricoles, devra être démontée à cause du peu d’esthétisme et en vertu du principe de précaution.

SFR a décidé de faire appel aussitôt mais c’est sans rappeler l’affaire récente de Bouygues Télécom contraint de démonter un tel équipement.
La différence ici est la mise en avant du critère esthétique et aussi à moindre mesure, le critère sanitaire puisqu’il semble que les normes soient respectées dans le cas présent.
Si ce jugement venait à être confirmé, nombreuses seraient les plaintes en France contre ces antennes relais de téléphonie mobiles, car bien souvent montées sur des mats disgracieux.
Pourtant, dans certaines communes des solutions discrètes existent et rendent « invisibles » mais pas moins dangereuses ces antennes.
Ces décisions sont de mauvais augures pour l’éventuel futur opérateur Free.
À quand le tour pour Orange ?

01net et AFP

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d’Administration de l’association.
Je bosse dans un service d’expertise technique d’Enedis à Tours.
Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses !
Freenaute de la première heure, j’ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l’ADSL. Un vrai Freenaute historique…

17 commentaires

  1. "Pourtant, dans certaines communes des solutions discrètes existent et rendent « invisibles » mais pas moins dangereuses ces antennes." Ca c'est du parti pris. Jusqu'ici personne n'a su prouver que de telles antennes sont dangereuses. Sinon, je propose qu'on demonte la tour eiffel, apres tout, elle aussi elle emet, et a mon avis, sa puissance est largement superieure a une pauvre antenne relais GSM, et ce, depuis des annees. Pourquoi les parisiens ne s'inquietent pas de cela ?

  2. Heureusement que, si Free obtient la 4ème licence 3G, les ondes provenant du réseau Free seront moins dangereuses (voire amicales ?) que celles des autres opérateurs. Ah, on m'annonce que ce sont les mêmes ondes, parce que les antennes seront les mêmes. Bon, ben... Pour ceux qui ne croient pas les salades, il y a Wikipédia (qui ne contient pas la (les?) vérité(s), mais ) qui contient des articles détaillés avec de plus en plus de références : * http://fr.wikipedia.org/wiki/Risques_sanitaires_des_t%C3%A9l%C3%A9communications * http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9phonie_mobile#Risques_sanitaires_li.C3.A9s_aux_ondes_.C3.A9lectromagn.C3.A9tiques

  3. L'article de l'AFP (dont est tiré l'article de Freenews si j'en crois les sources) est beaucoup plus intéressant et soulève des questions intéressantes : - Les opérateurs ont l'obligation de couvrir le territoire national (99%), antennes démontées ou pas. - Les associations qui demandent l'enlèvement des antennes (Robin des toits) souhaitent que l'on baisse leurs émissions (et qu'on rajoute paradoxalement plus d'antennes) Les riverains ne comprennent sans doute pas que posséder un téléphone portable amène les opérateurs à installer des antennes près de chez eux. Le principe de précaution reste encore un argument utilisé (même si actuellement, il semble qu'aucune étude ne prouve la nocivité des antennes relais). Le must étant l'esthétique, parce que bon, des lignes à haute tension, des autoroutes, des rails, toussa, c'est pas beaucoup plus joli (mais ça occupe beaucoup plus de place)

  4. Demonter une antenne revient a reduire la qualite de reception du telephone a cet endroit, par consequent, un telephone va emettre a plus forte puissance pour pouvoir fonctionner. Et malheureusement, c'est bel et bien le telephone que l'on a colle a l'oreille, pas l'antenne relais, quand on telephone. Donc si je suis habitant de la region en question, j'ai le droit d'attaquer SFR en justice pour les obliger a remettre l'antenne relais, car sans cette antenne, l'utilisation de mon portable est + dangereuse pour moi ? Bref, c'est debile tout ca...

  5. A l'époque c'est gens la aurais été contre le feu. Le feu est un danger sûr de bruler. Au même niveau connaisser vous le dihydrogène monoxyde? Parmi les périls du monoxyde de dihydrogène on peut citer: * des décès dûs à l'inhalation accidentelle, même en faibles quantités. * L'exposition prolongée à sa forme solide entraîne des dommages graves des tissus. * L'ingestion en quantités excessives donne lieu à un certain nombre d'effets secondaires désagréables, bien que ne mettant pas habituellement en cause le pronostic vital. * Le monoxyde de dihydrogène est un constituant majeur des pluies acides. * Sous forme gazeuse, il peut causer des brûlures graves. * Il contribue à l'érosion des sols. * Il entraîne la corrosion et l'oxydation de nombreux métaux. * La contamination de dispositifs électriques entraîne souvent des court-circuits. * Son exposition diminution l'efficacité des freins automobiles. * A été trouvé dans des biopsies de tumeurs et lésions pré-cancéreuses. * Est souvent associé aux cyclones mortels survenant notamment dans le centre des États-Unis. * Des variations de température du monoxyde de dihydrogène sont soupçonnées de contribuer au phénomène climatique El Niño. :-) edit: http://www.dhmo.org/translations/french/facts.html

  6. chtitux a écrit :
    Le principe de précaution reste encore un argument utilisé (même si actuellement, il semble qu'aucune étude ne prouve la nocivité des antennes relais).
    C'est là que c'est beau, puisque avec le principe de précaution, ce n'est pas au plaignants de prouver la toxicité des antennes, mais aux opérateurs de prouver la non-toxicité. Autant dire que c'est impossible. Sinon, ça promet du boulot à Free. Je ne vois pas bien où il vont pouvoir coller leurs antennes... si ils obtiennent la licence !

  7. Au même niveau connaisser vous le dihydrogène monoxyde?
    Dihydrogène: H2 Monoxyde: O Dihydrogène monoxide: H2O = EAU, Flotte etc... sous toutes ses formes, glace, liquide, gazeuse DHMO est une image (invention, canular) destinée à montrer comment une analyse orientée reçue par des individus sans connaissances scientifiques réelles peut générer des craintes injustifiées. Au nom du principe de Précaution bannissons l'eau et Vive le VIN. Note : au lieu de Dihydrogène monoxyde on pourrais parler d'hydroxyde d'hydrogène (HDOH), pourquoi pas, c'est toujours H2O

  8. Laissons le temps au temps, Nous savons que les ondes radio (hyperfréquences en particulier) à certaines puissances ont des effets sur les cellules vivantes, et sur l environnent électrique, le four micron ondes est l exemple type du fonctionnement de celles-ci a de fortes puissances (1000 à 2000w) sur de tres courtes distances, les ondes étant rapidement atténuées avec la distance (propagation dans l air) Pour les téléphones, ces effets se révèlent sans conséquences trop néfastes sur le court terme, à part des cas d échauffement très localisés sur les zones soumises aux rayonnements. Sur le moyen et long terme on ne nous dit pas grand chose, ces échauffements à répétition seraient ils à terme source de cancer ou autres maladie provoquant des déséquilibres sanguins. Sachant que les ondes radio émises par un téléphone pénètrent d env 2 à 3 cm dans la boite crânienne d un adulte, une partie du cerveau est donc soumise à l exposition, qu elles conséquences? Cotés antennes et relais (relais GSM, radio et tele) les puissances qui contrairement aux téléphones ne sont plus de 1Wat en crête mais oscillent entre 300 et 400Wat (si qlq veut bien faire la translation en w/m...) voir bien plus sur certains sites, ces relais tournent 24/24 et l exposition est donc importante (env 8H/jours) Je ne pense pas ici que nous puissions parler d échauffements de zones localisées du corps mais d une immersion totale et régulière aux ondes, les effets je pense ne seront visibles que sur le long terme, s il effets il y a.. Il me parait indispensable tout de même que ces antennes ne soient pas a moins de 100 mètres des habitations, je sais bien qu a partir de cette idée les zones blanches en zones denses seraient un vrai casse tête sans solutions. Pour la petite histoire je suis sur le 94, un operateur m avait proposé de mettre une antenne sur le toit de ma maison moyennement une jolie somme annuelle avec un contrat sur 12 ans. J ai bien sur refusé ne souhaitant même pas me poser la question si nocivité ou pas, mais j aurais bien fait la tronche si mon voisin avait accepté ^^. La punition? je ne reçois pas le signal GSM dans ma maison et je m en porte pas plus mal, tout comme le wifi et les tel sans fils que j ai aussi virés, je n en dort pas mieux la nuit pour autant :p . Joke: prochaine étape je blinde mes murs ou irait vivre dans une cage faraday :p

  9. Ces décisions sont de mauvais augures pour l’éventuel futur opérateur Free.
    Finalement, en y réfléchissant bien, ça peut être hyper-avantageux pour le nouvel entrant. En jouant sur les peurs, le titulaire de la 4e licence peut peut-être arriver à convaincre le législateur d'obliger les autres opérateurs à partager leurs emplacements avec le nouvel entrant pour éviter une nouvelle multiplication d'antennes => Économie monstrueuse.

  10. Réagir sur le forum