SFR baisse ses tarifs

0

Et sinon, chez Free, vous avez…

Les fournisseurs d’accès dévoilent les uns après les autres leurs offres de rentrée. Après Orange et Bouygues, c’est au tour de SFR. Et, pour soutenir le succès de son offre, l’opérateur au carré rouge a décidé d’en baisser un peu les tarifs.

Après les indiscrétions sur les offres d’Orange qui se sont confirmées il y a peu, voici donc celles sur la dernière offre de SFR.
Nos confrères d’Univers Freebox se sont procurés une étude consommateur émanant de l’opérateur, y proposant 2 offres :

Premiers constats : ces offres sont extrêmement proches de l’offre actuelle, et semblent donc vouées à la remplacer. SFR ayant déjà annoncé de telles offres séparées pour un futur proche, leur commercialisation semble donc proche.

Voici donc cette offre premium tant attendue. Et là, déception. Alors qu’un nouveau décodeur TV conçu en partenariat avec Wyplay était pressenti, la plaquette commerciale vante un décodeur TV ’Advanced’, qui n’est ni plus ni moins que… le décodeur Netgem existant, doté de son disque dur. Sa capacité de 80 Go sera-t-elle augmentée pour l’occasion ?

Pour 5€/mois, l’offre Premium aurait pu sembler n’être qu’une nouvelle dénomination de l’option disque dur interne de l’ancienne offre. Mais SFR a fait des efforts, et fournit donc désormais des adaptateurs CPL aux abonnés Premium, s’opposant donc directement aux Freeplugs de Free et Alice.
Autre nouveauté : une possibilité d’enregistrement à distance, service exclusif de Free à ce jour.

L’accès à un Mediacenter est aussi vanté ; celui-ci n’est, au vu de sa description, que le Media Center Neuf actuel. Or cette fonctionnalité est, à ce jour, accessible à tous les abonnés TV SFR. Qui a dit régression pour les abonnés « hors offre Premium » ?

Mais ces nouveautés en trompe-l’oeil ne doivent pas cacher une avancée plus appréciable : après Orange, SFR se lance à son tour dans l’offre « 1h d’appels vers les mobiles incluse ».
Sachant que le tarif d’une heure chez Free est d’un minimum de 3.21€ (un seul appel d’une heure, en heure creuse, vers SFR et Orange), mais peut largement dépasser la dizaine d’euros en multipliant les appels courts (moins d’une minute), donc les frais de mise en relation, et en heure pleine, il s’agit donc d’une baisse de tarif tout à fait considérable, rendant rapidement rentable l’achat d’un disque dur multimédia pour compenser la perte du media center…
Enfin, une l’arrivée d’une heure d’appels supplémentaire à 5€/mois sonne le glas de la série limitée « Neufbox + 2h d’appels mobile », commercialisée à 36.90€/mois.

Le succès de l’offre SFR ne semblait jusqu’ici pas se démentir… la perte de la première place des recrutements au profit de Bouygues inquièterait-elle SFR ?

L’offre, intéressante pour le consommateur, sera aussi signe d’une rentabilité moindre alors même que la marge réalisée sur l’offre fixe bat de l’aile
Cette politique signera donc probablement la fin des offres battant toute concurrence proposée par les démarcheurs (19.90€/mois, magnétoscope numérique inclus…).

Et Free dans tout cela ? Jusqu’ici, calme plat. Face à une offre qui rattrape les avancées de la Freebox et se fait même moins chère, les 4h mobile d’Alice semblent suffire à Iliad : malheureusement, et malgré leur attractivité nettement supérieure, Alice ne semble pas encore prête à réaliser des recrutements massifs…

Faut-il s’attendre à une bonne nouvelle à la rentrée, ou à des recrutements encore plus durement touchés ? L’avenir le dira. Free surveillera probablement de très près le succès de l’offre…

Sources : Universfreebox

Partager

A propos de l'auteur

[Rédacteur] Tombé dedans quand il était petit, a depuis failli vendre son âme à la concurrence. Passionné par les réseaux&télécom, en formation d'ingénieur. Se souvient parfois qu'il est modérateur.

Les commentaires sont fermés.