Rachat de SFR : l’AMF rappelle à l’ordre Vivendi, Bouygues et Altice

3

L’Autorité des Marchés Financiers avertit les trois groupes impliqués dans le rachat de SFR (Vivendi, Bouygues et Altice), qu’elle accuse d’un certain manque de transparence auprès des marchés.

Initialement rentré en négociations exclusives avec Altice (Numericable) jusqu’au 4 avril, Vivendi n’a pourtant pas hésité à considérer la nouvelle offre soumise par Bouygues et ce, malgré les risques juridiques. Derrière ces manœuvres et tractations, la stratégie des trois groupes devient de plus en plus difficile à comprendre…

L’AMF sonne donc la fin de la récréation en rappelant, dans un communiqué, qu’en tant que sociétés cotées en bourse, les trois groupes « ont l’obligation de fournir au marché une information exacte, précise et sincère ». Malgré sa demande d’informations supplémentaires aux trois concernés, ceux-ci n’ont pour le moment communiqué que des « réponses partielles » à ces interrogations.

L’Autorité tient à rappeler que, si elle n’a pas le pouvoir de communiquer à la place des sociétés, elle a la possibilité de les sanctionner en cas de manquement. En continuant leur petit jeu trouble, Vivendi, Bouygues et Altice « s’exposent à des risques de sanction en cas de non-respect de la réglementation boursière ».

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Apparemment, ça sent le loupé de débutant ... où la "nullité préparée" si le final ne plait pas. Des honnêtes gens, donc. L'AMF s'y retrouvera, avec les pénalités appliquées!!!!

  2. Réagir sur le forum