Pour SFR, des consolidations entre opérateurs sont inévitables

18

Stéphane Roussel, PDG de SFR, a réagi indirectement à la rumeur d’un possible rapprochement entre SFR et Free, sans lui donner de crédit, mais sans la démentir non plus…

Contacté par Le Point, il affirme : « en ce moment, tout le monde discute avec tout le monde, les jeux sont ouverts ».

Il pointe du doigt le nombre d’opérateurs jugé trop important en France : « regardez aux États-Unis, il y a quatre fois plus d’habitants, et quasiment le même nombre d’opérateurs ». Pour lui, des consolidations entre les différents opérateurs en place sont donc inévitables, sauf chez l’opérateur historique : « il faut mettre de côté Orange, qui, avec sa position dominante, ne peut acquérir de sociétés, mais si vous regardez Free, Bouygues Telecom, Numericable ou encore SFR, tout le monde peut s’allier avec tout le monde ».

Aucune option n’est écartée donc, même si à court terme, Stéphane Roussel estime que SFR n’a besoin de personne pour continuer à exister : « notre force, c’est que nous avons les moyens de rester tout seuls ». D’autant que l’impact de l’arrivée de Free Mobile se serait rapidement tassé : « le “Freenami” est passé, nous avons recommencé à gagner des clients, et nous repartons de l’avant », s’enthousiasme-t-il.

Source : Le Point

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

18 commentaires

  1. Peut-on comparer la France et les USA, notamment en terme de couts pour l'usager ? Pas sur.
    De plus, quatre opérateurs ce n'est pas de trop pour avoir un tant soi peu de saine concurrence. Si on réduit ce nombre, on tend vers un oligopole, ce qui n'est pas de meilleur augure pour le consommateur...

  2. [i]« regardez aux États-Unis, il y a quatre fois plus d’habitants, et quasiment le même nombre d’opérateurs ».[/i]
    Regardez au Royaume Uni: Autant d'habitants qu'en France et ... 5 MNO et plus d'une centaine de MVNO !  ;)

  3. Bonjour,
    Je crois qu'il faut au moins 4 opérateurs dans chaque marché : Internet et Mobile.
    Moins de 4 opérateurs et les innovations diminuent et les prix montent en flèche.
    Regardez au Québec, 2 opérateurs principaux dans l'Internet (Bell (ADSL) et Vidéotron (Câble)), 2 monopoles.  Des prix de folies, des limites au Go, aucune innovation à part vous pondre des offres dans tous les sens qu'on ne sait plus ce que l'on achète, comme le mobile en France avant Free.  Entre 100 et 150 $CDN/mois pour un triple play avec limite de transfert avant surcharge.  Rien à voir avec les 40 €/mois en France, sans limite !!!!
    Il ne faut pas qu'il y ait des consolidations en France.
    Les 5 opératuers en place pourraient très bien supporter 6x plus d'abonnées sans problèmes.
    Complètement à côté de la plaque !
    ++
    Ritchie

  4. Ca sent la loose chez SFR quand même: "Je suis prêt à coucher avec n'importe qui. Mais non, je ne suis pas en manque"  ;D
    5 opérateurs aux States? Alors pourquoi moins ici? Il devrait regarder du côté d'une union européenne, si cela peut avoir du sens. Ou juste s'allier avec un opérateur européen capable de lui fournir des box décentes ( dites lui pas que l'âge des box s'achève, ca lui fera une connerie à rajouter au palmarès de SFR).
    Les recrutements reprennent? J'en doute. Mais une autre façon de concentrer le marché serait qu'un opérateur coule. Donc ne pas hésiter à poursuivre dans la méthode Couet, Mr Roussel.

  5. 5 opérateurs au USA, et regardez les prix, tous les mêmes!
    On se croirait du temps de l'association des 3 en France, sauf qu'aux USA les 5 sont potes et le gouvernement s'en cogne.
    Et pour info, Verizon c'est 111.3 millions d'abonnés, avec une couverture théorique de 300 millions de personnes... Rien à voir avec les modestes chiffres Français...

  6. Réagir sur le forum