Pour Orange, la priorité, c’est la fibre

0

Alors que chaque opérateur déploie sa stratégie en cette période charnière des télécoms en France, Orange annonce la couleur : pour l’opérateur historique, la priorité n°1, c’est le déploiement de la fibre optique, « la technologie d’avenir dans le très haut débit ».

SFR voit son futur avec Numericable ; Bouygues Telecom adopte une stratégie de prix cassés avec sa Bbox et prépare un petit bouleversement de ses forfaits mobiles, qui vont fusionner avec B&You ; Free continue à récolter les fruits de sa révolution lancée début 2012… et Orange dans tout ça ?

Dans une interview consacrée aux Échos, Pierre Louette, le directeur général adjoint d’Orange, annonce la couleur : « notre stratégie dans le fixe demeure clairement basée sur le déploiement de la fibre. C’est la technologie d’avenir dans le très haut débit », affirme-t-il. Il ne se montre ainsi pas vraiment intéressé par la future ouverture à la concurrence du réseau câble de Numéricable, et y voit même un danger : selon lui, il faudra « veiller à ce que les prix proposés par Numericable ne soient pas trop bas », car « cela inciterait les autres acteurs à lever le pied pour l’investissement dans la fibre »

Par ailleurs, à la veille de la fin du mandat de Jean-Ludovic Silicani à la tête de l’ARCEP, il appelle à une régulation plus souple envers celui que l’on appelle toujours l’opérateur “historique”. Pour lui, il convient de passer de « l’asymétrie, où l’on avait un opérateur dominant, France Télécom, très régulé, à la symétrie, où tous les opérateurs seront logés à la même enseigne (…) Orange n’a plus besoin d’avoir la même régulation que celle imposée à France Télécom ».

Sur la mutualisation Bouygues-SFR qui se met actuellement en place, enfin, il ne décolère pas et dénonce un double standard de la part des politiques et des régulateurs : « on ne comprend pas comment l’Autorité peut demander l’an dernier à Free de commencer l’extinction par plaques de l’itinérance 2G et 3G qu’ils ont avec nous ; et en même temps autoriser une telle itinérance 4G au bénéfice de SFR », tempête-t-il…

- Lire l’intégralité de l’interview sur le site des Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.