Orange songe à abandonner les dernières bribes de la marque France Télécom

8

L’opérateur, qui a déjà très largement abandonné la dénomination France Télécom au profit de sa nouvelle marque commerciale Orange, songe à abandonner les dernières bribes de son appellation historique…

Si la marque Orange est désormais utilisée commercialement pour tous ses services, mais également en interne dans ses adresses e-mail, sur ses bâtiments etc., le groupe hésite à tourner la dernière page qui le sépare d’une disparition totale de son nom historique. Pour cela, elle devra changer sa raison sociale, ainsi que le nom de son action côtée à la Bourse de Paris.

Dans son édition du jour, Le Monde explique que le groupe est prêt à réaliser l’ultime transition. « Techniquement parlant, il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton », explique-t-on à la direction d’Orange.

Pour cela, il faudra obtenir l’approbation du conseil d’administration, et en particulier du principal actionnaire, détenant environ 27% du capital : l’État ! « Rien n’est encore décidé, on ne sait pas si on présentera la résolution pour l’AG 2013 ou l’AG 2014 », a fait savoir la direction du groupe, le 2 janvier.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle manœuvre est envisagée : la transition était initialement prévue pour 2012, mais elle a été repoussée. « Tout était prêt mais le projet a avorté parce que le gouvernement d’alors ne voulait pas de vagues pendant les élections présidentielles », croit savoir Sébastien Crozier, délégué syndical CFE-CGC de l’opérateur. Lourd d’histoire, le nom “France Télécom” reste un symbole dont il sera dur de se débarrasser…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. Orange a abandonné déjà tellement de choses: la notion de service (je ne dis même pas public), la clarté, la compétence ...
    Il pourrait même abandonner le nom "Orange" au profit de "Presse-citron" , ce serait plus conforme à la réalité.
    Raudi

  2. Il est particulièrement scandaleux que l'activité réseau "boucle locale", qui doit rester un service public national et indépendant, ne soit pas détachée de l'opérateur ORANGE qui est clairement une entreprise privée et concurrente des autres usagers du réseau. C'est le même mélange des genres qu'a EDF et à la SNCF, en totale contradiction avec les règlementations européennes.

  3. <humour noir>Il me semble que la semble que la marque France Telecom n'était déjà plus très utilisé, excepté pour la com' lors des suicides d'employés.  :D</>

  4. Réagir sur le forum