Orange renonce à sa stratégie d’exclusivités

3

Xavier Couture, directeur des contenus d’Orange, a fait le constat de l’échec de la politique d’exclusivités audiovisuelles du groupe, et a plaidé en faveur d’un système basé sur une logique de partenariats avec les éditeurs.

La rupture voulue par le nouveau directeur général, Stéphane Richard, aura bien lieu. Si Orange ne renonce pas à éditer des chaînes telles qu’Orange sport ou Orange cinéma séries, il ne sera plus question de produire directement les contenus ou d’acheter des exclusivités.

Malgré le grand succès de ces deux chaînes Orange (près de 25% des abonnés à la TV d’Orange ont souscrit à l’une ou l’autre, selon Satellifax), rester dans une logique d’exclusivités ne permettra jamais de les rentabiliser, indique Xavier Couture. « Nous sommes des éditeurs de réseaux, des agrégateurs de contenus […] La vocation de l’opérateur n’est pas d’être concurrent de Canal+ », ajoute-t-il.

Il prend l’exemple des droits de la Ligue 1 de football, coûtant actuellement plus de 200 millions d’euros par an à Orange. Plutôt que de poursuivre dans cette direction, le groupe fera donc en sorte de proposer sur son bouquet, par le biais d’un partenariat, la chaîne de la LFP qui devrait devenir le diffuseur officiel de la Ligue 1 à partir de 2012.

Cependant, le FAI souhaite développer ses chaînes “maison”, et indique être toujours intéressé par une place sur la TNT payante, afin « d’aller au devant d’un public plus large », peut-être même de « trouver une rentabilité intrinsèque ».

Source : Satellifax

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Réagir sur le forum