Orange publie le code source de la Livebox

11

Orange rejoint Neuf/SFR au rang des fournisseurs ayant divulgué leur code source. Le FAI vient de mettre en place une page sur laquelle sont rendus disponibles les codes source utilisés au sein de ses Livebox (tous les modèles sont concernés : de la première Inventel jusqu’à la Livebox 2). Cette mesure vise à se mettre en conformité avec la GNU GPL, une licence libre.

La licence publique GNU v2 stipule qu’un vendeur de produits utilisant du code modifié sous licence GNU doit redistribuer ces parties de code à ses utilisateurs, et fournir une copie du texte de la dite licence avec ce matériel.

La Livebox s’appuyant sur plusieurs logiciels sous licence GPL, Orange s’est finalement décidé à rentrer en conformité avec la licence utilisée… plus de 5 ans après le lancement de la Livebox première du nom ! On notera également la présence des sources de logiciels sous d’autres licences : LGPL, Mozilla Public Licence, BSD…

De son côté, Free ne souhaite pas divulguer les sources utilisées par sa Freebox. Dans un débat l’ayant opposé à la FSF (Free Software Foundation) en 2006, Xavier Niel avait argué que la Freebox reste la propriété de Free, servant d’équipement sur le réseau de Free et n’était que mis à disposition au domicile de l’abonné. Par conséquent, elle n’était ni louée, ni vendue, et n’était pas soumise à l’obligation de divulgation du code de la GPL. Le débat n’a jamais été clairement tranché mais l’affaire s’est tassée, depuis, et les menaces de plainte de la FSF n’ont jamais été mises à exécution.

XN en avait profité, à l’époque, pour tacler la fondation en l’accusant de partialité : « les box, celles qui sont vendues (ou ont été vendues), avec un noyau modifié par nos compétiteurs ne semblent en rien géner la FSF, c’est pourtant incontestablement contraire à la GPL v2 ! ». Aujourd’hui, alors qu’Orange publie (enfin) ses sources, on se dit qu’il avait peut-être bien raison. Tiens donc ! 😉

Voir : les sources Livebox

Voir aussi : la réponse de XN à la FSF sur le blog de Jérémie Berrebi (2006)

Source : Numerama

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Les membres de la FSF ont-ils une si mauvaise opinion de leurs programmes qu'ils croient qu'il est forcément nécessaire de les modifier avant de pouvoir les utiliser? Ce que j'en dis, c'est que les développeurs n'ont pas forcément besoin de modifier le code source d'un programme (libre ou pas), pour pouvoir l'utiliser dans la freebox. A quoi servirait un site qui donnerait des sources originales de programmes comme busybox, ftp, iptables, ..? Si rien n'est modifié, rien à publier :D

  2. mrclay a écrit :
    Les membres de la FSF ont-ils une si mauvaise opinion de leurs programmes qu'ils croient qu'il est forcément nécessaire de les modifier avant de pouvoir les utiliser?
    Oula, ça n'a rien à voir. En plus, ce ne sont pas "leurs" programmes, ils ne sont qu'une association de représentants de la "communauté libre".

  3. Ce qui est demandé à Free, comme aux autres (SFR, Orange, Microsoft ou Edu4 (cf. quelques actualités récentes), c'est de donner accès au code source (modifié s'il l'a été - non modifié s'il ne l'est pas). Le code du noyau linux, de busybox, iptables, etc. est couvert par une licence. Il est normal que les auteurs ou les utilisateurs de ces logiciels demandent le respect de ces licences. Et si leur interprétation et celle de FREE de ces licences diffèrent, il n'est pas anormal que cela finisse devant les tribunaux (comme pour Edu4). Certains pensent que la position de FREE est pour le moins tirée par les cheveux et critiquent FREE, c'est une position tout aussi respectable que celle de Xavier Niel ...

  4. Pour Free c'était peut-être le cas en 2006 mais en Octobre 2008 Free a reversé à la communauté le code source de la gestion des ports Ethernet et USB, ainsi que des pilotes pour les chipsets Broadcom de la famille BCM63xx. Source: http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39384326,00.htm Curieusement le site http://freebox.flouzo.fr/ qui a lancé une assignation en justice n'en a absolument pas parlé ! Même si la demande concernait d'autres parties du firmware Freebox (busybox et ipTables), Free a quand même fait un pas en avant qu'il aurait été fair-play de souligner. Merci donc à Freenews de modifier son article en conséquence et de le communiquer aux autres sites de la communauté... sauf UniversFreebox car je m'en suis occupé ;-)

  5. jihem31 a écrit :
    Petite question de "noob": A quoi sert d'avoir le code source? :)
    Si Free a fait des améliorations, cela peut permettre à d'autres de les utiliser. Cela pourrait également permettre à certains de signaler (voir corriger) des failles de sécurité dans le code des freebox ou de corriger des bugs dans les firmware (si, si, il paraît qu'il y en a !). Cela pourrait également permettre à certains freenautes de proposer d'ajouter des fonctionnalités (gestion de disque pour les v4 par exemple). Regardez ce que certains ont réussi à faire avec les routeurs Linksys , Netgear ou les Fonera et les NeufBox...

  6. del65 a écrit :
    Pour Free c'était peut-être le cas en 2006 mais en Octobre 2008 Free a reversé à la communauté le code source de la gestion des ports Ethernet et USB, ainsi que des pilotes pour les chipsets Broadcom de la famille BCM63xx. Source: http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39384326,00.htm
    Personnellement je vois plutôt là une distribution de M. Bizon en son nom propre, plutôt. Il a simplement l'accord de Free pour le faire. "I would like to thank my company for letting me release this"... Ce qui est certain c'est que ce n'est pas officiel, trouvable nulle part sur le site de Free... Le but, quand on redistribue du code source, c'est qu'il soit facilement trouvable par le possesseur de l'objet ; là ce n'est pas le cas du tout. Je n'adhère clairement pas au titre de ZDnet (qui résume de toute façon très mal le contenu même de leur article ;) ) Selon moi c'est simplement une contribution volontaire au code, comme quiconque peut le faire (la modification a d'ailleurs été intégrée à OpenWRT, me semble-t-il), et non une "tentative de se mettre en règle" avec une quelconque licence (le discours de Free à ce sujet n'ayant guère changé depuis la mémorable sortie de Niel en 2006...).

  7. hb a écrit :
    Petite question de "noob": A quoi sert d'avoir le code source? :)
    Si Free a fait des améliorations, cela peut permettre à d'autres de les utiliser. Cela pourrait également permettre à certains de signaler (voir corriger) des failles de sécurité dans le code des freebox ou de corriger des bugs dans les firmware (si, si, il paraît qu'il y en a !). Cela pourrait également permettre à certains freenautes de proposer d'ajouter des fonctionnalités (gestion de disque pour les v4 par exemple). Regardez ce que certains ont réussi à faire avec les routeurs Linksys , Netgear ou les Fonera et les NeufBox...
    Débrider les 40 go cachés aussi ? Avec le pb de la taxe DD ?

  8. Réagir sur le forum