Orange : Pierre Louette espère à son tour des tarifs à la hausse pour la 4G

22

La perspective d’une remontée des tarifs sur la téléphonie mobile, appelée de ses vœux par Stéphane Richard, PDG d’Orange, semble faire consensus chez l’opérateur historique. Dans une interview, son directeur général adjoint Pierre Louette, également président de la FFT (Fédération française des télécoms), dresse des conclusions similaires…

Face à l’arrivée de Free Mobile, il appelle à « arrêter cette spirale déflationniste ». Il rappelle qu’« un forfait télécoms mensuel, avec tous les services que cela implique, coûte désormais le même prix qu’une journée de parking à Paris. L’accès au sous-sol parisien vaudrait donc autant que l’accès à un monde de savoirs, de distractions et d’échanges ! Ce n’est pas possible ».

« Une concurrence sans aucun frein devient vite préjudiciable aux consommateurs car elle se fait au détriment de l’investissement et de l’emploi », affirme-t-il.« Aux Etats-Unis, où la concurrence a été un temps frénétique, les réseaux sont excellents car les opérateurs ont beaucoup investi ».

A l’instar de Stéphane Richard, il est persuadé que « les consommateurs seront prêts à payer un peu plus pour bénéficier d’un débit plus rapide et d’un service de meilleure qualité » et n’exclut pas profiter de la 4G pour remonter les tarifs : « je ne serai pas choqué par l’idée que la 4G soit vendue plus cher. Un modèle économique dans lequel chaque innovation s’accompagne d’une nouvelle baisse de prix est insoutenable ». Et de conclure : « il est important de mettre des bornes à l’univers de la gratuité perçue : nos investissements et nos innovations ont une vraie valeur qu’il faut savoir maintenant monétiser ».

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

22 commentaires

  1. Elle a le vent en poupe, cette comparaison avec le prix du stationnement à Paris... On la retrouve à toutes les sauces !
    Mais il ne leur est pas venu à l'idée que c'est peut-être la journée de parking à Paris qui est trop cher ? Et non les forfaits mobiles qui ne le sont pas assez...  :P

  2. Je vais plagier quelqu'un en disant que c'est peut-être simplement les parkings de Paris qui sont trop chers :)
    On peut aussi plagier quelqu'un d'autre en s'excusant d'entraver leurs vacances aux Baléares :D

  3. Et puis comparer à un emplacement physique dans un lieu donné ou il y a pénurie de place de stationnement. C'est comme dire que le kilo de pommes à 2€/Kg est sous vendu quand on voit que dans le MEME marché le charcutier vend du fois gras à 200€/Kg....
    Et 2 denrées alimentaires sont beaucoup plus similaires qu'une place de parking et un forfait téléphonique...

  4. Perso, je préfère payer 16€ pour de la 3G a 8Mbps plutot que + de 20euros pour de la 4G
    Qu'ils expérimentent leur modèle, ils verront ce que vont choisir les consommateurs...
    Pour reprendre leur analogie de la voiture, la majorité des parisiens préfèrent prendre le métro, plus contraignant, uniquement parce que ça leur coute moins de 20€ par jour (tarif Mobilis le + cher à 15.20€, sans abonnement et réduc)

  5. "un forfait télécoms mensuel, avec tous les services que cela implique, coûte désormais le même prix qu’une journée de parking à Paris. L’accès au sous-sol parisien vaudrait donc autant que l’accès à un monde de savoirs, de distractions et d’échanges ! Ce n’est pas possible"
    Avec une journée de parking à Paris, je peux aller visiter le Louvre, Orsay et le Palais de la Découverte.
    Le monde de savoirs, de distraction et d'échanges n'est pas créé par l'opérateur télécom. Ce n'est qu'un prestataire technique qui m'y donne accès.
    Et les progrès techniques permettent d'utiliser les ondes radios pour faire passer toujours plus d'information. Alors qu'une voiture, même si elle consomme moins d'essence, prend toujours autant de place dans un parking.

  6. Sur que de prendre en exemple les USA c'est de bon aloi, c'est le pays le plus compliqué et, certainement un des plus chers : on y souscrit un forfait voix d'un côté et DATA de l'autre.Le minimum de forfait est de 15h/mois et, plus drôle, avec des minutes décomptées quand on reçoit un appel !
    Idem pour les SMS, option qui est facturée à part et où l'on paye aussi en émission et en réception !
    Bref, un goùt de paradis perdu pour notre opérateur historique car là-bas les 5 opérateurs s'entendent comme larrons en foire.
    Un petit lien : http://www.trendastic.com/les-forfaits-mobiles-aux-usa-mode-demploi/

  7. Ça sent la parole en l'air pour voir ce qu'en pensent les autres.
    Dans le même genre de justification fumeuse, les tarifs de parking mensuel dans les parkings proche de la gare de Strasbourg ont augmenté lors de l'arrivée du TGV. Logique hein, le service a tellement changé.
    Comparer ce qui n'est qu'un service (certes hyper utile, mais bon...) avec un élément qui dépend amplement du foncier, ô combien spéculatif, c'est prôner le toujours plus cher, sans étude sérieuse de marché et sans rapport au coût de revient.
    Après, on peut certainement envisager que les trois opérateurs historiques nous vendent de la 4G via des forfaits plus chers. Quant à FreeM... On verra. Mais le fait qu'il ne pourra pas être indépendant d'un point de vue fréquences (à moins de parcourir la France uniquement avec des antennes 2.6GHz, ce qui parait fort peu crédible) risque lui aussi de le pénaliser niveau prix... A moins d'une attribution de nouvelles fréquences (les fameuses 700 Mhz, on en est où?).

  8. Réagir sur le forum