Orange : « les forfaits sans engagement plaisent de plus en plus »

0

Orange, SFR et Bouygues n’ont pas attendu l’arrivée de Free Mobile sur le marché (attendue dans les prochaines semaines) pour s’y préparer et revoir leurs positions sur les forfaits mobiles.

Alice Holzman, directrice marketing d’Orange France, dans une interview consacrée au Parisien / Aujourd’hui en France, s’exprime longuement sur Free et sur la stratégie déployée par le groupe pour contrer l’arrivée du trublion. Pour elle, le nouvel entrant est un « acteur crédible », mais elle ne pense pas que celui-ci parviendra à s’imposer sur un marché « devenu très concurrentiel et beaucoup plus segmenté qu’il y a trois ans ». Cherchant à minimiser autant que possible le rôle de Free, elle estime que l’offre du futur entrant sera simplement « une offre de plus dans un marché déjà très riche »

Exposant son plan de riposte, elle évoque le succès de Sosh, nouvel opérateur low-cost créé par Orange, pour lequel elle annonce le recrutement de 15 000 clients le premier mois. « On est bien parti pour atteindre notre objectif de 500 000 clients d’ici la fin 2012 », estime-t-elle.

Interrogée sur le choix d’une formule “sans engagement”, qui pourrait bien devenir la nouvelle norme (notamment avec l’arrivée de Free Mobile), Alice Holzman évoque un « modèle qui monte », mais se garde d’en tirer des conclusions face aux forfaits plus traditionnels avec durée d’engagement. « Chaque formule a ses avantages et ses inconvénients », admet-elle ; « nous constatons que nos clients plébiscitent aussi notre offre Open, laquelle est assortie d’un engagement sur vingt-quatre mois et permet d’avoir un téléphone subventionné ». Et lorsque le journaliste lui demande si ce n’est pas, avant tout, une façon de “ligoter” les abonnés, celle-ci estime qu’on « ne peut pas tout avoir »

Source : Aujourd’hui en France

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.