Orange et SFR s’opposent au recyclage des fréquences GSM en 4G

14

Le projet de recyclage de certaines fréquences GSM (1800 MHz) pour en faire des fréquences utilisables pour la 4G, actuellement en cours d’étude par le régulateur à la demande de Bouygues Telecom, déplaît à Orange et à SFR

ZDnet rapporte que les deux opérateurs se sont déclarés opposés à un tel projet de reconversion des fréquences.

« On a dépensé 1 milliard d’euros pour les fréquences, on ne souhaite pas que l’Etat change les règles du jeu à court terme », s’inquiète Stéphane Roussel, le nouveau PDG de SFR, qui consent à ce qu’une telle redistribution ait lieu « seulement dans un second temps ». La crainte est partagée chez Orange : « le ’refarming’ 1800 Mhz ne peut avoir pour seul objet de contourner des licences vendues 3,6 milliards d’euros, et d’avantager un acteur », estime Pierre Louette, directeur général adjoint.

Les deux opérateurs sont en réalité inquiets qu’une redistribution des fréquences GSM (1800 MHz) ne vienne favoriser Free Mobile, qui pourrait se voir attribuer une partie du lot du spectre redécoupé si l’Arcep le juge nécessaire. En effet, Free Mobile est le seul des quatre opérateurs à ne pas avoir décroché de « fréquence en or » (800 MHz), lors de l’attribution des licences 4G ; il ne dispose que d’une licence sur la gamme des 2,6 GHz, jugée moins efficace.

Au nom du « principe d’égalité » et des « conditions d’une concurrence effective », le régulateur pourrait décider de partager les fréquences 1800 MHz, plus efficaces pour la 4G que la bande des 2,6 GHz, entre les quatre opérateurs… y compris Free qui ne disposait pourtant pas de licence GSM. C’était d’ailleurs un “risque” évoqué, et accepté, par Bouygues Telecom lors de sa demande initiale.

Rappelons enfin que la redistribution du spectre des 1800 MHz permettrait aux opérateurs de proposer une 4G compatible avec l’iPhone 5 commercialisé en France, chose actuellement impossible avec les deux gammes de spectre utilisées. Les opérateurs pourraient alors s’appuyer sur l’attrait commercial du populaire smartphone d’Apple lors du lancement commercial de la 4G…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. Ce qui inquiète effectivement Orange et SFR, ce sont les "zones grises" du document [url=http://www.arcep.fr/fileadmin/reprise/dossiers/mobile/attributions-frequences-operateurs-metropole-260410.pdf]http://www.arcep.fr/fileadmin/reprise/dossiers/mobile/attributions-frequences-operateurs-metropole-260410.pdf[/url]...
    Même si le document a déjà 2 ans, il est clair qu'une "redistribution" est possible, donc inquiétante...

  2. en voilà une idée quelle est bonne...
    Bien Bouygues même si ça m'écorche la g***** de le dire!
    ça profitera à tous, les 4 fournisseur et les utilisateurs (ou iphonistes (5) )....
    gain de coût à l'installation du réseau, grande couverture réseau, ...

  3. on peut comprendre que c'est pas équitable vis à vis des sommes dépensées mais...
    l'essentiel c'est de fournir un service.
    et j'en profiterais pour dire aussi : c'est le jeu ma pauv' lucette.
    c'est la vie.

  4. Réagir sur le forum