Octave Klaba (OVH) : “le réseau ne peut être que neutre”

29

Octave Klaba, fondateur de l’hébergeur et FAI OVH, ne croit pas que le blocage des publicités (activé pendant quelques jours sur Freebox Révolution) soit une solution pour faire pression sur Google. Pour lui, le rôle d’un opérateur est de rester neutre face à Apple, Google ou encore Netflix…

Dans une interview consacrée aux Échos, il y explique que les fournisseurs d’accès français sont devenus prisonniers de leur posture, consistant à proposer une multitude de services liés, à un prix bas. « Tout leur marketing repose sur un prix très bas depuis dix ans, avec le forfait à 30 euros qui a un peu augmenté récemment. De plus, ils ont développé la box, le triple play, la vidéo à la demande… S’ils ne protègent pas cet investissement en bloquant l’accès à leur réseau, ils seront victimes d’une concurrence déloyale. C’est pourquoi ils tentent de faire payer Google, qui est l’acteur qui génère le plus de trafic vers leur réseau ».

Actuellement, « Youtube ne pose pas de problème véritable aux fournisseurs d’accès ». Mais les opérateurs tels que Free « se préparent à l’arrivée demain de la Google TV, qui nécessitera peut-être 1 à 4 Mbps par utilisateur, soit 1 à 3 euros par abonné en coût de bande passante ».

En défendant ainsi leur propre modèle de consommation de télévision, les opérateurs français s’engagent dans une guerre qu’ils ne peuvent pas gagner, croit Octave Klaba, qui préfère défendre la vision d’un opérateur neutre. « Je pense que dans la guerre de la télévision, Apple, Netflix et Google gagneront. C’est à ce moment qu’on verra la vraie valeur d’un opérateur neutre comme nous. Nous ne cherchons pas à brider les services en ligne, nous préférons augmenter la taille du tuyau », explique-t-il. « Nous avons conscience qu’il n’est pas possible pour un fournisseur d’accès d’innover assez vite pour garder nos clients captifs de notre réseau et de nos services. L’iPad, une grand-mère sait l’utiliser, alors qu’une box… Même si l’innovation est très importante, à la fin c’est l’ergonomie qui l’emportera. C’est pourquoi je crois que le réseau ne peut être que neutre ».

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

29 commentaires

  1. Ces gesticulations autours de la "neutralité du net" me font doucement rire...
    Il suffit que Free mette en place (de manière discutable) un système de blocage des pubs pour que tout le monde se mette à y aller de son petit coup de plume d'expert alors qu'il existe une pratique (le filtrage de flux et d'urls) existante depuis des années chez les opérateurs de téléphonie mobile et ce, dans la plus grande illégalité (absence de clauses dans les CGU, CGV et fiches tarifaires)...
    Je sors mes pop-corns et j'attend de voir les réactions des autres fournisseurs d'accès. Ca risque d'être bien fandard. :)

  2. Lol le mec se rassure comme il peut. Il faut rester neutre. Mais cela dépend dans quel point de vue on se place...OVH avec ses services annexes comme les hébergements de cloud (un concurrent de Google Drive) et de VPN, pour Google, il est tout sauf neutre...
    Autant dire qu'en cas de velléités de leur part de devenir FAI en France (cela pourrait arriver qui sait...), ça ne sera pas le dernier à se faire croquer...
    Alors la neutralité...il l’oubliera vite le moment venu...

  3. ca sert a rien de parler de "neutralité du Net" sans lois et organisme de controle derriere pour garantir cette neutralité.
    Annoncer 'je suis neutre' mais sans pouvoir le faire prouver par un tier independant et sans se baser sur une definition acceptée par tout le monde c'est juste du marketing la.
    D'ailleurs, il y a retard et lacune de la part des autorités dans ce domaine.
    La France a aussi un gros probleme , c'est qu'il n'y a pas de fournisseurs majeurs francais , il n'y a que des FAIs qui ont donc plus de poids (lobby) sur nos legislateurs que les fournisseurs qui sont tous etrangers et ils en profitent.
    Si on avait l'equivalent francais d'un Google ou d'un Netflix la situation serait bien differente. En fait c'est toute l'Europe qui a ce probleme.

  4. J'ai lu que le port 25 était bloqué comme chez les autres FAI (avec une différence pour Free: l'option est activée par défaut, mais désactivable...). Il est vrai que je n'ai pas trouvé confirmation dans les CGV, mais chez Orange et Free, je l'ai expérimenté.
    En tout cas, bloquer le port 25 n'est pas neutre.

  5. Ce qui peut faire pression sur Google, c'est d'abord de passer par l'ARCEP et/ou l'Autorité de la Concurrence pour créer un rapport de force ou alors entamer des relations commerciales classique.
    Se la jouer fanfaronnade et seul dans son coin ne va pas faire céder Google.
    De plus quand on lit l'interview, il semble vraiment que les montants (pour le moment) en jeux sont vraiment minimes    et que la méthode du filtage n'est pas franchement en rapport.
    Ce qui est pire : Free a ouvert la voie au filtrage sur une box. Cela restera. Merci Free !

  6. OVH n'est pas en position de comparer son reseau avec celui de Free. OVH n'a que 100 000 clients ADSL comparé aux 5 millions chez Free, ses liaisons avec Google sont loin d'etre saturées, j'aimerai bien connaitre leur point de vue quand ca sera le cas. Et puis avec une offre xDSL sans TV et sans dégroupage total aussi chere qu'une offre Triple play chez Free, OVH n'a pas besoin de demander a Google d'augmenter les liens puisque c'est le client qui paie.

  7. Réagir sur le forum