Numericable s’attaque à une dette de 2,34 Md€

8

Une paille

Le câblo-opérateur Numericable a annoncé, samedi, préparer le refinancement de sa dette, dont le montant à l’heure actuelle est estimé à 2,35 milliards d’euros.

Avec une dette estimée à 2,35 milliards d’euros, « contre 3,3 en 2006 », et la vente récente de ses activités belge et luxembourgeoise, Numericable se dit prêt à évaluer « plusieurs opportunités » en vue du cap de 2014. C’est en effet à cette date que le groupe devra refinancer le montant de sa dette, initialement négocié en 2006…

Derrière une « sérénité » de façade, Numericable joue bien contre la montre : en effet, des rumeurs relayées par Les Échos laissent entendre que les actionnaires du câblo-opérateur (les fonds Carlyle, Cinven, Altis) envisageraient de s’en désengager prochainement. Afin d’attirer les futurs investisseurs potentiels, le désendettement rapide du groupe devient capital…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. Depuis le temps que je dis que numericable vas déposé le bilan allez numericable encore un peut et se sera bon un vrai gros dépôt de bilan puis racheter pour une poigné de figue par free MDR et oui a force de volé les clients sur les services et tarifs ont finis toujours dans le mur vive le dépôt de bilan.

  2. alainlfanfree a écrit :
    '' le désendettement rapide du groupe devient capital... '' :D Excellent.
    C'est tout le problème de ces fonds capitalistiques qui cherchent en permanence la poule aux oeufs d'or... En investissant dans le câble, c'était du tout cuit... Enfin, qu'ils croyaient! Résultat: Les groupes actionnaires cherchent au moins à récupérer leurs petits, pour les placer ailleurs et retrouver des rendements (illusoires!) à 2 chiffres. Et là, ils sont relativement coincés: D'un côté, pour retrouver leurs petits, il leur faut vendre rapidement, car la rentabilité du cablo, c'est pas de la soie et d'un autre côté, arriver à fourguer une mariée bourrée de maladies honteuses, c'est pas du nougat non plus! En fait, en France, le câble était mal parti dès le départ, sans réelle volonté de rentabilité, avec un plan fibre démarré 20 ans trop tôt, donc horriblement cher et compliqué. Ajouté à cela une gestion qui s'est lonhtemps foutue de ses client, et la boucle était bouclée (ceci quels que soient les cablos qui ont été racheté par THE cablo actuel). Si par le plus grand des hasards le cablo devait déposer le bilan, on pourrait dire: le câble est mort, vive le câble!l (Pauvres clients!)

  3. heliumnet a écrit :
    D'ailleurs à ce sujet, il y a une petite vidéo réalisée par un client Belge qui fait son effet" :lol: http://www.youtube.com/watch?v=yl7EjWPxmXY
    Excellent la vidéo, comment obtenir un duplicata en 12 jours (mais avec des détails manquants). Visiblement, Numéricable a subi une perte de données concernant le détail exact pour obtenir les factures exactes.

  4. heliumnet a écrit :
    Depuis le temps que je dis que numericable vas déposé le bilan .............................................................................. oui a force de volé les clients sur les services et tarifs ont finis toujours dans le mur vive le dépôt de bilan.
    Bonjour, D'ailleurs à ce sujet, il y a une petite vidéo réalisée par un client Belge qui fait son effet" :lol: http://www.youtube.com/watch?v=yl7EjWPxmXY
    Tiens, cela me rappelle furieusement les aventures d'abonnés français du cablo... Faut dire que le cablo, il ne peut pas et balancer des brouzoufs dans des opérations marketing, et investir dans un parc "boutiques" ultra coûteux, et une direction incompétente, et avoir des services efficaces, et une informatique digne de ce nom. Au sujet de cette dernière, on pourrait croire qu'elle tourne sur un Sinclair ZX81 (dopé quand même à 16K! - pour les connaisseurs 81 est dans la bonne décennie..) de la grande époque, et dont les programmes ont été écrits par un sous aide débutant stagiaire programmeur grouillot payé à 60% du SMIC en contrat d'apprentissage... Et si l'on rajoute à cela les opérations promotionnelles genre rideau de fumée sur le mobile, clair que la dette, elle monte, monte!!! Ensuite, à son habitude, le cablo va informer ses abonnés que pour améliorer sa qualité de service, il va procéder à une "petite" augmentation des tarifs, et avec "stupeur", va s'apercevoir que les abonnés se font à nouveau la valise! Au final, il est probable que la seule issue possible pour cette pitoyable institution soit le dépôt de bilan, les équipes de directions successives n'auront jamais les moyens de ramener la boutique dans des critères "correct", le gap entre les exigences des actionnaires et les nécessités financières de remise en ordre de la boite paraissant trop grand, les divers "messies" - pompes à pognon à la tête de la boite - et la concurrence étant là pour l'agrandir! Fermez le ban... :(

  5. Réagir sur le forum