NRJ Mobile remplace son illimité par un forfait 50H

15

À contre-courant

Alors que la plupart des opérateurs mobiles se préparent à l’arrivée de Free Mobile en baissant sensiblement leurs tarifs ou en revoyant leurs gammes d’offres vers plus de lisibilité, NRJ Mobile va à l’encontre de la tendance générale et supprime un de ses forfaits phares, l’Ultimate illimité…

Lancé en juin 2011, l’Ultimate illimité propose des appels illimités vers les mobiles et les fixes de tous opérateurs, avec SMS illimités et accès Internet en fair use (1 Go, débit réduit au-delà). NRJ Mobile va toutefois remplacer cette offre par un forfait 50 heures plus classique, le tout pour le même prix : 49,99 €/mois (avec engagement de 24 mois).

Ce changement ne concerne pas les abonnés actuels. En revanche, toute nouvelle souscription à l’offre Ultimate illimité sera impossible à partir du 2 janvier 2012, date où celle-ci sera remplacée par l’Ultimate 50h.

Le mouvement de recul de l’opérateur, récemment bombardé Full MVNO, a de quoi surprendre. À près de 50 euros par mois pour un forfait 50h, moyennant 2 ans d’engagement, NRJ ne se permet pas de lutter à armes égales avec les meilleurs forfaits low-cost actuels, tels B & You qui, pour sa part, propose les appels illimités à partir de 24,90 €/mois, le tout sans engagement. Et l’arrivée de Free Mobile ne devrait guère améliorer la situation du MVNO…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

15 commentaires

  1. notez l'ironie : NRJ arrête le forfait juste au moment où on venait de lui décerner le prix du meilleur forfait illimité de l'année 2011 au Mobiles d’Or !! (vivement l'arrivée de Free...)

  2. Ben oui, mais... Il y a un moment où faut quand même faire du pognon! Faut pas oublier que les MVNO louent le réseau à un des opérateurs, et le fait que NRJ ait fait le chois d'être "FULL MVNO" a du certes faisse baisser ses tarifs, mais il faut amortir l'infrastructure d'acheminement, gérer les passerelles avec les autres opérateurs, ce qui génère "quelques frais"! Donc faut amortir... Et à un moment, les actionnaires qui ont vraisemblablement mis à la poche pour financer l'infra, ils finissent par demander que cela actionne... dans leur porte-monnaie!!!

  3. Personnellement je ne vois d'intérêt à être un MVNO que si l'on possède déjà un réseau de distribution avec des points de ventes. Dans le cas contraire, cela ne peut être que temporaire, surfer sur une mode mais surtout signifier que les opérateurs traditionnels se font une marge suffisamment confortable pour qu'un "intermédiaire" puisse encore faire du bénéfice. Par exemple La Poste en tant que MVNO prend tout sont sens puisqu'il dispose à la base de nombreux points de vente connus de tous. Ajouter ce service aux clients est extrêmement peu coûteux pour elle (un peu de pub, une petite formation de certains employés et le tour est joué). Dans tous les autres cas, rien de ce que peu proposer un MVNO ne peut être reproduit par un opérateur classique avec une plus grande marge. Si quelqu'un a une autre explication sur comment un MVNO peut prospérer autrement que provisoirement s'il n'a pas déjà un réseau de distribution, je suis preneur parce que moi je ne vois pas...

  4. Ils nous avaient fait le coup voila quelques temps, en racolant des nouveaux clients avec des recharges a durée illimitée, rapidement remplacées par des recharges limitées dans le temps. Pour rappel, parce qu'ils ne vont pas s'en vanter : vous pouvez de fait résilier sans préavis si NRJ mobile vous applique de facto les nouvelles conditions. Alors, profitez-en!

  5. nrj a eu les yeux plus gros que le ventre et essaye de se débarrasser de son illimité. le forfait 50H est juste là comme bouche trou dans sa gamme d'offre. d'ici janvier, tous les operateurs vont revoir leurs offres commerciales. see and wait

  6. GATTACA a écrit :
    D'un autre côté, ça fait du 1 € de l'heure...
    A condition de téléphoner exactement 50 heures par mois, ni plus ni moins. Je ne connais personne qui ait une consommation aussi régulière.

  7. spoke a écrit :
    Personnellement je ne vois d'intérêt à être un MVNO que si l'on possède déjà un réseau de distribution avec des points de ventes. [...] Si quelqu'un a une autre explication sur comment un MVNO peut prospérer autrement que provisoirement s'il n'a pas déjà un réseau de distribution, je suis preneur parce que moi je ne vois pas...
    Nrj mobile, alias Crédit mutuel mobile, alias CIC mobile, alias Cofidis mobile appartient au Groupe Crédit mutuel-CIC - parce que le monde qui bouge, la banque à qui parler, [qui] vous donne le La ! le crédit sous un nouveau jour - possède bien un réseau de distribution (sous d'autres marques commerciales).

  8. Réagir sur le forum