Nerim relativise l’intérêt du VDSL2, prévu pour l’automne 2013

16

Pourfendeur des contre-vérités, avec quelques mois de retard

Dans un communiqué, l’opérateur Nerim, spécialisé dans les accès pour les professionnels, indique être paré au lancement du VDSL2 en France, attendu « au plus tôt à l’automne 2013 » (après les tests en situation de France Télécom, prévus pour octobre 2013).

À l’instar d’OVH, Nerim choisit de communiquer dès maintenant sur des offres qui ne pourront pas être commercialisées avant de nombreux mois.

Accusant « la presse » d’avoir propagé de fausses informations à ce sujet, Nerim rappelle que le lancement d’offres commerciales VDSL2 en France ne pourra se faire qu’à l’automne 2013, une fois que le comité d’experts indépendant réuni par l’Arcep aura donné son feu vert. C’est pourtant bien le président de l’Arcep qui, le premier, avait promis un lancement à l’automne 2012, sauf imprévu « peu probable »… avant de se raviser.

Nerim tient également à relativiser l’intérêt global du VDSL2 ; face aux statistiques optimistes fournies par certains de ses concurrents (notamment OVH, même s’il n’est pas cité), l’opérateur annonce que les débits théoriques du VDSL2 avoisinent les 100 Mbit/s. En conditions, à 900 mètres du DSLAM, le VDSL2 permet d’atteindre environ « 40 Mbit/s en download et 7 Mbit/s en upload », en raison de l’atténuation rencontrée sur les lignes téléphoniques. « Nous avons été surpris des résultats de certains moteurs d’éligibilité de la concurrence qui annoncent des débits du VDSL2 très optimistes sur des distances longues : jusqu’à 150 Mbit/s en download. Il est illusoire de croire que le VDSL2 remplacera la fibre optique », explique Cyril de Metz, président de Nerim. Là encore, « la presse » est jugée coupable de cette désinformation…

L’opérateur annonce être déjà prêt à livrer du VDSL2 « sur l’ensemble de son réseau de dégroupage : sur Paris et une partie des Hauts-de-Seine » et n’attend plus que le feu vert du comité d’experts, dont il faut d’ailleurs partie.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

16 commentaires

  1. Etant donné que le VDSL2 perds presque tout ses avantages sur des lignes qui dépassent 1000 mètres et qu il va donc falloir déployer des sous-NRA pour 75% des lignes existantes , et que personne ne va vouloir payer pour ses "NRA de rue" en effet la technologie semble promise a un bel échec en France...

  2. babar75 a écrit :

    Etant donné que le VDSL2 perds presque tout ses avantages sur des lignes qui dépassent 1000 mètres et qu il va donc falloir déployer des sous-NRA pour 75% des lignes existantes , et que personne ne va vouloir payer pour ses "NRA de rue" en effet la technologie semble promise a un bel échec en France...

    Personne ne va vouloir payer la fibre non plus.
    Alors on fait quoi ?
    On tire des fils avec des pots de yogourt au bout ?

  3. Patoun a écrit :

    Personne ne va vouloir payer la fibre non plus.
    Alors on fait quoi ?
    On tire des fils avec des pots de yogourt au bout ?


    Les allemands ont répondus à cette question, en offrant depuis novembre 2010 (presque deux ans !) de la 4G LTE à 800 MHz prioritairement dans les zones faiblement peuplées (obligation de leurs Licences).
    Sous forme de clefs 4G LTE raccordées aux PC, pour 30€/mois.

    Résultat: des accès "semi-fixes" (!) avec d'honorables performances: une cinquantaine de Mbps download et une trentaine de Mbps upload, selon les applicatifs.

    Et ils ont quasi résolu les soucis initiaux d'interférences avec la TNT allemande ... et française !  ;)

    Edit: à population couverte égale, un réseau 4G LTE coute de 20 à 40 fois moins cher qu'un réseau fibre, pour un calendrier de déploiement 4 à 6 fois plus rapide. Avec, certes, un niveau de performance non équivalent, mais qui permet d'attendre une hypothétique fibre  ;)
    Les allemands savent compter !

  4. Oui, le problème à court terme, si la 4G est une vrai solution, est que le réseau 4G ne sera pas rempli avant quelques années.
    Donc, le VDSL est quand même une solution provisoire mais utile, surtout si çà contribue à redéployer des armoires de rues, pour rapprocher des abonnés trop éloignés.

    En parlant du VDSL, SFR serait en bêta test d'un autre box compatible VDSL, mais étant donné qu'ils n'en parlent même pas, je crois qu'ils sont en train de brasser de la rumeur pour faire croire que c'est une réalité chez eux.
    Ils ont déjà du mal avec de l'ADSL, alors le VDSL......  ;D
    Les connaissant, ils auraient déjà publié une capture d'écran avec les débits VDSL.

  5. Aucune solution technique n'est définitive: la technologie est en perpétuelle évolution/révolution.
    A un instant"t", et pour une durée limitée, une solution est plébicitée par des consommateurs/clients..

    Et ça ne se joue pas sur la meilleure technologie possible, mais sur celle disponible à ce moment là et/ou la mieux "markétée"/vendue !  ;)

  6. Oui, bon relativisons quand même, pour que le 4G remplace la paire cuivré et la fire optique, chez nous il en faudra pas mal d'équipements.
    Car sur les réseaux mobiles, le débit est toujours divisé entre les abonnés, tandis que sur l'ADSL et VDSL, le débit dépend du rapport atténuation/affaiblissement, vétusté/distance/diamètre câbles.

  7. PoilàGratter a écrit :

    Edit: à population couverte égale, un réseau 4G LTE coute de 20 à 40 fois moins cher qu'un réseau fibre, pour un calendrier de déploiement 4 à 6 fois plus rapide. Avec, certes, un niveau de performance non équivalent, mais qui permet d'attendre une hypothétique fibre  ;)
    Les allemands savent compter !

    Les allemands savent compter ... pour l'instant ^^.

    Petite question donc, il manque juste une petite info là :

    Et quel serait en comparaison le cout de déploiement du VDSL par rapport à la 4G ?

    Sachant que pour "Transporter" tout ces flux 4G il faudra bien que les antennes soient reliées à des installations qui tiennent la route ... Nan ?
    Et c'est pas "Aussi" un des objectifs du déploiement VDSL ?

  8. Patoun a écrit :

    Les allemands savent compter ... pour l'instant ^^.

    Petite question donc, il manque juste une petite info là :

    Et quel serait en comparaison le cout de déploiement du VDSL par rapport à la 4G ?

    Sachant que pour "Transporter" tout ces flux 4G il faudra bien que les antennes soient reliées à des installations qui tiennent la route ... Nan ?
    Et c'est pas "Aussi" un des objectifs du déploiement VDSL ?


    Le cout de déploiement du VDSL2 est surtout lié à celui du déploiement des SRA, lequel est assez conséquent et prend du temps..

    Quand à relier les éléments et les sites 4G LTE avec du VDSL2, ça ne concerne pas tous les MNO ...
    De plus, les divers réseaux pilotes 4G LTE des trois opérateurs O-F, S.F.R. et B-T possèdent déjà une bonne partie de leurs backbones de raccordement. Pour eux, il s'agissait le plus souvent de faire "grossir les tuyaux existants" !

  9. PoilàGratter a écrit :

    Le cout de déploiement du VDSL2 est surtout lié à celui du déploiement des SRA, lequel est assez conséquent et prend du temps..

    Dommage que nous n'ayons pas de comparaison, contrairement à votre précédente ...
    Surtout si l'on prend en compte ma remarque (ci-dessous).

    PoilàGratter a écrit :

    Quand à relier les éléments et les sites 4G LTE avec du VDSL2, ça ne concerne pas tous les MNO ...
    De plus, les divers réseaux pilotes 4G LTE des trois opérateurs O-F, S.F.R. et B-T possèdent déjà une bonne partie de leurs backbones de raccordement. Pour eux, il s'agissait le plus souvent de faire "grossir les tuyaux existants" !

    Heuuu oui. Je suis désolé j'ai sans doute pas été assez précis.
    Mais quand je parle de :


    Sachant que pour "Transporter" tout ces flux 4G il faudra bien que les antennes soient reliées à des installations qui tiennent la route


    Je parle bien évidemment de tuyau. Pas de protocoles ou de Drivers ^^.

    Ce que je veux dire c'est que l'intérêt dans le déploiement du VDSL est double donc.
    Raccourcir les distances entre les raccordements (NRA-xy) et l'abonné (Mais c'est un effet de bord bien sur).
    Permettre de Transporter en même temps les Flux surement assez conséquents de la future 4G.

    Je ne vois donc aucune incompatibilité entre les deux, voir carrément le contraire.

  10. Patoun a écrit :


    Ce que je veux dire c'est que l'intérêt dans le déploiement du VDSL est double donc.
    Raccourcir les distances entre les raccordements (NRA-xy) et l'abonné (Mais c'est un effet de bord bien sur).
    Permettre de Transporter en même temps les Flux surement assez conséquents de la future 4G.

    Je ne vois donc aucune incompatibilité entre les deux, voir carrément le contraire.


    Il n'y a aucune incompatibilité, c'est juste une affaire de calendrier de dépoiement de l'un (VDSL) et de l'autre (4G LTE). Le déploiement du second étant déjà bien entamé.

    L'ARCEP a prévu de faire réaliser à F-T 20.000 SRA, ce qui va prendre "un certain temps"  ;). Et le VDSL2 (ainsi que l'installation des mini DSLAM VDSL2 des opérateurs concernés) se fera à partir de l'automne 2013.
    A cette date, la 4G LTE sera commercialement ouverte depuis plusieurs mois.

  11. Réagir sur le forum