N9uf Cegetel mise sur le cuivre

0

 

Les internautes connaissent le FAI Erenis, acteur du haut-débit parisien en cours d’acquisition par N9uf-Cegetel, et un des pionniers du VDSL en France…

Le VDSL n’est autre qu’un ADSL ’boosté’, basé sur une infrastructure où les équipements DSLAMs sont juste au pied de l’immeuble/quartier de l’abonné, lui permettant d’avoir une ligne plus courte.

Il en résulte bien sur un débit supérieur, et une offre de services potentiellement plus importante qu’en ADSL, mais ceci à court terme, car le support utilisé est toujours le bon vieux fil de cuivre, et les coûts d’équipement du réseau (poser des DSLAMs à tous les coins de rue, tirer le backbone – réseau de l’opérateur – jusqu’à l’entrée des quartiers) est relativement proche des investissements nécessaires pour déployer un vrai réseau FTTH (la fibre optique jusqu’à l’abonné) à grande échelle.

A titre de comparaison, là où le VDSL montre ses limites à quelques centaines de Mbits par seconde, la fibre est physiquement capable de supporter plusieurs Tbits par seconde (10.000 fois plus rapide) ; et concrètement dans les années qui viennent, le cuivre se limitera à quelques services multimedia tandis que la fibre optique deviendra le réseau de télécommunications de demain, véhiculant l’intégralité des usages numériques, communicatifs et domotiques des foyers français à travers la toile…

Attrape-couillon ou technologie intermédiaire ? N9uf-Cegetel pose la question, et signe un accord avec Erenis. Après tout, c’est peut-être le moment d’investir sur le cuivre ? 😉

 

Une autre hypothèse plus stratégique et moins bornée laisse penser que N9uf compte récupérer les fibres de backbone d’Erenis, qui sont déjà tendues dans quelques arrondissements de Paris, afin de les utiliser pour débuter le déploiement d’un réseau de fibres optiques afin de faire du ’vrai’ FTTH. Une nouvelle acquisition pour le groupe, qui permettra peut-être de se lancer enfin à plein régime sur le marché des télécommunications résidentielles, et de lancer des offres FTTH concrètes (adieu le FTTH-ready ;)) ?

L’avenir nous le dira.

Erenis, à ne pas confondre avec RNIS, une technologie de transmission numérique utilisée dans les années 90 pour atteindre des débits de 64 à 128Kbps sur une ligne téléphonique ordinaire.

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.