Mutualisation Bouygues-SFR : c’est fait !

27

C’est officiel : Bouygues Telecom et SFR vont travailler main dans la main pour déployer un réseau mobile mutualisé, détenu par une société commune créée conjointement par les deux opérateurs.

Les négociations autour d’une potentielle mutualisation ont débuté entre les deux opérateurs en juillet 2013. De l’aveu même de SFR, il s’agit d’un rapprochement devenu nécessaire pour tenir tête à l’accord d’itinérance conclu entre Orange et Free.

C’est désormais chose faite ! Bouygues Telecom et SFR déploieront un réseau commun sur une surface correspondant à 57% de la population française (soit l’ensemble du territoire, en dehors des 32 plus grosses agglomérations de plus de 200 000 habitants et des zones blanches). De quoi permettre aux deux opérateurs de couvrir plus efficacement les zones mal desservies, et de renforcer leur service là où ils sont déjà présents, tout en réalisant de substantielles économies.

L’accord de mutualisation entre en vigueur immédiatement. La “finalisation” du réseau cible commun est prévue pour fin 2017.

Sans surprise, Free Mobile n’a pas été inclus à l’accord, malgré ses demandes réitérées à être inclus dans les discussions entre les deux opérateurs. Un rapprochement ultérieur entre Orange et Free Mobile, qui pourraient choisir de conclure à leur tour un véritable accord de mutualisation, semble désormais probable.

À chaud, l’ARCEP (Autorité de régulation des télécoms) a accueilli favorablement l’annonce de cette mutualisation des réseaux mobiles entre SFR et Bouygues Telecom, mais elle se réserve le droit d’analyser plus en détail les conditions précises de l’accord dans les prochains jours, notamment pour s’assurer que celui-ci n’aura pas pour conséquence d’écarter « certains concurrents » du marché…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

27 commentaires

  1. J'ai lu ( je ne sais plus où ) que les deux opérateurs allaient démonter des antennes en doublon. Si c'est vrai il y a aura plus d'utilisateurs sur une antenne et donc plus de saturation de la bande passante de celle ci . Non?

  2. brian o connor a écrit :

    J'ai lu ( je ne sais plus où ) que les deux opérateurs allaient démonter des antennes en doublon. Si c'est vrai il y a aura plus d'utilisateurs sur une antenne et donc plus de saturation de la bande passante de celle ci . Non?

    Ils vont les revendre à Free!  ;D

  3. brian o connor a écrit :

    J'ai lu ( je ne sais plus où ) que les deux opérateurs allaient démonter des antennes en doublon. Si c'est vrai il y a aura plus d'utilisateurs sur une antenne et donc plus de saturation de la bande passante de celle ci . Non?

    Non, y'a aucune raison qu'une antenne sature plus que deux antennes, à quantité égale de fréquences (c'est le cas : Bouygues et SFR ne sont pas autorisés à partager leurs fréquences) et si la collecte est proportionnée en conséquence.

  4. Yoann Ferret a écrit :

    Non, y'a aucune raison qu'une antenne sature plus que deux antennes, à quantité égale de fréquences (c'est le cas : Bouygues et SFR ne sont pas autorisés à partager leurs fréquences) et si la collecte est proportionnée en conséquence.

    J'avoue que depuis hier j'ai un doute la dessus justement. L'article du journal le Monde dit
    "Les détails du projet ont été publiés vendredi en fin d'après-midi une fois l'accord signé : celui-ci prévoit d'une part « la création d'une la création d'une société ad-hoc commune, qui gèrera le patrimoine des sites radio mis en commun », d'autre part « la prestation de service de RAN-sharing que se rendront mutuellement les opérateurs en 2G, 3G et 4G sur le territoire partagé ». "

    Je ne suis pas sûr de moi, mais le RAN-sharing c'est bien le partage des fréquences non ?

    Sam44 a écrit :

    Peut être qu'a eux deux, ils auront un réseau potable lol

    C'est clair que le réseau de Free il est tellement bon que Free n'a pas besoin de mutualiser avec qui que ce soit, pourtant ils semblaient le souhaiter très fort et il ne reste plus "que" Orange. Comme entre les 2 on peut penser qu'il y en a un qui a plus besoin de mutualiser que l'autre, les négociations risquent d'être intéressantes. ;)

  5. Non, chacun son patrimoine fréquentiel.
    Très bon article de la tribune sur cette mutualisation
    http://www.latribune.fr/technos-medias/20140131trib000813054/sfr-et-bouygues-telecom-scellent-leur-partage-de-reseaux-mobiles.html

  6. Réagir sur le forum