L’UFC-Que Choisir se bat contre l’usage du mot « illimité »

9

L’association de consommateurs s’apprête à traîner les deux opérateurs mobiles devant la justice pour leur usage inconsidéré, jugé mensonger, de l’adjectif « illimité » dans la description de certaines de leurs offres.

Forfaits illimités, appels illimités, internet illimité… les publicités ne tarissent pas d’éloges pour définir des offres qui, généralement, sont beaucoup plus restrictives qu’elles ne veulent bien le faire croire.

C’est afin de mettre fin à ces abus et à tenter d’interdire l’usage, à tort et à travers, du mot “illimité”, que l’UFC-Que Choisir s’apprête à déposer une plainte contre deux coutumiers du fait présumés : Orange et SFR.

L’association tentera également de se battre contre l’usage du mot « Internet » sur les offres mobiles (forfaits téléphoniques ou sous forme de clés 3G+ dédiées) qui, généralement, ne donnent accès qu’à un fragment du réseau mondial. L’interdiction d’un bon nombre d’usages (P2P, VoIP, et d’une manière générale quasiment tout ce qui ne relève pas du surf sur le web), voire parfois même la restriction à un portail de sites sélectionnés, rend l’usage du terme Internet illégitime.

Stéphane Richard, directeur général d’Orange, avait lui-même admis en juillet 2010 que le terme « illimité » était parfois employé de manière inconsidérée. Il avait alors suggéré d’en réduire l’usage, afin de rendre les forfaits vendus plus transparents pour le consommateur.

Source : Marianne 2

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. C'est tout le problème des dérives du marketing actuel. Sous prétexte que les consommateurs ne seraient pas dupes (!!!) des argumentaires publicitaires ( pour un qui serait "conscient", combien en réalité se feraient "avoir"? ) , ce marketing est arrivé à faire passer tout et son contraire. On en est arrivé à un tel point qu'à contrario on serait presque en droit d'interpréter la commerce moderne vu par ces sociétés à de l'escroquerie larvée... On ne serait plus dans du commerce, mais dans de la prestidigitation mâtinée d'hypnose, le "patient" avalant alors n'importe quoi... :(

  2. Exactement d'accord en particulier: "on serait presque en droit d'interpréter la commerce moderne vu par ces sociétés à de l'escroquerie larvée... On ne serait plus dans du commerce, mais dans de la prestidigitation mâtinée d'hypnose, le "patient" avalant alors n'importe quoi... ":( Bravo à l'UFC, et soyons trés attentifs et exigeants ,quitte à faire connaître les arnaqueurs"arracheurs de dents" et à les boycotter massivement! en attendant de faire condamner sans pitié (civil et pénal) ces"délinquants en col blanc".

  3. Heureusement que l'UFC Que Choisir est là pour faire ce que l'État devrait faire et ne fait pas. Malheureusement, je ne pense pas qu'une amende (en cas de victoire) représentant une fraction de ce qu'ils ont touché grâce à cette arnaque suffise à les faire changer de méthodes. Ils doivent déjà avoir dans leur carton la prochaine arnaque quand celle-ci sera enfin surveillée. Ce qu'il faudrait, ce serait les actions de groupe (class action) qui leur ferait payer à tous ceux ayant déjà choisi ces contrats et sur simple inscription une partie des abonnements déjà payé. Ça, ça ferait changer les choses et les ferait y penser à deux fois avant de nous sortir une autre bêtise du genre. Mais comme ce sont les lobbies des entreprises qui font les lois, le bulletin de vote est maintenant dans le porte-monnaie. Et vu que 95 % des consommateurs sont des moutons qui se foutent des détails (à tord ou à raison), ça n'est pas près de changer.

  4. bonbadil a écrit :
    Ils doivent déjà avoir dans leur carton la prochaine arnaque
    Le mot arnaque est trop fort, mais il ont déjà dévoilé leur prochaine intention: clamer haut et fort que leurs réseaux sont saturés et que c'est une raison suffisante pour 'segmenter un peu plus le marché' (aka. le terme politiquement correct pour dire: "continuer à vendre la même chose mais plus cher"). Leur argumentation est totalement fallacieuse: la 3G était censé supporter et généraliser l'utilisation de la visio il y a près de 10 ans déjà (c'était pressenti à l'époque comme la 'killer app'). Et la visio consomme infiniment plus en bande passante que le péquin moyen qui surfe même 24h/24 sur le web. Et là les réseaux seraient saturés à cause des usages 'smartphone' ? C'te blague. Autant une neutralité complète et totale des réseaux mobile est peu envisageable (le réseau mobile est infiniment plus limité en bande passante que le réseau fixe par exemple), autant l'usage actuel est tout à fait raisonnable et pourrait être encore un peu plus débridé. Bref, ils font dans la désinformation et la méthode Coué pour préparer les mentalités à un retour en arrière, et ainsi augmenter leurs marges tout en investissant à minima dans leurs réseaux.
    Et vu que 95 % des consommateurs sont des moutons qui se foutent des détails (à tord ou à raison), ça n'est pas près de changer.
    Exact. Et après tout, les opérateurs auraient tort de se priver d'essayer de faire passer la pilule.

  5. Ils ont bien raison l'UFC, parce que "illimité jusqu'à 500 Mo/mois", puis restriction de débit au delà, ça n'est pas illimité, et encore moins "TOUT illimité" !!

  6. ynos a écrit :
    Ils doivent déjà avoir dans leur carton la prochaine arnaque
    Le mot arnaque est trop fort
    Oui, c'est vrai. C'est un peu trop fort. L'agacement m'a fait dépasser ma pensée. Surtout quand on sait que certains grandes sociétés (même en France) n'hésitent pas à poursuivre en justice les auteurs de commentaires de ce genre... Attrape-nigaud ? Potentielle publicité mensongère en cours de jugement ? Comment peut-on appeler ces errements marketing pour éviter de passer aussi à la casserole, de nos jours ? ^^

  7. lionel a écrit :
    Ils ont bien raison l'UFC, parce que "illimité jusqu'à 500 Mo/mois", puis restriction de débit au delà, ça n'est pas illimité, et encore moins "TOUT illimité" !!
    Je ne pense pas que cela soit sur cette nouvelle version... car même si c'est limité en débit... ce n'est pas limité en utilisation, tu peux continuer a l'utiliser cela ne te coute pas plus cher. Je pense que cela est plus pour les versions précédentes où l'illimité était réellement limité à 500Mo... après il était impossible de surfer du tout ou pire cela te coutait de l'argent.

  8. Réagir sur le forum