L’UFC-Que Choisir se bat contre l’usage du mot « illimité »

0

L’association de consommateurs s’apprête à traîner les deux opérateurs mobiles devant la justice pour leur usage inconsidéré, jugé mensonger, de l’adjectif « illimité » dans la description de certaines de leurs offres.

Forfaits illimités, appels illimités, internet illimité… les publicités ne tarissent pas d’éloges pour définir des offres qui, généralement, sont beaucoup plus restrictives qu’elles ne veulent bien le faire croire.

C’est afin de mettre fin à ces abus et à tenter d’interdire l’usage, à tort et à travers, du mot “illimité”, que l’UFC-Que Choisir s’apprête à déposer une plainte contre deux coutumiers du fait présumés : Orange et SFR.

L’association tentera également de se battre contre l’usage du mot « Internet » sur les offres mobiles (forfaits téléphoniques ou sous forme de clés 3G+ dédiées) qui, généralement, ne donnent accès qu’à un fragment du réseau mondial. L’interdiction d’un bon nombre d’usages (P2P, VoIP, et d’une manière générale quasiment tout ce qui ne relève pas du surf sur le web), voire parfois même la restriction à un portail de sites sélectionnés, rend l’usage du terme Internet illégitime.

Stéphane Richard, directeur général d’Orange, avait lui-même admis en juillet 2010 que le terme « illimité » était parfois employé de manière inconsidérée. Il avait alors suggéré d’en réduire l’usage, afin de rendre les forfaits vendus plus transparents pour le consommateur.

Source : Marianne 2

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.