Les jeux vidéo, c’est aussi sur Neufbox

14

Le quintuple play, c’est des crampes aux doigts

Ce n’est plus un secret pour personne, Free prépare un service de jeux vidéo sur Freebox, à venir (très) prochainement. Néanmoins, ils ne seront pas tout seuls sur ce marché car SFR s’apprête à lancer une innovation similaire sur sa Neufbox.

SFR recherche des beta testeurs volontaires via une annonce sur le forum Neuf.tv. La période de tests durera de décembre 2009 à avril 2010 environ.

Le service envisagé par SFR diffère quelque peu de celui de Free dans sa conception ; les jeux seront à la demande (donc potentiellement payants pour certains) et seront jouables à l’aide d’une manette sans fil spéciale, que les beta testeurs recevront gratuitement (et que les clients futurs devront sans doute commander contre une petite somme).

La bataille du xxxtuple-play se jouera-t-elle désormais sur le terrain des jeux vidéo ? A suivre !


Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. L'approche de neuf est effectivement intéressante dans le sens où il semble que les jeux ne s'exécuteront pas sur la box elle-même (en local), mais sur les serveurs de Neuf/SFR ; la box ne servant alors que de terminal pour l'affichage. C'est toute la différence entre les approches 'client lourd' / 'client léger' appliquée ici aux jeux: - d'un côté, le gros avantage d'une solution à la Neuf (client léger, donc), c'est qu'on n'est pas limité par la puissance de la box elle-même: puisque les jeux s'exécutent sur les serveurs de Neuf, il 'suffit' d'upgrader les serveurs pour accroître la puissance disponible, sans besoin de changer tout le parc de box disséminées chez les particuliers. - d'un autre côté, le gros défaut est que puisque tous les calculs sont fait côté serveur (y compris le 'rendu'), cela impose de prendre en compte la 'latence' du réseau (le temps mis pour un aller-retour d'informations entre la box et le serveur de jeu). Ici on parle typiquement d'une latence de l'ordre de 5 à 30ms(*). Dans la plupart des jeux, une telle latence sera tout à fait acceptable (RPG, RTS, jeux en tour par tour, petits jeux d'action basique). Par contre, elle deviendra très vite inacceptable pour des jeux d'actions type FPS, et leur techno risque d'être inadaptée à ce genre de titres. - l'autre défaut de cette solution est à voir au niveau des coûts de fonctionnement: là où une fois le jeu 'Free' développé et diffusé aux clients il ne coûte plus rien pour fonctionner, le même jeu a en plus besoin de grappes de serveurs qui tournent en permanence du côté de Neuf ; d'où des coûts supplémentaires qui seront peut-être répercutés chez le client. Bref, les deux approches sont intéressantes ; reste à voir - au delà des effets d'annonces (ou d'absence d'annonce pour Free :P) - ce que les services proposeront concrètement, à partir de quand et à quel prix. (*) Attention: les valeurs 'acceptables' de cette latence là n'a rien de comparable avec ce qu'on appelle la latence (ou plus communément le 'ping') dans un jeu réseu, comme Counter Strike par exemple, puisque dans le cas de Counter Strike, la latence n'impacte pas directement le retard des images affichées à l'écran. Au passage, pour les développeurs anglophiles, un article super intéressant le fonctionnement du moteur réseau de CS.

  2. Tous les jeux vidéo "de salon" fonctionneront comme ça dans 10 ou 15 ans. La fibre optique permettra de supprimer presque entièrement la latence (inférieure à celle qui existe entre la manette sans fil et la console) et les joueurs ne paieront plus que le jeu, soit en location (temps limité) soit en achat (durée illimitée). Par contre je ne suis pas sûr que sur nos "vieilles" connexions ADSL le système soit véritablement intéressant. En tous cas le choix du type de jeu sera forcément très limité par la lenteur.

  3. djcobrax a écrit :
    Tous les jeux vidéo "de salon" fonctionneront comme ça dans 10 ou 15 ans. La fibre optique permettra de supprimer presque entièrement la latence (inférieure à celle qui existe entre la manette sans fil et la console) et les joueurs ne paieront plus que le jeu, soit en location (temps limité) soit en achat (durée illimitée). Par contre je ne suis pas sûr que sur nos "vieilles" connexions ADSL le système soit véritablement intéressant. En tous cas le choix du type de jeu sera forcément très limité par la lenteur.
    Ça m'étonnerait beaucoup ça. Tu es en train de dire qu'il n'y a pas de problème à faire passer ce qui passe dans un câble HDMI par la fibre optique. Or, la latence est toujours là, ce à quoi il faut ajouter le temps de calcul des images (très long). Imagine la puissance nécessaire pour faire tourner 100000 crysis simultanément, et envoyer en direct les images (et le son) au client ? Les jeux sont partis pour être encore très longtemps exécutés en local. Les jeux exécutés à distance sont ceux qui ont besoin d'une UI minimale et qui n'a pas besoin de beaucoup de mises à jour.

  4. Bha fo aussi un bon processeur et un bon GPU. A mon avis le jeu en ligne se limitera a des petits jeux gentillés. A moins que tout soit déporté sur des serveurs distants, que le jeu ne tourne pas sur la Freebox mais sur les serveurs Free et que l'on ai qu'un terminal a la maison. Mais bon je sais pas si ca sera réactif. Une idée comme ca, ca risque de finir en Hugo Delire avec Karène Cherille

  5. djcobrax a écrit :
    Tous les jeux vidéo "de salon" fonctionneront comme ça dans 10 ou 15 ans.
    Je suis personellement persuadé de l'inverse. Rien que pour une raison: même dans 15 ans, tout le monde sera loin d'avoir une fibre optique comme connexion domestique, le temps pour déployer l'ensemble de la boucle locale en fibre sera supérieur à 20 ans.
    Certainement pas: la fibre est limitée par la vitesse de la lumière en plus de tout le hard pour le routage ; même si ça paraît dérisoire sur de courtes distances, ce n'est plus négligeable dès qu'on parle de plus grosses distances. Et qui dit 'on se cantonne à de petites distance', dit d'autant plus de 'points de présences' (ici les fermes de serveurs) répartis géographiquement et donc une optimisation moindre de la puissance de calcul totale (l'intérêt central des technos 'cloud' : maximiser l'utilisation réelle des capacités de calcul pour diminuer les coûts), d'où un surcoût certain pour l'exploitation du service
    et les joueurs ne paieront plus que le jeu, soit en location (temps limité) soit en achat (durée illimitée).
    Les joueurs ne pourront plus posséder physiquement le jeu, se le prêter, jouer hors ligne, développer des MODs, risquer de ne plus pouvoir jouer à leur 'vieux' jeu si la société fait faillite et/ou décide de retirer le jeu du catalogue parce qu'il n'est plus assez rentable, etc... etc... Pour toutes ces raisons, je parie que les joueurs vont être TRES réticents à l'arrivée de tels services. L'achat dématérialisé, oui (cf. Steam et consors) ; le cloud gaming, non.
    Par contre je ne suis pas sûr que sur nos "vieilles" connexions ADSL le système soit véritablement intéressant. En tous cas le choix du type de jeu sera forcément très limité par la lenteur.
    Techniquement, l'ADSL permettra de faire passe n'importe quoi pourvu que le débit soit correct et qu'une latence (à l'affichage) de l'ordre de 50ms à 100ms reste acceptable pour le jeu. Et par expérience (dans le développement de solutions techniques approchantes), cela inclut au contraire l'immense majorité des jeux, même d'actions. Seuls les jeux en vue subjective type FPS ne sont pas envisageables, mais ce n'est typiquement pas le genre de jeux visés par un tel service qui vise plutôt un public de 'casual gamers' que d'hardcore gamers qui - de toute façon - ont déjà le matériel (PS3, ordi survitaminé) et ne se contentent pas de jeux technologiquement datés d'il y a ne serais-ce que deux ans.

  6. bandi a écrit :
    Bha fo aussi un bon processeur et un bon GPU.
    Pour les jeux 3D uniquement ;) Il existe d'excellents jeux 2D qui sortent tous les jours (World of Goo, ...) et qui sont techniquement adaptés à une Freebox. Les jeux 'casual' de chez Nintendo montrent qu'il n'est pas forcément nécessaire de faire de la surenchère dans la-3d-qui-tue-sa-reum pour avoir du succès auprès du grand public.
    C'est justement toute la différence entre le principe adopté chez Le Neuf et celui chez Free, cf. mon post ci-dessus.
    A mon avis le jeu en ligne se limitera a des petits jeux gentillés[..]Une idée comme ca, ca risque de finir en Hugo Delire avec Karène Cherille
    C'est le risque et ce qui me fait penser que si Free n'ouvre pas le développement de jeux aux dév. indépendants avec une vraie possibilité d'utiliser la quintessence de la FreeBox, ça va faire un flop cette histoire.

  7. Ouais en bon jeu 2D y'a aussi Leisure Suit Larry quoi que ca commence en 3D. ;) http://www.jeuxvideo.com/videos_editeurs/0002/00021397/leisure_suit_larry_box_office_bust_f1q0.htm

  8. Free va se faire doubler par SFR ?? Très bon je trouve, à trop vouloir jouer avec les pseudos effet d'annonce, Niel va se faire prendre à son propre jeu ! Aller Xavier, il faut la sortir ta box qui devait sortir fin Août ...

  9. Réagir sur le forum