Leclerc Mobile veut devenir le 5è opérateur mobile français

6

Invité de l’émission de Bruce Toussaint sur i>Télé, Michel-Édouard Leclerc, PDG du groupe éponyme, s’est fendu d’une petite déclaration sur le futur de son opérateur virtuel, E. Leclerc Mobile.

Discret ces derniers temps, le MVNO entend toutefois changer littéralement ses offres. M.-E. Leclerc a de grandes ambitions pour son opérateur : « pour le moment nous sommes de petits joueurs, avec notre offre de téléphonie prépayée », reconnaît-il. Mais il a annoncé travailler sur de nouveaux forfaits, avec une intention affichée de casser les prix. Son but, devenir le cinquième opérateur mobile français car « quatre opérateurs, ce n’est pas assez ».

Rappelons qu’à l’heure actuelle, Virgin Mobile détient la place de 5ème opérateur français en nombre d’abonnés.

Par ailleurs, sur le conflit médiatisé opposant Xavier Niel à Arnaud Montebourg, le PDG de Leclerc a déclaré que son soutien allait « du côté de l’entrepreneur, Xavier Niel », soulignant « la confusion entre le low cost et le prix bas » entretenue par le ministre.

Regardez l’émission avec M.-E. Leclerc sur i>Télé :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

via Clubic

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. Confusion entre low cost et prix bas... Euh, c'est de la traduction littérale tout de même.

    Allez, un pavé dans la mare: Leclerc, premier MVNO sur le réseau free? (oui oui, je sais, pour l'instant ça ne servirait à rien).

  2. Joearchi a écrit :

    Confusion entre low cost et prix bas... Euh, c'est de la traduction littérale tout de même.


    Bah oui mais "low-cost" fait référence à un modèle économique où l'on propose à prix bas un bien ou un service de base dépouillé de tout le superflu, et où le superflu fait justement l'objet d'une facturation séparée.

    Exemples :

    - Easyjet est une compagnie low-cost. Ils proposent des vols Lyon-Bordeaux à seulement 60€. Mais si on y va avec une valise, c'est 22€ de plus. Si on veut un café et un sandwich dans l'avion c'est 8€ de plus etc.

    - La Dacia Logan est une voiture low cost. Elle est proposée à seulement 7 700€ mais les vitres électriques sont des options, la clim est une option, volant réglable une option etc.

    Free est exactement l'inverse du modèle low-cost, puisqu'ils ne proposent qu'un prix de base, et tout ce qu'ils peuvent mettre dedans y est mis.

    La première conséquence c'est la simplicité de l'offre : 2 forfaits mobiles, 2 offres box, et une offre de réduction.

    A titre de comparaison, chez SFR il y a :
    - 8 Offres Carrées non bloquées.
    - 2 Offres Carrées bloquées.
    - 3 Offres Red non bloquées.
    - 1 Offre Red bloquée.
    - Des offres "multipack" tellement complexes qu'ils sont incapables d'afficher un catalogue tarifaire, faut demander au cas pas cas la réduction à laquelle on a le droit.

  3. Joearchi a écrit :

    Euh  :o Merci mais en fait je voyais bien la différence... J'ai juste tiqué sur l'utilisation de l'un à coté de l'autre...


    la traduction littérale de "low cost" est plutôt"bas coût" (et non bagoût ou coup bas !), c'est-à-dire un modèle économique qui réduit au maximum les coûts de production pour l'entreprise, et la plupart du temps, les pix pour le client.

    Les prix bas sotn ceux payés au final par le consommateur.

    Dans le langage économique actule,les bas coûts entraînent les prix bas, mais ce n'est pas systématique. D'ailleurs la plupart des entreprises essaient dans l'absolu de réduire leur coût.

    Dans l'absolu, une entreprise peut essayer de réduire drastiquement ses coûts de production totu en maintenant des prix pour le consommateur élevé.

    Le groupement d'achat peut aussi viser à réduire drastiquement la facture poru le consommateur alors que les coûts de production ne diminuent pas forcément.

    Mais on est d'accord, dans la language courant, l'un est synonyme de l'autre.

  4. Réagir sur le forum