Le rapprochement SFR-Numericable se précise

9

La perspective d’un mariage entre SFR et Numericable se précise de jour en jour : selon Les Échos, Vivendi serait parvenu à un accord de principe, dans lequel ii cèderait plus de 50% de SFR au groupe Altice (Numericable).

Le journal affirme que l’introduction en bourse de SFR n’aura probablement pas lieu ; son rachat par Numericable aura probablement lieu avant. Les discussions iraient bon train entre les directions de Vivendi et d’Altice, qui auraient passé tout le week-end à négocier, affirme Les Échos.

Les deux parties seraient tombé d’accord, sur le principe, sur une opération de fusion-acquisition dont l’ensemble SFR-Numericable serait détenu à plus de 50% par Altice, et dont Vivendi conserverait environ 32%. SFR serait valorisé à plus de 15 milliards d’euros dans le cadre de l’opération. Mais un accord formel reste encore à être signé…

Le groupe Vivendi a rapidement réagi à cette information en démentant formellement avoir signé un accord de principe. Le groupe admet toutefois avoir été approché par Altice en vue d’un rapprochement entre SFR et Numericable, sans avoir reçu d’offre formelle pour autant.

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. Free est déjà associé à Orange et Numericable à Bouygues donc les choses se précisent aussi : le THD se fera par la FTTLA, la FTTH bien trop chère restera limitée comme FreeOrange le souhaite d'ailleurs.
    Ce qui est trop rigolo, c'est que la question de l'adduction des zones pavillonnaires se trouve enfin réglée: comme partout dans le monde, ce sera de la FTTLA et Orange suivra forcément, avec son associé : il y aura donc des offres Free sur le réseau de Numericable, cruel retour de flamme.

  2. Pourquoi la France serait-elle le seul pays à investir dans une technologie non maîtrisée et pas fiabilisée, alors qu'il n'y a pas de budget et que la techno FTTLA/B est éprouvée et satisfaisante ? Tu nous refais le coup de la TV SECAM ! Or l'arrivée de SFR sur le réseau NC entraîne que seul FreeOrange est désormais concerné par la FTTDP. Tu as raison de citer Erenis, mais tu devrais rappeler pourquoi le projet s'est arrêté net à l'époque... Les temps changent et Orange n'est pas FT.
    De plus, les engagements d'Orange sur la MED dans les différents SDTAN ne tiennent pas dans le calendrier prévisible de mise en place de la FTTDP : si Orange et Free la financent avec les très rares équipementiers qu'elle intéresse, il faudra au moins 5 ans ce qui en fait une solution de niche. Or dans les territoires non denses, il est beaucoup trop tôt pour affirmer que la FTTDP serait une solution rentable car personne n'en sait rien et pour cause. Et chacun sait que dans ces zones la THD sera une coopération et plus le déploiement d'un seul opérateur. Avec une pression très forte des élus qui interdit tout nouveau report. Dans ce contexte, il y aura - comme ailleurs - plusieurs solutions mises en oeuvre mais aucune dominante.
    La position de Free est anecdotique puisque c'est Orange qui décidera, mais pourquoi Numericable ferait-il fuir Bouygues de son réseau ? La déclaration de BOT, sachant que l'accord était imminent, vise à rappeler que BOT pourrait changer de réseau... dans 5 ans ! D'ici là, le réseau Numericable s'étendra encore.

  3. Si la solution du Fttdp est retenue ce sera pour éviter les inconvénients du raccordement des derniers mètres abonnés, en réutilisant le cuivre existant. Le FFTLA/B ne permet nullement cela.

  4. Sauf que cela coûte de l'argent et que la R&D doit être amortie sur plus d'un pays, Orange est donc bien isolé. Alors que la FTTLA/B est en exploitation depuis des années et représente 75% des lignes, partout dans le monde.
    Concrètement, si l'achat de SFR est finalisé, des milliers d'immeubles verront leur coût d'adduction mécaniquement réduit, ce qui placera la France au même niveau que les autres pays développés, car nous étions les seuls à continuer d'affirmer que la FTTH est une solution massive au mépris de toute analyse sérieuse. Il est vrai que la mission THD a suivi FreeOrange en annonçant que la FTTH n'avait plus d'hégémonie.
    Cela impactera les SDTAN en cours puisqu'une partie des adductions prévues en FTTH deviendront trop chères. La FTTDP restant comme aujourd'hui un projet de monopole et de geek tant qu'il ne sera pas chiffré. De toutes façons, c'est l'Etat qui imposera ses vues à Orange et tant mieux.
    Une autre dimension existe, qui ne peut pas être mise de côté : l'UE exige depuis plus de 10 ans que le réseau cuivre ne soit plus la propriété d'un seul opérateur. L'Etat est à l'origine de cet archaïsme protectionniste et pourra difficilement soutenir l'acharnement thérapeutique d'Orange. En clair, il n' y aura aucune aide européenne pour aider la R&D d'un opérateur hors la loi. Les constructeurs le savent : regarde les thèmes des conventions télécoms et bon courage pour compter ceux sur la FTTDP ! A côté de cette réalité, les manipulations d'Orange et les velléités du parasite ARCEP pèsent peu.

  5. Réagir sur le forum