La VoIP par satellite chez Vivéole

16

Peut mieux faire

L’accès à Internet par satellite reste réservé à un marché très restreint. Coûteux, contraignant, il n’a généralement aucun intérêt pour le grand public qui lui préférera, à raison, l’ADSL.

Cependant, il reste quelques clients qui recourent à cette technologie par nécessité géographique ou professionnelle. C’est pour eux que Vivéole a mis au point une solution de VoIP par satellite.

Les tarifs ne sont pas bon marché, à l’image du prix de l’ensemble des offres par satellite. Pour un forfait illimité vers les fixes français, comme nous en avons l’habitude sur l’ADSL, il faudra compter 19 euros par mois !

Si Vivéole n’est pas le premier opérateur satellitaire à se lancer sur le marché de la téléphonie, il vaut néanmoins pour sa large gamme de tarifs proposés :

- A la consommation : les appels sont facturés à la minute au tarif Vivéole (abonnement de 9€/mois)

- Forfait 3h vers les fixes en France (13€/mois)

- Forfait illimité vers les fixes en France (19€/mois)

- Forfait illimité vers les fixes + 1h vers les mobiles en France (29€/mois)

- Forfait illimité vers les fixes + 2h vers les mobiles en France (39€/mois)

- Forfait illimité vers les fixes + 4h vers les mobiles en France (59€/mois)

L’opérateur annonce en outre avoir travaillé pour réduire autant que possible la latence, les coupures et autres dégradations de communication. Le temps de réponse est en effet le gros problème des connexions via satellite, particulièrement handicapante pour une conversation téléphonique ; quelques secondes peuvent en effet s’écouler entre une parole prononcée et sa réception à l’autre bout du fil…

Source : Ariase

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

16 commentaires

  1. Je ne trouve pas les tarifs si prohibitifs que cela. Je me rappelle avoir effectué une communication par satellite il y a une dizaine d'année. Pour 5 minutes de communications, j'en avais pour plus que 19 euros !!!

  2. zygwi a écrit :
    Je ne trouve pas les tarifs si prohibitifs que cela.
    ...en comparaison avec l'ADSL. Pour du satellite ils sont évidemment tout à fait corrects, sinon on n'en parlerait même pas ! ;)

  3. Je ne vois pas comment ça peut marcher... Si c'est un satellite de télécommunications, corrigez moi si je me trompe, mais c'est géostationnaire donc 36000km. Et à la vitesse de la lumière, 36000km en aller retour ça fait déjà 240ms. Si on ajoute le temps de traitement des appareils, et les délais dûs au protocole utilisé, on peut facilement dépasser 300ms. Il y aura encore sans doute des délais pour atteindre l'appelé, au sein de son réseau. Je me vois mal discuter avec quelqu'un si je dois attendre 1/3 ou 1/2 seconde pour entendre ce qu'il me dit, et inversement...

  4. Evidemment si on voit celà comme de la téléphonie classique, les délais sont un peu long. Il faut donc se mettre dans le référentiel du satellite comme par exemple avec un téléphone iridium ou toute autre solution satellitaire ou il y a effectivement un petit délais entre le moment ou on arrête de parler et ou l'autre personne se met à parler justement en raison du délais satellite. C'est juste une habitude à prendre même si ce n'est pas toujours facile. J'ai fait de la VoIP sur satellite et ca fonctionne bien. Juste question d'habitude :) Pour info, il n'y a pas besoin d'un satellite Geostationnaire pour faire ce genre de chose. On peut très bien faire ceci avec des satellites en orbite basse à condition dans ce cas là d'avoir une constellation de satellites. C'est le cas pour le réseau Iridium qui est en orbite basse à une altitude de 700/800 kms si je souviens bien. Bon par contre ca ne va pas vite :)

  5. Bicou a écrit :
    Je ne vois pas comment ça peut marcher... Si c'est un satellite de télécommunications, corrigez moi si je me trompe, mais c'est géostationnaire donc 36000km. Et à la vitesse de la lumière, 36000km en aller retour ça fait déjà 240ms. Si on ajoute le temps de traitement des appareils, et les délais dûs au protocole utilisé, on peut facilement dépasser 300ms. Il y aura encore sans doute des délais pour atteindre l'appelé, au sein de son réseau. Je me vois mal discuter avec quelqu'un si je dois attendre 1/3 ou 1/2 seconde pour entendre ce qu'il me dit, et inversement...
    Comme précisé plus haut, c'est une habitude à prendre. Tu n'as jamais vu de duplex dans les journaux TV ? Ben c'est un peu pareil :D

  6. "L'accès à Internet par satellite reste réservé à un marché très restreint. Coûteux, contraignant, il n'a généralement aucun intérêt pour le grand public qui lui préférera, à raison, l'ADSL.". Comment pouvez-vous faire une telle introduction ? La France n'est pas la seule métropole ! L'ADSL n'est pas dispo partout en France... et dans ce cas, bien souvent, seul le satellite permet de sauver la situation et offre une connexion au Net. Cordialement.

  7. frolicfrog a écrit :
    "L'accès à Internet par satellite reste réservé à un marché très restreint. Coûteux, contraignant, il n'a généralement aucun intérêt pour le grand public qui lui préférera, à raison, l'ADSL.". Comment pouvez-vous faire une telle introduction ? La France n'est pas la seule métropole ! L'ADSL n'est pas dispo partout en France... et dans ce cas, bien souvent, seul le satellite permet de sauver la situation et offre une connexion au Net. Cordialement.
    Euh oui enfin les territoires n'ayant pas du tout accès à l'ADSL sont EFFECTIVEMENT très restreints, hein. Et "très restreint" ne veut pas dire qu'ils n'existent pas, ou qu'ils sont négligeables... si ?

  8. Réagir sur le forum