La Poste Mobile fait le plein d’abonnés

20

De quoi prolonger encore un peu les files d’attente aux guichets

La Poste Mobile, l’opérateur mobile virtuel de la Poste lancé fin mai, rencontre un véritable succès. En trois mois, il a déjà séduit 150 000 nouveaux clients : c’est deux fois plus que les objectifs fixés par le groupe !

Alors que les trois grands opérateurs Orange, SFR et Bouygues Télécom peinent de plus en plus à séduire, les clients semblent vouloir se tourner vers les nouvelles alternatives. Le Figaro évoque le succès de l’offre de La Poste Mobile, allant au-delà des prévisions, pourtant déjà optimistes, du groupe. « On avait prévu 25 000 ventes par mois, nous sommes à 50 000, c’est deux fois plus que prévu », jubile Jacques Rapoport, directeur général de l’enseigne La Poste.

Le groupe en profite pour revoir ses ambitions à la hausse et pronostique désormais atteindre les « 300 000 à 400 000 clients d’ici à la fin de l’année, contre 210 000 prévus initialement ».

Si l’on en croit l’article du Figaro, les points de vente jouent un rôle déterminant dans ce succès : 75% des ventes auraient été réalisées dans les bureaux de poste, contre seulement 25% sur Internet et par téléphone. « On veut nous faire croire que tout se vend sur Internet. Ce n’est pas la réalité », lâche Jacques Rapoport, non sans une certaine provocation à l’encontre des opérateurs misant sur la vente à distance — comme le futur entrant, Free Mobile. « Les consommateurs veulent de la proximité et du service (…) dans le mobile, notre présence sur tout le territoire est un énorme atout ».

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

20 commentaires

  1. je me permettrais de conseiller à La Poste un peu de modération dans son triomphalisme, j'aimerais savoir combien d'abonnés des 3 grands opérateurs en fin d'engagement vont passer transitoirement par leurs offres sans engagement, en attendant l'arrivée de Free Mobile ?

  2. La conjonction d’offres attractives « low-cost » et d’un grand nombre de points de vente bien répartis sur tout le territoire fait certainement la différence. Ca semble démontrer que le concept des offres mobiles sans boutiques ne séduit pas Mme et M ToutleMonde.

  3. Les consommateurs veulent de la proximité et du service (...) dans le mobile, notre présence sur tout le territoire est un énorme atout ». Tout a fait vrai, c'est pour ca: exit -> Free open ->orange

  4. Ils ont juste récupéré les p'tits vieux qui n'utilisent pas internet. Vu les accueil dans les bureaux de poste, ils doivent les forcer à prendre des forfait contre un carnet de timbre ou un recommandé :-)

  5. PoilàGratter a écrit :
    La conjonction d’offres attractives « low-cost » et d’un grand nombre de points de vente bien répartis sur tout le territoire fait certainement la différence. Ca semble démontrer que le concept des offres mobiles sans boutiques ne séduit pas Mme et M ToutleMonde.
    Moi ce que je vois pour le moment, c'est que malgré une importante présence sur le territoire, les "3 gros" ont de plus en plus de mal. Donc la logique voudrait plutôt qu'on conclue sur la pertinence de proposer des forfaits à prix avantageux pour capter une part du marché.

  6. Il est à noter que les postiers ont bénéficier avant le grand public de l'offre de téléphonie mobile de La Poste et ceci avec des prix très avantageux. Ceci expliquant cela. Au niveau des abonnements du groupe La poste division "COURRIER", cela représente à peu près 40 % du volume d'abonnement. Par contre, au niveau de la division "La Banque Postale", je ne connais pas les chiffres.

  7. ynos a écrit :
    La conjonction d’offres attractives « low-cost » et d’un grand nombre de points de vente bien répartis sur tout le territoire fait certainement la différence. Ca semble démontrer que le concept des offres mobiles sans boutiques ne séduit pas Mme et M ToutleMonde.
    Moi ce que je vois pour le moment, c'est que malgré une importante présence sur le territoire, les "3 gros" ont de plus en plus de mal. Donc la logique voudrait plutôt qu'on conclue sur la pertinence de proposer des forfaits à prix avantageux pour capter une part du marché.
    Avec 39 opérateurs de téléphonie mobile en France, les parts du gâteaux diminuent pour chacun, tandis que le gâteau grossit peu ...

  8. Je pense qu'il y a également beaucoup de client comme moi, qui, une fois arrivé à la fin de mon engagement avec SFR (idem pour les autres), ont choisi une offre par cher, sans engagement et sans changer de mobile en attendant l'arrivé de Free Mobile. Ça permet de voir, sans se ruiner et sans s'engager, ce qui va se passer au niveau des prix chez tous les opérateurs quand un quatrième gros opérateur va arriver. De plus la gestion du forfait La poste Mobile via le site Internet est ultra simple et clair...facture également très simple.

  9. coeur51 a écrit :
    Il est à noter que les postiers ont bénéficier avant le grand public de l'offre de téléphonie mobile de La Poste et ceci avec des prix très avantageux. Ceci expliquant cela. Au niveau des abonnements du groupe La poste division "COURRIER", cela représente à peu près 40 % du volume d'abonnement. Par contre, au niveau de la division "La Banque Postale", je ne connais pas les chiffres.
    tu peux citer tes sources ?

  10. idem pour moi de chez SFR à simplicime qui devenu la poste, le tout sans engagement et en restant sur le réseau SFR car Orange et Bouygue passent très mal sur Mesquer 44

  11. Réagir sur le forum