France Télécom doit faire face à une baisse des prix plus dure qu’anticipée

22

France Télécom-Orange a annoncé mercredi matin une lourde baisse de son résultat net en 2012 (-79%), dans le cadre de la présentation de son bilan financier de l’année passée.

En 2012, l’opérateur historique doit subir une lourde « pression sur les prix » qui « va continuer de façon probablement plus forte sur 2013 que ce que nous avions pu anticiper au troisième trimestre », a admis le directeur financier du groupe, Gervais Pelissier. Pour lui, la concurrence exacerbée par l’arrivée de Free Mobile devrait se poursuivre : « nous sommes moins optimistes sur l’interruption rapide de la guerre de prix en France ».

L’effet Free est nettement perceptible dans les résultats affichés par le groupe : un cash flow opérationnel en baisse de 13% et un résultat net en chute de 79%, à 820 millions d’euros (contre 3,89 milliards d’euros en 2011).

Orange, qui s’attendait bel et bien à un recul mais probablement pas d’une telle intensité, a décidé de maintenir son objectif de cash flow fixé pour l’année 2013, « supérieur à 7 milliards d’euros ».

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

22 commentaires

  1. ça, c'est pour la partie abonnement mobile.
    Est-ce que le contrat avec Free est pris en compte dans ce calcul ? je ne pense pas.
    Les chiffres devraient être moins mauvais.

  2. herve06 a écrit :

    ça, c'est pour la partie abonnement mobile.
    Est-ce que le contrat avec Free est pris en compte dans ce calcul ? je ne pense pas.
    Les chiffres devraient être moins mauvais.


    Tout les flux financiers sont pris en compte.

  3. PoilàGratter a écrit :

    Tout les flux financiers sont pris en compte.

    Effectivement, cela fait mal... Et, crise économique aidant, il n'est pas dit que 2013 sera meilleur...
    Accessoirement, peut-être pas demain la veille que les centres de Hotline "externalisés" seront rapatriés dans l'hexagone! :(

  4. Pas d'amalgame. On nous parle ici de baisse de résultat net qui peut être dû à une multitude de paramètre (moins value, provision pour des pertes à venir, ... et j'en passe).
    En relisant bien la note on s’aperçoit que le cash flow opérationnel (ce qui compte vraiment pour l'activité) n'est en baisse que de 13%. Ca me semble finalement assez minime

  5. herve06 a écrit :

    dans ce cas : ouch !

    T'inquiètes pas trop tout de même. ;)
    Il y en gros un milliards de dépréciations d'actif et 1 milliards pour restructuration dans les comptes 2012.
    Comme dit après, le plus important est son cash flow opérationnel. Le désendettement et les départs en retraite feront que dans les 3/4 ans les structures de coût de FT vont être largement modifiées. Et surtout cela n'altère pas pour le moment sa capacité d'investissement.

  6. Réagir sur le forum