Existe-t-il une « tactique » anti-Free Mobile ?

21

Mais c’est pas tout ! Mais c’est pas tout !

Ce n’est un secret pour personne, de SFR et ses “Formules carrées” à Bouygues Telecom et son forfait “B & You”, les opérateurs mobiles fourbissent activement leurs armes en vue de l’arrivée du redouté quatrième opérateur 3G, début 2012 : Free Mobile !

Si SFR affiche aussi clairement sa volonté de conserver autant de clients que possible lors de l’arrivée, dans un document interne, c’est de toute évidence que le quatrième entrant est perçu comme une menace très crédible par les opérateurs en place.

Selon L’Expansion, les concurrents de Free Mobile partageraient même un certain nombre d’arguments et de méthodes spécialement mis en place pour contrer l’arrivée du trublion des télécoms.

Outre une baisse des prix généralisée, on observe une tendance à la disparition progressive des durées d’engagement, ainsi qu’à la fin des subventions systématiques sur les téléphones mobiles fournis (voire la généralisation d’offres SIM only). Deux critères de transparence forts auxquels Free s’est engagé bien avant le lancement de son offre, mais que la concurrence a souhaité reprendre à son compte pour ne pas être prise de court…

Tout cela pourrait fort bien être au bénéfice du consommateur, si les opérateurs ne cherchaient pas à verrouiller le marché de manière plus insidieuse. L’Expansion remarque ainsi que les offres couplées (de type quadruple play) se généralisent, jusqu’aux plus petits opérateurs (Virgin Mobile, Darty Mobile, Prixtel…). En liant les forfaits ADSL et mobile, l’opérateur promet des économies (parfois bien réelles, parfois plus discutables) mais rend également les clients plus captifs « en leur faisant mettre tous leurs oeufs dans le même panier, afin qu’ils puissent plus difficilement changer d’opérateur mobile »

Le magazine a dressé une petite liste de ces « 7 tactiques des opérateurs pour contrer Free Mobile » :

- Baisse des prix

- Couplage des offres

- Les services à valeur ajoutée

- Multiplier les récompenses à la fidélité

- La fin de la subvention à tout prix

- L’engagement devient facultatif

- Miser sur le réseau de proximité

- Lire l’article complet sur le site de l’Expansion (L’Express)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

21 commentaires

  1. En résumé, Free st bien plus efficace en terme de baisse des prix qu'une certaine organisation de défense des consommateurs qui se voudrait le Zorro des télécoms mais qui se distingue surtout par ses attaques répétées de Free au profit de ses concurrents.

  2. Pour SFR, c'est trop tard j'ai déjà résilié mes 3 contrats mobiles chez eux, et pour B & You, rien que de savoir que c'est O.R. qui est le patron ça me donne des boutons.

  3. chpierrot a écrit :
    En résumé, Free st bien plus efficace en terme de baisse des prix qu'une certaine organisation de défense des consommateurs qui se voudrait le Zorro des télécoms mais qui se distingue surtout par ses attaques répétées de Free au profit de ses concurrents.
    Rien d'anormal à cela c'est la loi du marché....

  4. Niel l'avait indiqué dans une de ses interviews, l'arrivée d'un quatrième opérateur allait profiter pour l'ensemble des abonnés, il était clair que tous les opérateurs présents allaient voir à la baisse leurs divers forfaits. Même si la transparence ne reste souvent qu'apparente, on ne peut que se féliciter d'un tel début de mouvement. Encore trop souvent le budget téléphone portable reste très pénalisant pour bien des foyers. Une baisse importante ne peut qu'être une bonne nouvelle...

  5. Vivement qu'on voit de façon concrète l'offre de Free Mobile car pour le moment c'est juste une carotte au bout d'un bâton. Je me méfie des belles paroles car pour le moment les nouvelles offres ont déçu en terme de "révolution". Espérons que Free conserve sa politique actuelle et qu'on assiste vraiment à un renouveau comme les offres triple play pour lesquelles Free a été le précurseur.

  6. Joearchi a écrit :
    Encore trop souvent le budget téléphone portable reste très pénalisant pour bien des foyers. Une baisse importante ne peut qu'être une bonne nouvelle...
    Au vu de ce que tu dis, c'est un peu l’hôpital qui se fou de la charité. Les gens devraient aussi être plus responsables et éviter de souscrire des crédits à la consommation pour payer leur forfait de téléphonie mobile ou leur abonnement à canal+. Les prix sont élevés c'est un fait que je ne conteste pas. De là à dire que les foyers en sont pénalisés (et qu'il faudrait proposer moins cher pour leur venir en aide), on dirait que la téléphonie est un produit de première nécessite. Le prix de la baguette de pain a prit plusieurs centaines de % d'augmentation en 10 ans, c'est pas pour ça qu'on voit arriver Free boulangerie ;)

  7. perso je suis chez sfr j'ai eu un appel avec au depart moins 10% si j'en reprenais pour 2 ans apres ok si pour 1 an et finalement (comme je suis en forfait 1 heure) 14€90 et c'est la que j'ai dit non car fait remarqué que depuis 18 mois sfr m'arnaquait de 11€ par mois depuis 18 mois

  8. cafougnette a écrit :
    perso je suis chez sfr j'ai eu un appel avec au depart moins 10% si j'en reprenais pour 2 ans apres ok si pour 1 an et finalement (comme je suis en forfait 1 heure) 14€90 et c'est la que j'ai dit non car fait remarqué que depuis 18 mois sfr m'arnaquait de 11€ par mois depuis 18 mois
    Bonjour, Je ne suis pas allé jusqu'à me faire arnaquer pour les laisser tomber, juste un problème d'incompétence de SAV. Alain

  9. En disant créer les "forfais qui correspondent aux clients et moins cher" ils admettent que les forfaits d'avant ne correspondait pas et étaient trop chers. Vivement la concurrence ! L'effet se fait déjà sentir. Sinon une histoire vraie comment un ami s'est fait arnaquer par SFR. Client depuis 9 ans, il n'a pas eu droit au téléphone en cadeau, il a eu une augmentation de tarif, il a eu une augmentation de TVA, il a perdu ses points fidélité, il ne peut pas utiliser son portable, pas de web (il doit le payer à 5€/Mo) et il n'a pas le droit de résilier pendant 2 ans. Tout cela chez SFR ! Voici comment cela est arrivé: Client depuis 9 ans mais n'ayant pas assez de points pour une réduction significative du prix de son portable, il a préféré acheter le portable plein tarif. SFR lui a proposé un nouveau forfait avec web illmité moyenant une petite augmentation de tarif. Il a dû s'engager pour 2 ans pour que l'augmentation de soit pas trop sensible. Suite à l'augmentation de la TVA, son tarif a augmenté encore plus mais SFR avait mis une clause qui l'oblige à accepter cette augmentation. Ensuite il a découvert que "web illimité" était en fait "wep limité" qui ne lui permet pas d'utiliser son nouveau portable normalement (par exemple pas d'email, Skype...). Bien sûr, il n'a pas le droit de résilier puisque l'engagement est reparti et il est dans sa 1ère année.

  10. tkudd a écrit :
    Encore trop souvent le budget téléphone portable reste très pénalisant pour bien des foyers. Une baisse importante ne peut qu'être une bonne nouvelle...
    Au vu de ce que tu dis, c'est un peu l’hôpital qui se fou de la charité. Les gens devraient aussi être plus responsables et éviter de souscrire des crédits à la consommation pour payer leur forfait de téléphonie mobile ou leur abonnement à canal+. Les prix sont élevés c'est un fait que je ne conteste pas. De là à dire que les foyers en sont pénalisés (et qu'il faudrait proposer moins cher pour leur venir en aide), on dirait que la téléphonie est un produit de première nécessite. Le prix de la baguette de pain a prit plusieurs centaines de % d'augmentation en 10 ans, c'est pas pour ça qu'on voit arriver Free boulangerie ;)
    Pas faux, surtout pour les offres canalsat + canal+ qui peuvent (pouvaient?) dépasser les 100 € par mois, soit nettement plus que le budget pain d'une famille de quatre personnes ;) Néanmoins, vivre sans un téléphone portable devient quand même assez difficile au quotidien. Et ce ne sont pas les rares cabines publiques qui me démentiront. Bref, perso j'ai un forfait qui, grosso modo, me revient à trois euros par mois (symio), par ce que d'une part, je n'utilise que très rarement mon téléphone pour appeler, je ne fais de de la voix et des SMS, et que j'ai aussi un portable pro qui me sert pour mon boulot. Il n'empêche que la réalité des choses est que, avec une mise en avant publicitaire des téléphones et les forfaits les plus chers, on incite scandaleusement à une consommation absolument pas raisonnée. Le téléphone est devenu parmis d'autres éléments un repère "social", et beaucoup sacrifient du pognon pour cela, souvent même sans s'en rendre compte. Mettre en avant des forfaits moins chers, sans téléphone dernier cri, ce sera aussi remettre un peu les pendules à l'heure de ce coté.

  11. Réagir sur le forum