Excellents recrutements chez SFR et Bouygues : l’Autorité de la concurrence enquête

0

Alors ça, quand j’en parlerai à ma femme !

Les stratégies de recrutement ADSL chez SFR et Bouygues sont-elles tout à fait légitimes ? Craignant des abus de leur part sur le plan des pratiques commerciales, l’Autorité de la concurrence a décidé de s’autosaisir du dossier.

Au cours des trois derniers trimestres, SFR et Bouygues ont affiché des résultats insolents en termes de recrutements ADSL, inhabituellement élevés. SFR a monopolisé 35% des nouveaux clients là où sa part de marché n’est que de 24% ; pour Bouygues Telecom, ce ne sont pas moins de 17% des nouveaux clients, alors que sa part de marché n’est que de 1% ! A l’inverse, Orange et Free voient « leurs résultats se dégrader sur la même période ».

L’Autorité craint que ces chiffres ne soient en réalité le fruit d’une politique de cross-selling , c’est-à-dire de démarchage de clients de téléphonie mobile dans le but de les convertir à l’offre ADSL. Chose qu’Orange ne fait pas, par peur de se voir reprocher un abus de position dominante ; et que Free ne fait pas (pour le moment), faute de disposer d’une offre de téléphonie mobile.

Craignant de voir « s’ériger des barrières à l’entrée sur l’un ou l’autre des deux marchés concernés », l’Autorité devra se prononcer sur la capacité des opérateurs à proposer, oui ou non, des offres « liées », dans quelles conditions de démarchage, etc., le but de la manœuvre étant d’éviter une distortion de la concurrence.

Source : Google/AFP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.