Emplois : SFR pourrait annoncer 1100 départs volontaires

7

L’opérateur au carré rouge pourrait annoncer mercredi un plan de départs volontaires portant sur 1100 postes, selon le syndicat Unsa.

« Les rumeurs qui circulent évoquent le chiffre de 1100 départs bruts dans le cadre du plan de départ volontaire et la création de 300 postes », indique Vanessa Jereb, déléguée du syndicat Unsa, à l’AFP. Ces chiffres recoupent les données présentées par la presse faisant état d’un plan touchant près de 10% des salariés de l’entreprise, même si on est finalement loin des précédentes estimations des syndicats, qui craignaient jusqu’à 2000 suppressions d’emploi.

Les 300 créations de poste annoncées en parallèle pourraient en outre « ne pas être effectives, comme lors du dernier plan de départ en 2008 quand seulement 100 postes sur 400 promis avaient été créés », estime Vanessa Jereb.

La CFDT indique pour sa part se concentrer également sur « les chiffres bruts de départs » et non sur les créations d’emploi car les « embauches de 2008, on [les]attend toujours », renchérit Laurent Penon, délégué CFDT. En revanche, il n’avance pas encore de chiffre sur les suppressions d’emploi à venir : « cela ne serait pas sérieux », à ce stade, estime-t-il.

Le plan de réorganisation prévu par SFR sera présenté aux syndicats mercredi, avant d’être remis au Comité central d’entreprise, les 6 et 7 décembre.

Source : AFP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

7 commentaires

  1. [Gros Troll]
    Mince! Je ne savais pas qu'en 2008, un nouveau concurrent était entré dans le marché des télécoms... Et avait ainsi contrait SFR à réduire la voilure...
    Ah... Le nouveau concurrent, c'était les actionnaires, qui n'avaient pas admis qu'il pouvait y avoir une crise, et avaient absolument voulu toucher leurs dividendes???
    Ah! Cela recommence en 2012? Pas possible!
    [/Gros Troll] Quoique!?!

  2. Fansat70 a écrit :

    [Gros Troll]
    Mince! Je ne savais pas qu'en 2008, un nouveau concurrent était entré dans le marché des télécoms... Et avait ainsi contrait SFR à réduire la voilure...
    Ah... Le nouveau concurrent, c'était les actionnaires, qui n'avaient pas admis qu'il pouvait y avoir une crise, et avaient absolument voulu toucher leurs dividendes???
    Ah! Cela recommence en 2012? Pas possible!
    [/Gros Troll] Quoique!?!


    Je n'ai jamais bien compris les PDV, PSE ou autres joyeusetés inventées par le patronat.
    En donnant 18,24 mois ou plus comme prime de départ (sans impôts et avec droit au chômage, en général calculée à raison de un an de salaire pour deux ans d'ancienneté) on s'expose à voir partir pas forcément les plus payés mais, aussi, les plus jeunes/précaires qui voient là une occasion d'aller voir ailleurs.
    A mon sens c'est un signe de mauvaise santé DRH d'une entreprise.

  3. squirrel a écrit :

    Je n'ai jamais bien compris les PDV, PSE ou autres joyeusetés inventées par le patronat.
    En donnant 18,24 mois ou plus comme prime de départ (sans impôts et avec droit au chômage, en général calculée à raison de un an de salaire pour deux ans d'ancienneté) on s'expose à voir partir pas forcément les plus payés mais, aussi, les plus jeunes/précaires qui voient là une occasion d'aller voir ailleurs.
    A mon sens c'est un signe de mauvaise santé DRH d'une entreprise.

    En résumé, une mauvaise gestion de l'entreprise...
    Car si l'on ne sait pas déjà gérer correctement les forces vives de l'entreprise, que doit être le reste?!?
    Pauvres actionnaires, réduits à tailler dans les effectifs, pour pouvoir finir les fins de mois!!!
    Et que Vive Andy, et son Univers sale! :(

  4. qwentin a écrit :

    Départs volontaires,c'est comme viré,mais volontairement


    Sauf, qu'ici, tu as le choix avec des primes de départs intéressantes...
    C'est claire que si personne veut partir...

  5. SFR a fait du fric mais se fout des télécoms, la preuve à la première difficulté il vend. Pendant ce temps une petite société astucieuse n'a pas arrêté d'innover et de placer ses bénéfices dans des sociétés proches de son secteur et est en train de devenir un des premiers groupes des télécoms. Pour l'emploi en France probable que le bilan sera meilleur.

  6. Réagir sur le forum