De la 3G femtocell bientôt chez SFR ?

24

« What » to sell ?

Selon Tom’s Hardware, SFR s’apprêterait à lancer un boîtier femtocell 3G raccordable aux Neufbox. Inattendue, l’annonce pourrait pourtant intervenir dès la semaine prochaine.

Le principe est connu mais n’a jamais été déployé en France. Le femtocell exploite l’abonnement Internet ADSL familial et en fait un mini-émetteur 3G, via une puce prévue à cet effet. Le principal intérêt de cette fonction est qu’elle permet de mieux couvrir le domicile en 3G, là où généralement les ondes provenant des antennes-relais se propagent moins bien qu’à l’extérieur. A plus forte raison, cela permet de disposer d’une 3G d’appoint dans les zones non couvertes ne disposant que du réseau EDGE bien plus lent.

SFR devrait proposer ce service prochainement à ses abonnés ADSL + téléphonie mobile. La Neufbox de SFR ne disposant pas d’une puce femtocell, l’option serait activable via un boîtier optionnel raccordable au modem. Aucune information tarifaire n’a pour le moment filtré sur le coût de ce boîtier ou sur un éventuel coût mensuel de l’option. « L’offre ne sera disponible que pour les utilisateurs dont la ligne atteint 512 kilobits/s en upload », précise toutefois Tom’s Hardware.

Il est possible à l’avenir que Free Mobile, s’il décroche la quatrième licence 3G, exploite le même procédé. Avec des Freebox équipées en puces femtocell… qui sait ?

Source : Tom’s Hardware

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

24 commentaires

  1. "Il est possible à l’avenir que Free Mobile, s’il décroche la quatrième licence 3G, exploite le même procédé. Avec des Freebox équipées en puces femtocell... qui sait ?" Les femtocells 3G dans une freebox v6 sont très probables, mais il ne faut pas tout mettre dans le même panier: un réseau de femtocells ne pourra jamais remplacer le déploiement d'antenne relais 'classiques' pour constituer un réseau national. Ca ne reste qu'une solution d'appoint pour palier à des micro zones blanches ; rien de plus. Free pourra donc s'en servir pour densifier un peu son réseau (en gros, assurer la 3G aux abonnés Free mobile + ADSL dans leur propre domicile) mais en aucun cas pour espérer pouvoir déployer plus rapidement son réseau de téléphonie mobile.

  2. nouknouk a écrit :
    "Il est possible à l’avenir que Free Mobile, s’il décroche la quatrième licence 3G, exploite le même procédé. Avec des Freebox équipées en puces femtocell... qui sait ?" Certes, mais il ne faut pas tout mettre dans le même panier: un réseau de femtocells ne pourra jamais remplacer le déploiement d'antenne relais 'classiques' pour constituer un réseau national. Ca ne reste qu'une solution d'appoint pour palier à des micro zones blanches ; rien de plus. Free pourra donc s'en servir pour densifier un peu son réseau (en gros, assurer la 3G aux abonnés Free mobile + ADSL) dans leur propre domicile mais en aucun cas pour espérer pouvoir déployer plus rapidement son réseau de téléphonie mobile.
    Bah oui... mais en contrepartie ça permet aussi de faire des économies de BP sur le réseau 3G. A l'heure où les réseaux sont engorgés, et où le problème du trafic de données se pose sérieusement (à plus forte raison encore pour un opérateur qui ne disposera que d'un tiers de fréquence), c'est un enjeu énorme ! Désengorger systématiquement les réseaux de toutes les communications et trafic data passés à domicile, c'est une stratégie intéressante... ça me paraîtrait un peu incongru que SFR propose ça en tant qu'option payante d'ailleurs, étant donné qu'ils seront les premiers à en tirer les bénéfices ! On peut donc dire que quand même, indirectement par l'économie de moyens déployés, ça peut permettre un déploiement du réseau 3G plus rapide. En tout cas, une plus grande fiabilité de ce même réseau, moins encombré.

  3. Il faut quand même préciser quelques points qui sont dans l'article de Tom's Hardware : - La portée est de 15m - La cellule femtocell est limitée à 4 utilisateurs - Ces utilisateurs doivent être pré-déclarés Donc ça ne vas pas beaucoup plus loin que l'accès WiFi de base. Ça sera peut-être intéressant pour les personnes qui ne captent pas la 3G chez eux et qui ont un téléphone qui ne fait pas WiFi. Mais à 189€ (plus a priori un coût mensuel), vaut peut-être mieux changer de mobile...

  4. lepoulpe a écrit :
    Il faut quand même préciser quelques points qui sont dans l'article de Tom's Hardware : - La portée est de 15m - La cellule femtocell est limitée à 4 utilisateurs - Ces utilisateurs doivent être pré-déclarés Donc ça ne vas pas beaucoup plus loin que l'accès WiFi de base. Ça sera peut-être intéressant pour les personnes qui ne captent pas la 3G chez eux et qui ont un téléphone qui ne fait pas WiFi. Mais à 189€ (plus a priori un coût mensuel), vaut peut-être mieux changer de mobile...
    Pas d'accord, c'est très lourd de devoir basculer sur le réseau wifi à chaque fois qu'on rentre à la maison, et de plus vu la consommation batterie on ne peut pas y rester connecté toute la journée par exemple. L'intérêt est bien là, ce n'est pas du tout le même besoin. Quand à ce que tu dis, oui, je n'ai pas reco-pillé l'article d'origine, mais quand je dis qu'il s'agit d'un réseau domestique, ce n'est pas assez clair sur le fait que ça ne fera pas une antenne-relais-dans-ton-salon ? ;)

  5. yoann007 a écrit :
    en contrepartie ça permet aussi de faire des économies de BP sur le réseau 3G.
    Oui, mais: - si on parle des opérateurs déjà en place, il faut savoir que l'impact reste très réduit: une étude (j'essaie de retrouver le lien) a montré que la consommation en Data à son propre domicile reste marginale ; probablement parce quand tu es chez toi, tu préfères utiliser ton ordi (plus confortable) et ton accès ADSL (plus rapide). Donc l'économie de BP est très très limité (sinon, ça se saurait chez les opérateurs et les ventes mondiales de femtocells aux opérateurs seraient bien plus importantes que les prévisions actuelles, révisées sans cesses à la baisse). - si on parle de Free: les femtocells sont éventuellement envisageables une fois que le réseau est déjà déployé. Free en est encore très loin.
    +100 et c'est la deuxième raison de non engouement pour la techno: les opérateurs voudraient le beurre (économies de réseau) et l'argent du beurre (faire payer l'utilisateur) pendant que les consommateurs ont surtout peur d'être innondés par les ondes (plutôt à tort car une femtocell permet au contraire de faire que les comms' passées avec son portable se feront au niveau de puissance le plus bas possible puisque la réception est idéale).
    On peut donc dire que quand même, indirectement par l'économie de moyens déployés, ça peut permettre un déploiement du réseau 3G plus rapide.
    A nouveau: les femtocells ne pourront pas remplacer les vraies antennes relais (qu'elles ont besoin de capter pour fonctionner), donc on n'aura pas d'économie (même indirectes) ou d'accélération de déploiement puisque Free devra commencer par déployer en couvrant un maximum de surface avant d'envisager de faire une seconde 'passe' pour densifier les zones surchargées (et d'ici là, la LTE sera sur les rails).

  6. yoann007 a écrit :
    Pas d'accord, c'est très lourd de devoir basculer sur le réseau wifi à chaque fois qu'on rentre à la maison, et de plus vu la consommation batterie on ne peut pas y rester connecté toute la journée par exemple. L'intérêt est bien là, ce n'est pas du tout le même besoin.
    Ça dépend. Sur mon téléphone (Nokia 5800), c'est complètement transparent. Ça l'est aussi sur les iPhones. Quant au problème de batterie, il est quand même pas trop handicapant quand on est à la maison...
    yoann007 a écrit :
    Quand à ce que tu dis, oui, je n'ai pas reco-pillé l'article d'origine, mais quand je dis qu'il s'agit d'un réseau domestique, ce n'est pas assez clair sur le fait que ça ne fera pas une antenne-relais-dans-ton-salon ? ;)
    Non pardon, c'était subtil... Surtout sur la partie pré-déclaration des terminaux autorisés à se connecter. Je trouve que c'est déterminant car ça limite énormément l'utilisation : - tu ne vas pas déclarer les personnes qui viennent occasionnellement chez toi, trop chiant - les voisins n'en profitent pas non plus (et a fortiori les passants). C'est donc une solution 100% personnelle pour un usage exclusif chez soi. Ça me semble important d'insister dessus, surtout quand on lit tous les fantasmes de couverture via femtocell avec les freebox v6. Ceci dit, ce n'est pas parce que l'antenne est à ton usage exclusif que ce n'est pas une antenne-relais-dans-ton-salon... ;)

  7. A nouveau: les femtocells ne pourront pas remplacer les vraies antennes relais (qu'elles ont besoin de capter pour fonctionner), donc on n'aura pas d'économie (même indirectes) ou d'accélération de déploiement puisque Free devra commencer par déployer en couvrant un maximum de surface avant d'envisager de faire une seconde 'passe' pour densifier les zones surchargées (et d'ici là, la LTE sera sur les rails).
    @ Nouknouk : Les Femtocells n'ont pas besoin de se connecter aux antennes relais, c'est ce qui fait leur interêt...

  8. danceau a écrit :
    @ Nouknouk : Les Femtocells n'ont pas besoin de se connecter aux antennes relais, c'est ce qui fait leur interêt...
    Non: les femtocells ne peuvent pas se contenter d'une simple liaison ADSL (qui peut se couper sans prévenir, se détériorer, ...) pour assurer une communication avec une qualité suffisante (perte de comm, saturation, QoS, handover) pour espérer contenter les restrictions imposées par l'ARCEP. Il y a peu encore, les femtocells nécessitaient également une connexion préalable à une antenne relais pour récupérer un tas de paramètres de configuration (notamment géographique) et d'identification pour ne pas mettre le souk au niveau du partage de fréquences. Je ne pense pas que la donne ait changé depuis ; mais tu me mets le doute, je vais faire à nouveau quelques recherches. Pour en revenir à l'intérêt, comme précisé avant, il n'est pas de remplacer les antennes relais ou daugmenter la couverture globale d'un territoire, il est plutôt de décharger (et pas remplacer) les antennes classiques et améliorer la qualité de réception en intérieur. Cf. l'article de "Challenges" : "une telle initiative permettrait de régler des problèmes locaux (couverture en intérieur et meilleur débit), mais ne permettrait pas de réduire le nombre d’antennes en extérieur."

  9. lepoulpe a écrit :
    Pas d'accord, c'est très lourd de devoir basculer sur le réseau wifi à chaque fois qu'on rentre à la maison, et de plus vu la consommation batterie on ne peut pas y rester connecté toute la journée par exemple. L'intérêt est bien là, ce n'est pas du tout le même besoin.
    Ça dépend. Sur mon téléphone (Nokia 5800), c'est complètement transparent.
    Ca ne peut pas l'être, quid du roaming quand tu rentres/sors ? Quid d'éventuels services fournis par ton prestataire mobile (comme la télévision) ? Je persiste, il ne faut absolument pas confondre le wifi et la 3G, ce ne sont pas les mêmes réseaux ni les mêmes besoins.
    Non pardon, c'était subtil...
    Ah bon. Mes excuses alors. :*

  10. A force de s'extasier sur la technique on oublie vite l'évidence : " il ne faut absolument pas confondre le wifi et la 3G, ce ne sont pas les mêmes réseaux ni les mêmes besoins." Autrement dit, quel intérêt d'avoir la techno femtocell à domicile si son équipement terminal est satisfaisant ? Quel intérêt d'avoir la 3G ou même la 4G chez soi ?

  11. Réagir sur le forum