Le CSA devrait s’opposer au projet de renumérotation de SFR

4

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) ne voit pas d’un bon œil le projet de renumérotation du bouquet TV de SFR, visant à mettre en avant les chaînes du groupe au détriment de ses concurrentes.

Portant fièrement sa double casquette d’opérateur et producteur de contenus, SFR souhaite en profiter pour mettre ses propres chaînes bien en évidence : SFR Sport, mais aussi les chaînes du groupe NextRadioTV (BFM TV, BFM Business, RMC Découverte…) se retrouveraient ainsi sur les numéros 10 à 30, après les chaînes de la TNT dites « historiques » (de TF1 à Arte) mais avant les autres chaînes de la TNT telles que D8, W9, NRJ12, etc.

Le projet, qui devrait être soumis ce mercredi au CSA, n’a toutefois que peu de chances d’être validé. Olivier Schrameck, président du CSA, a déjà fait part de son opposition au projet, lors d’une audition au Sénat. Il rappelle l’impératif de respecter une « numérotation thématique », par opposition à une « numérotation fondée sur la structuration économique » voulue par SFR. Pour lui, une telle pratique poserait « de sérieux problèmes d’application de la réglementation en vigueur ».

SFR espère convaincre le régulateur, en proposant à ses abonnés d’opter pour une numérotation « type SFR » ou une numérotation TNT « classique », selon leur convenance. Mais cela ne devrait pas suffire, surtout si l’ordre choisi par SFR est utilisé par défaut.

Rappelons qu’en 2010, le CSA avait déjà tapé sur les doigts de Numericable (devenu, entretemps, propriétaire de SFR) pour avoir mis en avant ses propres offres sur son bouquet, au détriment d’une numérotation thématique impartiale.

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.