Bouygues Telecom prépare le futur, sans « box » TV

2

Et si l’avenir, ce n’était pas une nouvelle « box » TV mais la disparition pure et simple de celles-ci ? C’est ce que pense Bouygues Telecom.

Bouygues Telecom envisagerait de remplacer sa « box » TV par des applications pour téléviseurs connectés, boîtiers Android TV ou Apple TV, consoles de jeux, etc. Une bonne manière de simplifier les usages à l’heure où la plupart des utilisateurs sont déjà dotés d’au moins un appareil capable de faire tourner de telles applications. Et, pour l’opérateur, cela représente aussi un poste d’économies non-négligeable : entre la fabrication du matériel, sa mise à disposition, la gestion des envois et des stocks…

Le projet de l’opérateur n’en est, pour le moment, qu’à l’étude. « Il s’agit d’un simple projet », modère Yves Legrand, directeur général adjoint des opérations techniques de l’opérateur. Il est probable que, pour un certain nombre d’années encore, le bon vieux boîtier TV reste la solution privilégiée des fournisseurs d’accès.

Xavier Niel croit aussi à la disparition des box… d’ici 2025 à 2030

Dans une interview consacrée aux Cahiers de l’Arcep, en 2010, Xavier Niel émettait déjà un avis similaire : dans le futur, le principe de box n’existera plus. Le fondateur de Free est persuadé que les systèmes embarqués et autres équipements dédiés, comme Android TV ou Apple TV, « auront fait disparaître le concept de box du marché français (…) d’ici 15 à 20 ans ». Une déclaration surprenante, de la part de celui qui commercialisa la Freebox, première box triple-play grand public…

Xavier Niel pense qu’à terme, les opérateurs seront relégués à leur simple rôle de « vendeurs de tuyaux ». Côté contenus, « l’idéal, c’est d’avoir des applications qui marchent partout »… même s’il reconnaît que « le problème de la numérisation de l’usage, c’est qu’elle crée des marques mondiales fortes » — à l’instar des fameux GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon).

La dématérialisation n’est pas une tendance nouvelle. Du côté des chaînes de télévision, on ne jure plus que par l’OTT (« Over-the-top »), qui permet de contourner la sacro-sainte box des opérateurs, et ainsi éviter d’avoir à leur reverser une part sur les abonnements. Canal+, Paris Premiere, SFR Sport, beIN Sports… la plupart des chaînes premium sont désormais disponibles à l’abonnement sur Internet, que ce soit via un simple navigateur ou des apps dédiés, à la façon de MyCANAL.

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. J'ai du mal à savoir si c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle cette histoire de disparition des box.

    D'un côté je me dis "chouette, Free ne pourra plus se démarquer par la qualité de sa box et va donc devoir faire des efforts sur le dimensionnement de ses liens avec les réseaux des autres opérateurs pour rester compétitif (à prix équivalent)".
    De l'autre je réalise qu'on va peut-être plus simplement se retrouver avec des offres/opérateur dont le tarif variera en fonction de la qualité du réseau. (sans même parler de neutralité du net)

  2. Réagir sur le forum